Le marketing stratégique

Le marketing stratégique

DEFINIR LES ETAPES DE LA STRATEGIE MARKETING l) La stratégie des étapes La stratégie défini les grandes orientations de l’entreprise en terme de clients, de produits, de concurrences. Le plan marketing concerne les actions qu’il faut entreprendre pour atteindre les objectifs définis dans la stratégie marketing.

Selon Michael Porter « la stratégie est une demande en raison du caractère fluctuant de l’environnement, d’une concurrence de plus en plus vive et d’une nécessité de l’entreprise La stratégie est l’orientation des activités d’une entreprise a long S vien « ext terme : elle organise moyen pour définir I ong terme et ses pri S. v. p next page aux menaces d’une p défendre des avanta – . La stratégie est un ravers des objectifs a ux opportunités, et d’autre part, afin d’y ut y avoir plusieurs stratégies possibles, l’objectif est d’en choisir une qui assurera la meilleure performance.

La démarche marketing occupe une part très importante dans la stratégie de l’entreprise, elle comporte plusieurs étapes mener un diagnostic stratégique de l’environnement et d’évaluer les opportunités et menaces sur le marché dans lequel évolue l’entreprise ainsi que les forces et faiblesses de Fentreprise sur le arché, puis il s’agit d’élaborer une synthèse qui permet dévaluer les domaines

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
d’activités stratégiques de l’entreprise et les effets de succès. La segmentation : le ciblage et le positionnement, ces étapes font partie du marketing stratégique.

Le marketing opérationnel concurrence la mise en place des 4p, le suivi, les actions, et le contrôle des résultats. Marketing stratégique et opérationnel sont complémentaire : en effet le marketing opérationnel ne peux se développer et être performant sans reposer sur un marketing stratégique structuré. Selon Michael Porter « la démarche stratégique comporte 5 ?tapes » a) les leres et 2eme étapes : diagnostic et choix stratégique Le diagnostic, stratégique comporte 2 phases d’analyse : externe ou sont étudiés les facteurs environnementaux. nterne ou son étudiés les forces et faiblesses de l’entreprise par rapport a la concurrence Les notions de force et de faiblesses renvoi au diagnostic interne de l’entreprise par rapport a la concurrence. pour réaliser le diagnostic externe on peux utiliser le model Pestel. es opportunités correspondent a la nouvelles tendance de l’environnement qui ouvre de nouvelles perspective de éveloppement pour l’entreprise. Les menaces désignant des éléments de l’environnement externe source de danger des pressions pour l’entreprise.

La maitrise SWOT correspond donc a un double diagnostic qui permet au manager de repérer les facteurs ayant une influence stratégique. b) 3e étape DAS une fois les DAS analyser ; Une entreprise doit les analysé pour savoir si elle doit les maintenir développer, ou même les supprimé. 2 DAS sappelle BCG On trouve aussi le mode Mc Kinseg ou encore la matrice ADN. Cette matrice sert a évaluer chaque DAS d’une entreprise (années

Elle s’appuie sur 2 variables : -part de marché relative de l’entreprise (divisé par celle de mon principal concurrent) -taux de croissance du marché On estime qu’un taux de croissance du marché supérieur a est un taux qui prouve le dynamisme d’un marché Il Les outils Matrice BCG : (boston consulting groupe 1960) 3 produits ou des services en phase de maturité qui génèrent des profits intéressant et des liquidités. Mais qui doivent être remplacé dans un avenir proche car leur croissance est faible.

Il faut donc les rentabilisés car ils permettent e financer d’autres ctivités qui elles sont en progression notamment les produit star et les dilemmes. Les dilemmes, sont des produits dont les parts de marché sont faible sur un marché en forte croissance. L’entreprise doit en analyser les raisons et se demander si elle investit sur ce produit ou si elle stop leur développement. Ce sont souvent des produit commercialement peut rentable et qui ne génère pas de bénéfices a moins que l’entreprise décide dy investir des ressources pour maintenir voire accroitre les parts de marchés (deviennent alors des vedettes potentiel).

Ils ont une demande en iquidité élevée et l’entreprise doit se poser la question : investir ou abandonner le produit. Les poids mort, ont une faible part de marché dans un marché en faible de croissance. Il faut s’interroger sur la pertinence de poursuivre leur production. Ce sont des produit positionnées sur un marché déclinent et très concurrentiel et dont Pentreprise devra envisagé de se débarrasser des qu’ils seront trop couteux a entretenir. L entreprise devra redire au minimum ces parts de marché.

Elle doit décider si elle injecte encore des liquidités si non elle devra les éliminer dans un avenir proche. La matrice BCG comporte certaines limites, elle ne prend en compte que deux démentions (pdm et croissance) et n’analyse pas les effets de synergies entre les dl 4 pas les effets de synergies entre les différentes unités commerciales d’une entreprise. La matrice MC Kinsey (1970) Cette matrice est développé par le cabinet MC Kinsey en 1970, c’est une matrice a 9 cases qui permet d’analyser les DAS suivant deux axes, l’attraits, et la position concurrentiel.

Elle est plus aboutit que la matrice BCG car rattrait du marché prend en compte des critères tel que la taille du marché ou l’intensité oncurrentiel ; les atouts de l’entreprise son mesuré suivant des critères, tel que la PDM ou les ressources technologique de l’entreprise. Les cases développements sont importantes et stratégique car l’entreprise est sur un marché très attractifs et a de nombreux atouts pourv réussir. S d’ansoff est un outil intéressant pour déterminer les différents choix stratégique qui se présente a l’entreprise.

Les deux critères utilisés sont l’analyse du produit et du marché. Cet outil propose alors 4 stratégies possibles en phase de croissance. Existant Nouveau pénétration de marché Développement de produit (nouveau produit) Développement de marché (extension de marché) Diversification -La pénétration de marché est une stratégie peut risqué, elle propose de vendre les même produits au même clients. Les ventes sont augmentées grâce au promotion ou au repositionnement des produits et des marques.

L’entreprise essaye de développer ses ventes sur son marché. Les produits existant sont donc vendus aux clients existants Le produit ne subit aucune modification mais l’entreprise cherche a augmenter ses recettes par des moyens de promotions ou de repositionnement de ses produits. Il faut ici convaincre les client potentiel et les détournés de produit concurrents. Le développement du marché définit les entreprises qui se lancent sur un nouveau marché avec des produits identique.

L’entreprise essaye d’augmenter ses ventes par l’introduction de ses produits sur de nou és. Le produits ne subit -Le développement de produit consiste a proposer de nouveaux produit suer le même marché. Ils remplacent les existant ou son des adjonctions de gamme Il y aura plusieurs versions des produits (différents model, déférente taille couleurs etc). Ils sont lors vendent a la cliente existante par le moyen des canaux de distribution existant. -La diversification est une stratégie risqué car elle consiste a proposer de nouveau produits sur de nouveau marché. Diversification horizontal : l’entreprise développe un nouveau produit ou une nouvelle activité susceptible de satisfaire la même cliente même si les nouveaux produits, sont technologiquement indépendant des produits existent -Diversification vertical : l’entreprise commence a faire l’activité de ses fournisseurs ou de ses clients. -Diversification concentrique : L’entreprise développe de ouveaux produits ou de nouvelle activités ayant une technologie complémentaire au produits ou aux activités existant.

Ces produits peuvent attirer un nouveau groupe de client et il y aura un transfert de compétences clefs. -Diversification congloméré : L’entreprise aura e produits/activité différents pour des marché différents. Elle s’installe sur un marché sur lequel elle n’a ny expérience n’y industrie pour attirer e nouveau groupe de client. CHAPITRE Il : METTRE EN ŒUVRE LES DIFFERENTES STRATEGIES. I) Les différents courants de pensée Il) Les différentes stratégies d’entreprises