Le mazal d’elvina

Le mazal d’elvina

LE MAZAL D’ELVINA (Sylvie Weil) Resume : L’Histoire se passe au Moyen-age a Troyes, dans le quartier juif de la ville. Elvina, une jeune fille de 12 ans, y vit paisiblement avec sa famille jusqu’a l’arrivee des Croises. Ils sont des milliers dans la campagne environnante, pauvres et affames, attendant le depart pour Jerusalem. On raconte que leur chef, Pierre l’Ermite, est un homme cruel et sans pitie qui deteste les juifs, et tout le monde craint un massacre.

Un jour de Shabbat, alors que sa mere et sa grand-mere ont du partir pour aider sa tante a accoucher, Elvina desobeit a la consigne de n’ouvrir a personne et accueille 3 croises qui frappent a la porte de la maison, car l’un d’entre eux est blesse. Elvina connait les plantes qui guerissent, elle commence donc a soigner le blesse. Pendant ce temps, elle entend les 2 autres croises parler de 2 jeunes juifs qu’ils ont captures et qu’ils veulent baptiser de force et emmener avec eux en croisade. Elvina comprend qu’il s’agit de son petit frere Yom Tov et de son cousin Samuel.

Pour les sauver, elle ment en racontant aux croises qu’ils sont fous et malades ; les croises ne sont pas dupes, mais

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
comme elle a sauve l’un des leurs, ils lui promettent de lui ramener son frere et son cousin le soir meme. Quand son pere apprend qu’elle a desobei, il est tres en colere. Heureusement son grand-pere Salomon ben Isaac prend sa defense et rappelle que c’est elle qui a sauve Samuel et Yom Tov. A la veille du Shabbat suivant, alors qu’elle est a la recherche d’un mendiant auquel elle a l’habitude de venir en aide, elle est « attrapee » par Gaulthier, le jeune croise qu’elle a soigne, qui se cache dans un trou entre deux maisons.

Il lui demande de l’aider : il ne veut pas partir en croisade, car il deteste les armes et reve d’aller etudier chez les moines ; c’est pour cela qu’il s’est cache dans le quartier juif. Mais il a besoin de nourriture. En echange, il promet de donner a Elvina toutes les informations dont il disposera sur les croises, car son frere en fait partie. Elvina est emue par ce jeune homme qui comme elle sait lire et ecrire et se passionne pour la Bible. Malgre le danger, elle accepte de l’aider. Le soir de la fete de Pourim, une eclipse de lune se produit. ; c’est un mauvais presage pour les juifs, car c’est une consequence de leurs peches.

Elvina croit donc que c’est de sa faute, car elle cache et nourrit Gauthier. Cependant Robert, le frere de Gauthier, l’informe que l’eclipse a terrifie les croises, qui accusent les juifs d’avoir provoque les « malheurs » de la lune. Tout le monde craint le pire. C’est le moment que choisit Judah ben Nathan, le pere d’Elvina, pour aller porter a Pierre l’Ermite l’argent recolte aupres des juifs, qui va lui permettre d’entreprendre son voyage et donc de quitter la ville de Troyes avec tous les croises. Il est escorte par Robert, qui se montre tres aimable avec les juifs.

En chemin, une bande de croises tres excites leur tombe dessus, racontant qu’un chretien du nom de Gauthier a ete enleve par les juifs, et qu’ils vont payer pour ca. Heureusement, Robert intervient et annonce qu’il est le frere de Gauthier, qui n’a pas ete enleve mais soigne et nourri par les juifs. Judah et ses compagnons peuvent enfin remettre a Pierre l’Ermite l’argent recolte, et rentrer sains et sauf a la maison. A son retour, Judah apprend que c’est l’imprudence et le bon c? ur de sa fille qui l’ont sauve. Deux semaines plus tard, les croises ont enfin quitte la ville.

Robert vient donner a Judah un message pour Elvina : les oncles de Gauthier ont fini par lui donner la permission de ne pas aller en croisade mais d’aller etudier dans un monastere, comme il le souhaitait. Principaux personnages : * ELVINA C’est une jeune fille juive de 12 ans (presque 13). C’est une fille « etrange », car grace a son grand-pere, elle sait lire et ecrire (l’Hebreu), ce qui est rare a cette epoque pour une fille, chez les juifs comme chez les non juifs. Elle voudrait etre copiste pour recopier les textes sacres sur de beaux parchemins, mais c’est interdit aux femmes.

En attendant, elle aide son grand-pere en lui taillant ses plumes (elle est la meilleure ! ) et en ecrivant ses lettres a sa place quand il est fatigue. Elle aime aussi aller a l’ecole juive ecouter les maitres (son grand-pere, son pere ou le jeune Obadiah) enseigner aux garcons. De tous les travaux de femme, ce qu’elle prefere, c’est filer la laine, car pendant que ses mains travaillent, ses pensees sont libres d’aller ou elles veulent. Par contre, ce qu’elle deteste par-dessus tout, c’est couver les ? ufs en hiver. Elle trouve cela humiliant, et comme elle est vive, elle les casse tout le temps.

Enfin, comme sa mere et sa grand-mere, elle sait soigner avec les plantes. Elle a bon c? ur, et a cause de cela il lui arrive de desobeir ou d’etre imprudente. * LE MAZAL D’ELVINA « Un mazal, dans la tradition juive, c’est un ange gardien charge de plaider la cause de son protege aupres de l’Eternel ». Tout au long du livre, Elvina parle a son mazal. Elle lui raconte sa vie, l’interroge aussi sur ce qu’elle doit faire, lui demande son aide. Quand elle a du parchemin, elle lui ecrit meme des lettres. * SALOMON BEN ISAAC C’est le grand-pere d’Elvina, le pere de sa mere Miriam. C’est le grand maitre de la synagogue et de l’ecole juive.

Il y enseigne et commente le Talmud. Il est tres celebre. N’ayant eu que des filles, il leur a enseigne la lecture, l’ecriture et les textes sacres comme si elles etaient des garcons, car il n’y a rien dans la Loi juive qui l’interdise. Il est bon, et aime beaucoup Elvina, qu’il autorise a aller a l’ecole. Il est aussi juste, et prend sa defense quand son pere veut la gronder alors qu’elle lui a sauve la vie. * MIRIAM C’est la mere d’Elvina. Elle est douce et conciliante, et trouve toujours les mots pour consoler Elvina. Mais elle sait aussi etre ferme et « tenir tete » a son mari. * JUDAH BEN NATHAN C’est le pere d’Elvina.

Comme SALOMON, il est maitre a la synagogue. Il est severe et sa fache souvent contre Elvina, quand elle casse ses ? ufs ou desobeit. Mais il sait aussi etre juste, et finit par reconnaitre les qualites de sa fille. * GAUTHIER C’est un jeune croise – donc chretien – du meme age qu’Elvina. Quand sa mere etait en vie, il a pu etudier chez les moines, il sait donc lire et ecrire en latin et il connait la Bible. Mais a la mort de sa mere, ses oncles ont decides qu’il devait devenir « guerrier » et apprendre a manier les armes. Mais il n’a qu’un desir au monde : etudier. C’est pourquoi il se cache, en attendant que les croises partent.

Il veut ensuite aller monastere pour continuer a etudier. Biographie de l’Auteur : Sylvie Weil est nee aux Etats-Unis en 1942 et a grandi a Paris. Elle est la fille du mathematicien Andre Weil* et la niece de la philosophe Simone Weil*. (Sa famille est juive non pratiquante. ) Elle a enseigne la litterature francaise dans plusieurs colleges americains. Ecrivain, elle a publie des nouvelles (A New York, il n’y a pas de tremblements de terre), des romans (Le jardin de Dima, Les Vendanges de Rachi) et des ouvrages pour la jeunesse. Son oeuvre : • Tresors des expressions francaises (1985) • Tresors de la politesse francaise (1985) A new york il n’y a pas de tremblement de terre (1992) • Les reines du Luxembourg (1992) • Le jardin de Dima (1999) • Les vendanges de Rachi (2000) • Jeux, recueil de nouvelles (2000) • Le mazal d’Elvina (2001, Ecole des Loisirs) • Le Miroir d’Elvina (2003, Ecole des Loisirs) • Elvina et la Fille du roi Salomon (2004, Ecole des Loisirs) • A new york il n’y a pas de tremblement de terre (2004) • La bulle cauchemar (2005) • Jonas, le poisson et moi (2006, Ecole des Loisirs) • Tresors des expressions francaises (2008) • Tresors de la politesse francaise (2009) • Chez les Weil, Andre et Simone (2009) Andre Weil (1906-1998). Entre a l’Ecole Normale Superieure (ENS) a 16 ans, il enseigne en Europe et en Inde jusqu’en 1939. Participe a la fondation du groupe Nicolas Bourbaki qui va bouleverser les mathematiques modernes. Professeur a Princeton (USA) a partir de 1958. * Simone Weil (1909-1943). S? ur cadette d’Andre. Eleve de l’ENS. Agregee de philosophie en 1931. Syndicaliste revolutionnaire, elle quitte l’enseignement pour devenir ouvriere chez Renault. Rejoint la colonne Durutti pendant la guerre d’Espagne. Meurt de tuberculose et de desespoir a Londres. Ses principaux ecrits sont publies apres sa mort.