Le monde au lendemain de la guerre

Le monde au lendemain de la guerre

METHODOLOGIE : AYEZ LE BON REFLEXE FACE A TOUTES LES EPREUVES ! Pour reussir, vous devez absolument savoir a quoi correspond chaque epreuve et ce que l’on attend exactement de vous sur chacune d’elles. D’ou nos fiches methodes. La methode pour la composition (ou dissertation) pose des difficultes a certains d’entre vous. Pour vous aider a mieux comprendre comment aborder et traiter ce genre d’epreuves, nous vous proposons la fiche ci-dessous qui explique la methode de la composition au moyen d’un exemple. LA COMPOSITION D’HISTOIRE OU DE GEOGRAPHIE

A PARTIR D’UN EXEMPLE : “LE MONDE AU LENDEMAIN DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE” QU’EST-CE QU’UNE DISSERTATION (OU COMPOSITION) ? Une dissertation ce n’est pas une suite de dates et d’evenements : vous ne racontez pas une serie de faits, cela n’a pas beaucoup d’interet. Une dissertation c’est avant tout un probleme pose, une serie de questions auxquelles il faudra repondre. C’est donc une demonstration : vous devez construire une reponse a la question posee, clairement exposee et solidement argumentee. Les evenements historiques vous servent donc uniquement de preuves pour avancer vos idees.

Il s’agit de repondre a des questions que l’histoire nous pose afin de donner du sens au passe, de mieux comprendre ces

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
faits, et, partant, notre epoque. VOICI LA DEMARCHE A SUIVRE EN TOUTE CIRCONSTANCE : 1/ LECTURE ET COMPREHENSION DU SUJET Au depart, le principal danger est le hors-sujet. Pour l’eviter, une seule solution : lire et relire tous les termes du sujet pour savoir ce qu’il recouvre et ce qu’il exlut. Ex : “le monde au lendemain de la guerre”. Attention a : – ne pas traiter que de l’Europe, – ne pas traiter de la guerre, situer ce lendemain guerre : a partir du 8 mai 1945 en Europe, le 2 septembre en Asie. Un probleme se pose ici : quand s’arrete-t-on ? Le sujet invite a faire un bilan de la guerre; il ne faudrait donc pas empieter sur la periode suivante, c’est a dire la guerre froide. Nos bornes chronologiques sont donc 1945-1947. Faites attention a tous les mots du sujet. Certains sont-ils ambigus ? Faut-il les definir ? Ici ce n’est pas le cas, mais si vous aviez une expression comme « le bloc ouest » dans le sujet, la il faudrait se demander quel espace recouvre ce terme a la date considere.

Il faut penser a definir les termes difficiles, situer un espace (en geographie : par exemple si le terme de « sunbelt » figure dans le sujet), expliquer les dates d’un sujet… Bref, le but est de bien savoir de quoi l’on parle exactement. Il faut evacuer systematiquement tout ce qui ne rentre pas parfaitement dans le sujet : cette 1ere etape est donc tres importante. Se tromper sur le sujet et en traiter un autre, c’est une tres mauvaise note assuree ! 2/ RECHERCHE DES IDEES ET REFLEXION SUR LE SUJET / Jeter les idees en vrac sur un brouillon au fur et a mesure qu’elles viennent : ce qui est note ne risquera plus d’etre oublie. b/ En meme temps que ces idees vous viennent, il faut reflechir aux questions que posent le sujet pour etre bien traite : c’est la recherche de problematiques. Ex : le sujet “le monde au lendemain de la guerre”. Il faut repondre a un certain nombre de questions si l’on veut faire le tour du sujet. On vous demande ici quel est l’etat du monde en 1945 ? , c’est a dire au lendemain d’une guerre qui fut catastrophique.

Il s’agit donc de faire un bilan, prendre une photo du monde en 1945. Cela signifie que bien des choses ont change par rapport a la periode precedente : si ce n’etait pas la cas, le sujet perdrait tout son interet ! A mesure que l’on reflechit au sujet, les questions se precisent : -; Quel est l’etat du monde en 1945 ? Qu’est-ce qui a change ? Vos connaissances vous permettent de repondre : declin de l’Europe, avenement des deux “Grands”, nouvel ordre mondial (FMI, ONU… ), changements territoriaux… Les changements sont tres importants, le sujet se justifie et 1945 apparait bien comme une nnee a part dans le XXeme siecle, une annee “charniere”, une annee “rupture” : la vous tenez votre problematique, car vous avez donne du sens a votre sujet. -; Puis, dans un 2eme temps : Pourquoi un tel changement ? La rupture est si forte, le monde si different entre 1939 et 1945, qu’il va vous falloir le justifier. La guerre, ses horreurs inegalees, sa violence, les destructions sont la cause meme de ces mutations. Il faudra en parler. -; Autre probleme : jusqu’ou aller ? Sur ce sujet, faut-il rester en 1945, parler de 1946 ? 1947 ? De la guerre froide ?

Une bonne lecture du sujet vous permet la aussi de repondre : il s’agit du “lendemain de la guere” : c’est donc l’immediat apres-guerre qui nous interesse, les consequences directes du conflit. Sortir de la et mordre, par exemple, sur une autre periode (a partir de 1947 debute la guerre froide dans les relations internationales), entraine des problematiques differentes et donc un hors sujet. A ce stade, vous avez fait le plus dur : il ne reste qu’a organiser les idees au brouillon. 3/ ORGANISER LES IDEES : FAIRE UN PLAN Votre problematique guide votre plan.

Soyez logique : d’abord les causes avant les consequences ! Donc, ici, un bilan des destructions s’imposent, avant de parler de la reconstruction. Sur le brouillon, organisez les idees jeter au hasard depuis le debut. Il faut avoir un plan complet avant de demarrer la redaction au propre de la copie, sinon, le risque de repetition, d’oubli ou de hors-sujet est grand. Le plan balise la route, apres c’est facile : il ne reste qu’a remplir. Un plan complet au brouillon, cela veut dire que : 1/ Vous avez le theme, l’idee, le titre (comme vous voulez ! de vos deux ou trois parties (I, II, III). Elles doivent s’enchainer logiquement (logique chronologique en histoire, logique spatiale en geo : c’est a dire du plus general au particulier), 2/ De meme, vous avez le nombre et les themes de vos paragraphes (A, B, C) : aucun n’est redige au brouillon (c’est beaucoup trop long, vous n’avez pas le temps ! ), mais vous savez ce que vous allez y mettre. Avec ceci au brouillon, vous etes sur de faire une bonne copie, car vous voyez immediatement : – si le plan n’est pas bon, s’il s’enchaine mal, si vos parties sont disproportionnees : s’il ne vous vient qu’une seule idee de paragraphe dans une partie, mais que vous en mettez 5 ou 6 dans une autre, c’est qu’il doit y avoir un probleme ! Ce plan rapide au brouillon vous assure aussi d’une copie bien construite, avec des paragraphes homogenes : chaque paragraphe (A, B, C) ne developpe qu’une idee, mais la developpe completement. Vous n’en reparlerez plus ailleurs : pas de redaction morcelee, ni foutoir, ni oublis, ni repetitions : le but est de realiser un expose clair, s’il l’est il sera convaincant et votre demonstration, donc votre dissertation, sera bonne. / LES ELEMENTS DU PLAN Le plan, c’est a dire l’organisation de votre devoir, comprend toujours les elements suivants: – une introduction, – un developpement de deux ou trois parties, elles-memes composees de deux a quatre sous-parties, – une conclusion. A/ L’INTRODUCTION Il faut la soigner. C’est sans doute l’element le plus important du devoir. A sa lecture, le correcteur saura en effet si vous avez compris le sujet, si vous n’oubliez rien d’important et comment vous allez traiter le sujet. L’introduction comprend toujours les trois elements suivants : la definition du sujet, le situer dans le temps, dans l’espace, le presenter, d’abord de facon generale, – la problematique, c’est a dire votre questionnement pour bien traiter le sujet. Poser des questions c’est donner du sens et aller chercher des questions precises, c’est aussi ne pas tout dire sur un theme, ce qui serait trop long (s’il fallait tout dire sur le monde en 1945, on n’en finirait plus !! ), mais en selectionner le plus important. – l’annonce de votre plan : il colle a la problematique, et en decoule meme directement. Le plan n’est rien d’autre qu’une maniere logique et ordonnee d’exposer votre pensee.

Vous l’annoncez pour dire comment vous allez proceder pour resoudre le probleme pose par le sujet et votre problematique, mais aussi pour que celui qui vous lit sache ou vous allez et quel sera votre demarche. Cela ajoute a la clarte de l’expose. Si vous etes clair alors le correcteur suivra mieux votre raisonnement et votre note sera largement valorisee. Exemple d’introduction entierement redigee, pour le sujet : “le monde au lendemain de la guerre”. 1/ PRESENTATION DU SUJET : La seconde guerre mondiale prend fin en 1945, le 8 mai en Europe (reddition allemande) et le 2 septembre en Asie (defaite nippone).

De 1939 a 1945, le carnage et les destructions, tant d’un point de vue humain, materiel que moral, ont ete sans precedent dans l’histoire des hommes. Peu de pays ont ete epargnes et le choc a ete considerable. Le soucis de tous en 1945 est donc d’eviter le retour d’un tel cataclysme. Toutefois, a la faveur de la guerre, un reclassement important entre etats s’est opere : deux nouvelles puissances, Etats-Unis et Union Sovietique, emergent, alors que la vieille Europe, principale victime de la guerre, n’est desormais plus au centre des decisions internationales. / PROBLEMATIQUE POSSIBLE : Dresser l’etat du monde en 1945, c’est s’interroger sur l’ampleur des changements survenus a l’occasion du conflit le plus devastateur de l’histoire de l’humanite. Quelle est l’ampleur des degats ? En quoi ceux-ci conditionnent-ils l’apres-guerre ? Quelle est la nouvelle donne geopolitique ? Nous tenterons de demontrer qu’a tous points de vue, la seconde guerre mondiale est une rupture fondamentale dans l’histoire du XXeme siecle et que le monde qui se reconstruit en 1945 n’a plus rien a voir avec celui d’avant-guerre. 3/ ANNONCE DU PLAN :

Aussi, apres avoir rappele l’importance des degats (particulierement en Europe), nous montrerons qu’un nouvel ordre international consacrant la suprematie des Etats-Unis se met en place des le lendemain de la guerre, et que la nouvelle carte du monde et les nouveaux rapports de force qui ont surgi alors sont radicalement differents de ceux qui existaient avant-guerre. B/ LE DEVELOPPEMENT Vous ne le redigez pas au brouillon. Vous avez un plan, vous le suivez precisement. Vous redigez donc directement au propre. L’esssentiel ici est d’etre clair tant dans vos idees que dans votre presentation.

Vos parties doivent etre bien visibles : sautez deux ou trois lignes entre elles. Chacune de vos parties correspond a une question de votre problematique. Quand vous redigez, tachez de toujours avoir en tete a quelle question vous voulez repondre : vous n’en serez que plus precis et plus convaincant. Aussi, au debut de chacune de vos parties, en deux ou trois phrases, vous dites ce que vous allez developper dans cette partie et pourquoi. Chacune de vos parties comprend plusieurs paragraphes. Chaque paragraphe correspond a une idee et a une seule.

Vous exposez votre idee et vous tachez, dans la mesure du possible, de prouver vos dires par un fait historique ou geographique. En clair, on peut retenir qu’un paragraphe = 1 idee + 1 exemple. Pour la presentation, allez a la ligne au debut de chaque paragraphe : on doit voir la structure de votre demonstration. Au 1er coup d’oeil, on doit voir ou sont les parties et combien il y a de parties dans chacunes d’elles. Deux defauts sont a eviter absolument : – rediger une copie compacte sans jamais aller a la ligne, – faire des paragraphes un peu n’importe quand.

Avant de demarer la redaction vous avez donc : – une intro redigee ou quasiment redigee au brouillon. L’introduction est la seule chose que vous redigez au brouillon, car c’est l’element le plus important de votre copie, – les titres de vos parties et sous-parties, avec, deja, quelques exemples et arguments de ce que vous allez mettre dans chacunes d’elles. C/ LA CONCLUSION Passage important (c’est le dernier avant la notation ! ). Elle doit vous permettre : – de mettre en evidence la ou les idees essentielles de votre devoir, – d’apporter des reponses aux questions posees en introduction, d’esquisser la suite des evenements si cela s’y prete, mais n’annoncez jamais comme evident ce qui va suivre : nous le savons, nous, avec le recul, mais les contemporains ne peuvent le prevoir. Ne donnez pas l’impression que vous avez une vision deterministe de l’histoire qui serait, de toutes facons, erronee. Exemple de conclusion redigee, pour le sujet : “le monde au lendemain de la guerre” : La guerre a consacre la montee en puissance de deux nouvelles forces : les Etats-Unis et l’URSS. La vieille Europe, principale victime de la guerre, n’est desormais plus au centre des decisions internationales.

Ces deux “super-Grands”, comme on les nomme desormais, sont donc les principaux artisans de la reconstruction du monde en 1945. Leur objectif est de reconstruire un nouvel ordre international, sur des bases nouvelles et qui pourra garantir la paix, mais aussi d’assurer la victoire de leurs systemes de valeurs, d’ailleurs completement antinomiques. Ces divergences ideologiques ne tarderont pas a se transformer en une opposition resolue entre ces deux grandes puissances, des 1947, avec le debut de ce que l’on a pris l’habitude d’appeler “la guerre froide”.