Le harcèlement

Le harcèlement

Le Harcèlement définition Carticle L. 1152-1 du Code du travail définit le harcèlement moral de la manière suivante : « Aucun salarié ne doit subir les agissements répétés de harcèlement moral qui ont pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d’altérer sa santé physique et mentale ou de compromettre son avenir professionnel D. Les différents type de Harcèlement verticale descendant : Pervers : L’auteur ce cet agissement est en général un individu que les psychiatres définissent comme une

Swip next page personnalité de type pervers.. Il est pratiqué dans u u. : d’autrui ou de valoris Stratégique : c’est la f OF4 que, narcissique, e destruction voir. ui se développe de plus en plus dans les entreprises. « Dans certaines entreprises, les managers sont mêmes formés en interne pour apprendre à œuvrer le personnel » rapporte un consultant en ressources humaines. Le principe consiste à mettre toujours plus de pression, à fixer des objectifs de plus en plus irréalisables.

Ne pouvant les atteindre, le salarié se met à culpabiliser, sur nvestit dans sa mission Et finit par craquer. Il est destiné à pousser un salarié ? démissionner,

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
c’est à-dire se Débarrasser de lui à moindre frais, sans recourir aux mesures légales de licenciement. Institutio to vien « ext Institutionnel : qui apparait comme lié a des formes d’organisation du travail qui fixent des objectifs inatteignables, d’où surcharge de travail, augmentation du stress, culpabilisation permanente.

Le harcèlement horizontal : La plupart du temps, l’agression est commencé par des particularismes de la victime, des différences religieuses et / ou ulturelles, son apparence physique, son origine… Le harcèlement horizontal est fréquent aussi quand deux salariés sont en rivalité pour l’obtention d’un poste ou d’une promotion. Le harcèlement mixte : La personne est considérée comme responsable de tout ce qui va pas. Très rapidement plus personne ne la supporte, et la personne harcelée va mal et son comportement s’en trouve modifié, il se présente différent et il est plus aisément sujet à être isolé du groupe.

Le harcèlement ascendant ( par les subordonnés ) . Cependant le harcèlement moral d’un supérieur par un ou des ubordonnés est peu pris en considération pourtant qu’il peut être tout aussi destructeur. Les victimes dans ce cas ne savent pas vers qui se tourner pour se défendre, pas vers les syndicats bien sûr, mais pas plus vers la justice qui ne prends pas au sérieux ce type de plaintes. Conséquences pour le salarié : La première est une détérioration de la santé physique et mentale de la victime.

Certes fétat dépressif est l’un des troubles les plus fréquents chez les victimes du harcèlement. Il se manifeste de manière permanente par une humeur triste, un accroissement d se manifeste de manière permanente par une humeur triste, un accroissement de l’angoisse, du stress, un manque d’intérêt pour le quotidien professionnel, un sentiment de dévalorisation de soi et de culpabilité par rapport à l’événement qui s’est produit. Ainsi, la conséquence du harcèlement moral est avant tout une pathologie de la solitude, de l’isolement, qui renforce la souffrance.

La seconde : Une perte de revenues pour les personnes qui se retrouvent au chômage, des frais médicaux non remboursés selon un étudeen 2001 en plus des 36% de cas de harcèlement uivi par le départ de la victime, 30 % des personnes se retrouvent en arrêt de travail pour longue maladie , au chômage pour inaptitude médicale. Ainsi, dans 66 % des cas de harcèlement moral au travail, la personne est exclue du monde du travail au moins pour une certains temps.

La troisième : La troisième conséquence résulte souvent des perturbations dans la communication ou les processus de production, qui entrainent non seulement une baisse de la qualité du travail, mais aussi une baisse de la productivité. En effet, toute une série de conséquences pratiques en découlent telles que, ne instauration d’un climat de méfiance, un développement d’erreurs ou de dysfonctionnements dans la production, une diminution des compétences professionnelles accompagnées parfois d’une altération de la santé de certains salariés ce qui les pousse à prendre des congés pour cause de maladie ou quitter leur emploi.

Le harcèlement moral contamine la vie s 3 des congés pour cause de maladie ou quitter leur emploi. Le harcèlement moral contamine la vie sociale et familiale de l’individu. Cest pour cette raison que les spécialistes médicaux et psychosociaux appelés à intervenir adoptent une position ystémique face à une situation de harcèlement. Reportage Sur le burn Out témoignant des conséquences pour le salarie Conséquences de le harcèlement pour l’entreprise : Dégradation du climat de travail et de la communication au sein des équipes de travail. ne augmentation du temps consacré à des activités administratives et organisationnelles liées au conflit. Conséquences économiques et financières liées à la baisse de la productivité. Conséquences sur la perception de la valeur « travail » dans l’entreprise. De plus, le harcèlement coûte cher en termes d’absentéisme, es coûts de santé, des coûts de rotation du personnel et une augmentation des coûts liés aux à la procédure juridique et au jugement ce qui peut conduire à une réduction de la qualité et de la quantité de travail.

En effet, Damant, Dompierre et Jauvin (1997), mentionnent notamment que ce phénomène engendre une augmentation de l’absentéisme et du taux de roulement, un climat social hostile, ainsi qu’une hausse du risque d’accident, reflétant ainsi une baisse de l’efficacité organisationnelle qui peut d’ailleurs se traduire par des coûts financiers importants. 4