Le handicap

Le handicap

De nos jours, une personne handicapée se définit ainsi selon « un être handicapé est un sujet dont l’intégrité COMMIS physique ou mentale est passagèrement ou définitivement diminuée, soit commercialement, soit sous l’effet de l’âge, d’une maladie ou d’un accident, en sorte que son autonomie, son aptitude à fréquenter l’école ou à occuper un emploi s’en trouvent compromises En 2014, je peux dire qu’une évolution de notre société et une meilleure adaptation aux besoins des sourds et handicapés existent, même si elles restent inégales.

Tout d’abord, la société de handicaps au trac dz… Pp g du 11 Février 2005 p participation et la cite personnes atteintes exemple la loi des chances, la handicapées. Elle a évolué également au niveau des lieux publics par exemples les places de parking pour les handicapés ou les toilettes publics faits en sorte de leur faciliter la vie et l’accès De plus, révolution de la technologie a permis de concevoir du matériel plus adapté comme les appareils auditifs, les fauteuils roulants, prothèses…

Par ailleurs, la communication s’est également améliorée pour les ourdis sève. ‘pie toi sourds et muets: le langage des signes se développe. Néanmoins, la scolarisation est encore difficile notamment pour les attestes seuls

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
d’entre eux sont scolarisés. La société est plus adaptée mais pas partout, uniquement dans les grandes villes, les communes ne sont pas assez adaptées voire pas du tout.

On constate, par exemple, dans certaines petites communes aucune cessibilité dans des lieux administratifs. De la même manière, il y a plus de matériels mais ils ne sont pas toujours accessibles à toutes les bourses car ils ne sont pas jours pris en compte par la sécurité sociale. Par exemple, le prix d’un fauteuil roulant motorisé peut aller jusqu’ 14 000 ? alors que la sécurité sociale ne prend en charge que 350 ?.

Oui, notre société a fait une belle progression dans le domaine du handicap malgré des disparités. Mais cela reste t’il suffisant en comparaison au reste de l’européen ? Échauffant laurier offset 2 faveur des personnes handicapées, loi qui spécifiait déjà l’importance de la prévention et du dépistage des handicaps, ‘obligation éducative pour les jeunes handicapés, l’cessibilité des institutions publiques, le maintien dans un cadre ordinaire de travail et de vie chaque fois que possible. 0 ans plus tard, le handicap étant devenu grand chantier national, apparut la loi du 11 février 2005. Dans la représentation collective, il est systématiquement associé à l’image stéréotypée de la personne en fauteuil roulant ou de la canne blanche. Pourtant 12 millions de Français soit plus d’une personne sur quatre se déclarent victimes d’une déficience. Sur 8 millions d’actifs, près de 13 % Indiquent une limitation de leur capacité de travail.

Autant dire que la notion de handicap recouvre une très grande diversité de situations. Selon la loi, le handicap se définit para : « Toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polycopiant ou d’un trouble de santé invalidant. »