Le Krach de Wall Street

Le Krach de Wall Street

Chap 4 : le Krach de Wall Street (1929) et la grande dépression Antécédents : les années folles Croissance de la production Après la WWII, une crise s’installe mais la demande explose, l’offre suit et l’économie repart fortement (c’est la cas pour la majorité des autres pays). Les voitures se vend ‘industrie de bien 2) Euphorie boursière iOS apparaissent, rnent à plein régime. La bourse reflète l’économie réelle qui se porte très très bien, le court des titres explosent surtout à Wall Street. Titre : – actions (titre de propriété qui représente une part du apital d’une société privée) obligation ( titre de propriété qui peit augmenté ou diminué en fonction de l’offre et de la demande sur le marché) 3) Aux USA Les années folles se révèlent surtout aux USA et la production suivre la demande, investir… La bourse se démocratise et la classe moyenne y joue désormais. B. Spéculation boursière La bourse reflète la bonne santé de l’économie mais de + en + de gens y jouent ce qui augmente la demande et les coûts.

La valeur de l’action grimpe et devient beaucoup plus élevée que la vraie valeur de l’entreprise. Krach + suite USA A. Crise boursière (octobre

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
’29) Les plus gros investisseurs vendent leurs titres car ils anticipent l’explosion de la bulle. Les plus petits investisseurs suivent cet exemple et font de même. 29/10 jeudi noir car ce jour là, 13 million de titres ont été mis en vente. B. Crise financière Les banques sont les premières victimes de la crise. ?? Les gens retirent tous leur argent mais les banques n’ont pas toute la liquidité pour rembourser : elles font faillite. • Les banques ont aussi des actions qu’elles perdent. es gens ayant emprunté aux banques ne savent pas les rembourser. C. Crise économique • Les banques ne prêtent aussi facilement qu’avant la crise. • La demande diminue car les particuliers gardent leur argent les entreprises diminuent leurs prix et restructurent (licenciements, diminutions de salaire… ) la production dimnue D.

Crise sociale : grande dépression Un homme sur 4 est au ch roduction industrielle production industrielle diminue de moitié. Ill. Mondialisation de la crise : la grande dépression des ’30 Causes • Face à la crise, les américains retirent leurs capitaux en Europe. • Le protectionnisme (système doinnier qui protège ‘économie nationale de la concurrence étrangère en taxant les importations) prend place aux USA. Les importations diminuent de 70 % pour booster la production locale ce qui cause du tord aux pays qui vlvaient de ces importations. Réponses à la crise A.

De l’échec des mesures déflationnistes aux politiques keynésiennes • Les USA laisse en place une déflation et vont tenter d’épargner les entreprises (diminutions d’impôts,.. ). La déflation n’a aucun impact positif sur l’économie ce qui créer une certaine austérité au sein du pays. • Les gouvernements mettent de nouvelles politiques en lace, dites keynésiennes. les politiques keynésiennes prônent l’intervention de l’Etat au sein de l’économie en y injectant de l’argent. Elles ont pour but d’ l’embauche des fonctionnaires, les travaux , le soutien aux banques…

Ces politiques fonctionnent et reboostent l’économie • création d’emplois, t de la D donc t de l’O. B. New Deal (1933) Il s’agit d’une politique d’inspiration keynésienne. Celle-ci a différents objectifs une dévaluation monétai PAGF3Cfd monétaire (40 %). Pourquoi ? Cela favorise les entreprises international d’un point de vue des exportations car si le $ veut moins que 1’€, es achats provenant de l’étranger afflueront étant donné que cela leur coûtera beaucoup moins cher. Accepter un déficit budgétaire. Roosevelt basera toute sa campagne électoral sur ce New Deal.

Exemples de ses politiques : Il soutient les banques afin qu’elles prêtent. Il la production agricole pour le prix des matières premières aux USA. Il subside de grands travaux (constructions de barrages, travaux sur les autoroutes… ) afin de moderniser le pays. Du point de vue social, il reconnaît les syndicats et instaure le le système de sécurité sociale (la semaine de ravail qui se limite à 40h/ semaine) Malgré que le budget de l’État soit toujours en déficit, le chômage 1 et l’économie se redresse peu a peu.

C. Les conséquences politiques de la crise • Le chômage explose et créé des émeutes, manifestations,… • les inégalités soclales se creusent. • Le racisme r Les étrangers ne sont pas très nombreux à cette époque mais une vague d’antisémitisme (la haine du juif) monte car dans les ’30 ils représentaient en majeure partie l’immigration. Tout ces événements vont favoriser la montée de l’extrême droite.