Le géomarketing

Le géomarketing

Dans ce cadre, les centres commerciaux ont apparu comme une forme de regroupement de magasins géré par une seule entité, et mettant en ?ouvre plusieurs techniques et pratiques modernes. Toutefois, la décision d’implantation de ces centres est d’une complexité remarquable, d’où les nombreuses approches élaborées dans ce sens, notamment le gendarmeront et les paramètres de localisation. Afin de traiter la problématique relative à l’implantation des centres commerciaux à travers les études relatives au Ré est tout d’abord S en passant par les stratégies et politiques de renseigne et du point de vente, tout en cernant le comportement du consommateur et ses attentes afin d’arriver l’ensemble des outils et méthodes de gestion à adopter.

Ensuite, nous passerons aux concepts et stratégies relatifs au gendarmeront et centres commerciaux, qui permettront de définir l’ensemble des stratégies adoptées dans ce sens pour user des outils et paramètres d’implantation des centres morceaux afin d’adapter ces derniers à leur clientèle cible. Page 10 Chapitre I : Le commerce de détail, véritable moteur de la distribution Page 11 Introduction : La distribution (Place) est un P parmi les PP du marketing mixa, prenant en charge l’ensemble des opérations allant de la production à la mise disposition du

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
produit ou du service au client. Dans le management de la distribution, on parle souvent du commerce de détail que les angle-saxos nomment « retailler alors qu’ils réservent le mot distribution aux aspects logistiques de la Distribution.

La distribution a acquis à travers le temps une place privilégiée dans toutes les économies, et ceci à travers le développement elle a connu et la grande diversité dont elle a fait p S 16 stratégiques de son commerce afin de pouvoir adopter les outils efficaces pour assurer sa pérennité sur un marché très concurrentiel, et répondre efficacement aux besoins et attentes de sa clientèle cible. Page 12 Définitions et concepts de la distribution et du commerce de détail : A- La distribution : 1- Concept et définitions : « Distribuer, c’est mettre à disposition d’un consommateur intermédiaire (entreprise), ou final (consommateur) des biens, des services et des solutions selon l’échéance, le lieu, la quantité et la présentation adaptés. » jacquet doux et Marc depuis, La Distribution. La distribution comprend donc l’ensemble des opérations relatives à l’acheminent d’un produit du lieu de production jusqu’ la mise à disposition du consommateur final, en passant par un canal qui peut être .

Direct : qui ne comporte pas d’intermédiaires Court : ne comportant qu’un seul intermédiaire Long : comportant plusieurs intermédiaires en plus du grossiste. L’ensemble des canaux empruntés par le produit de l’entreprise constituent le circuit de distribution. 16 elles regroupent l’ensemble des opérations permettant la mise à disposition adéquate du produit, à savoir l’achat, l’approvisionnement, le stockage, le transport, la répartition, le conditionnement de vente et l’information sur le lieu de vente. Page 13 Les fonctions relationnelles : elles constituent l’ensemble des actions visant à créer un appartenait durable entre les distributeurs et les fournisseurs d’une part, et les distributeurs et les consommateurs d’une autre part.

Cette fonction a permis de développer la notion du tarde Marketing, et ceci afin d’assurer un appartenait à long terme avec le distributeur, tout en restant concentré sur pinter du consommateur dans le cadre de « réfection Consumer restons » (ÉCRU). Les fonctions exponentielles : il s’agit de l’ensemble des actions qui permettent au consommateur de vivre des expériences ludiques, identités ou esthétiques sur un lieu de vente, et notamment à travers le développement du marketing sensoriel. 3- Les stratégies de distribution : On peut relever 3 stratégies principales de distribution : 8 16 assoiras des points de vente partageant des caractéristiques communes qu’il jugera en adéquation avec ses produits.

En opérant une certaine sélectivité dans sa distribution, le fabricant évite ainsi de disperser ses produits dans de nombreux points de vente. La distribution exclusive : cette distribution exige un contrat entre le producteur et son distributeur, et un donc un ensemble de clauses relatives au prix, à la durée, à la quantité à vendre… Les revendeurs peuvent aussi s’engager à ne pas vendre les produits concurrents du fabricant. Cette forme de distribution permet une parfaite maîtrise du seau de distribution du produit. Le producteur peut conserver un bon contrôle des intermédiaires et veiller entretenir son image de marque.

Page 14 4- Les formes de distribution : Le commerce indépendant : caractérisé par une relation personnalisée avec le client, une grande diversité de produits, une atomisation de la demande et des horaires d’ouverture plus ou moins larges Les intéressant de cette forme de commerce peuvent être classés en trois catégories : Û Les grossistes : ils achètent Euro leur propre compte, entreposent les 9 16 libre-service où les moussantes effectuent leurs achats seuls avec une mise disposition du matériel nécessaire (caddie, panier, caisse). Les prix sont fixes, apparents et non négociables, ils sont fixés par des formules mathématiques et des outils de gestion garantissant rentabilité et suivi.