Le g-20

Le g-20

Le G-20 : resume eleve. Le G-20 a ete cree suite a la crise financiere de 1990. Ce groupe constitue des 20 pays (developpes ou emergents) les plus riches et les plus influents de la planete reuni les ministres des finances et les gouverneurs des banques centrale de chacun d’eux. En 2008, le groupe est rentre e action suite a la crise financiere. Quatre sommets on jusqu’ici ete organise. Washington : les 14 et 15 novembre 2008. Les dirigeants ont elabore un plan de relance simultane pour stabiliser l’economie mondiale.

Londres : les 1er et 2 avril 2009. Le sommet a abouti a une contribution sans precedent. 1,1 billion $US sont debloque afin de retablir l’economie mondiale. Pittsburgh : les 24 et 25 septembre 2009. Le G-20 a renouvele le mandat de l’organisation, lui permettant de continuer son travail. Les dirigeants ont decide de donner une plus grande place aux economies des pays emergents. Toronto : les 26 et 27 juin 2010. Rien de tres concret n’est sorti de ce sommet. A court terme, une reduction des deficits de chaque pays.

Prochain sommet : Le 11 et 12 novembre 2010 a Seoul. Documents sources : 1. Gouvernement du canada. « Les origines du G-20 Le Groupe des Vingt a ete cree

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
a l’issue de la crise financiere asiatique de la fin des annees 1990 afin de reunir les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales. Les objectifs du Groupe etaient d’apporter de la stabilite aux marches financiers et de promouvoir la cooperation economique. Le G-20 regroupe des economies developpees et emergentes de tous les coins du monde.

Depuis le debut de la crise financiere mondiale en 2008, le G-20 est percu comme etant l’enceinte la plus efficace pour diriger les efforts mondiaux visant a contenir la crise et a attenuer ses repercussions. Les dirigeants du G-20 se sont reunis dans le cadre de trois sommets distincts tenus a Washington, Londres et Pittsburgh pour stabiliser le systeme financier, pour coordonner les programmes economiques nationaux afin de guider l’economie mondiale vers la reprise, et pour assurer que les institutions financieres internationales reposent sur des bases solides et qu’elles possedent les ressources necessaires.

Sommets des dirigeants du G-20 Le premier Sommet des dirigeants du G-20 s’est tenu a Washington, les 14 et 15 novembre 2008, lors duquel les dirigeants ont convenu d’un Plan d’action visant a stabiliser l’economie mondiale et a prevenir d’autres crises eventuelles. Ils ont souligne l’importance cruciale de rejeter le protectionnisme et ont presente des plans de relance coordonnes. Dans leur ensemble, ces mesures ont constitue la plus importante initiative de stimulation budgetaire et monetaire et le plus vaste programme de soutien du secteur financier des temps modernes.

Les dirigeants se sont reuni une seconde fois a Londres, les 1er et 2 avril 2009, ou ils ont poursuivi le travail qu’ils avaient commence a Washington et ont annonce une contribution sans precedent de 1,1 billion $US afin de retablir le credit, la croissance et les emplois dans l’economie mondiale. Cet engagement comprenait un apport de 750 milliards $ pour le Fonds monetaire international, de 100 milliards $ en prets additionnels pour les banques multilaterales de developpement, ainsi que de 250 milliards $ pour appuyer le financement du commerce.

Pour donner suite aux mesures adoptees a Londres, les dirigeants du G-20 se sont reunis une troisieme fois, a Pittsburgh, les 24 et 25 septembre 2009. Le Sommet de Pittsburgh a permis de designer le G? 20 a titre de principale enceinte pour notre cooperation economique internationale, conferant ainsi au Groupe le mandat de poursuivre son travail apres la presente crise economique.

Les dirigeants ont renforce leur cooperation en s’engageant a donner une plus grande place aux economies emergentes au sein des institutions financieres internationales tout en jetant les bases d’une activite economique responsable en fonction du Cadre pour une croissance forte, durable et equilibree. Les dirigeants ont convenu de se rencontrer de nouveau au Canada et en Coree en 2010. Le Sommet du G-20 a Toronto a eu lieu les 26 et 27 juin, et la Republique de Coree sera l’hote d’un Sommet du G? 20 qui se deroulera a Seoul les 11 et 12 novembre 2010. » http://www. canadainternational. gc. a/g20/index. aspx? lang=fra 2. Lepoint. fr « Cela ressemble fort a un coup d’epee dans l’eau. Reunis samedi et dimanche, les pays du G20 ont decide… de ne rien decider. Le sommet de Toronto, qui devrait couter 1,2 milliard de dollars (960 millions d’euros) aux contribuables canadiens, est certainement la rencontre la plus sterile du genre depuis le debut de la crise : il a accouche d’une declaration d’intention des plus consensuelles. Quarante-cinq heures de negociations ont ete necessaires pour s’accorder sur la necessite de renforcer la reprise economique tout en reduisant les deficits publiques.

Deux objectifs pas forcement compatibles a tres court terme mais destines a rapprocher les Etats-Unis et l’Europe. L’Union europeenne a clairement marque un point en obtenant d’inscrire dans le texte commun la necessite de « reduire d’au moins de moitie les deficits d’ici 2013 et de stabiliser ou de reduire les ratios de la dette publique au PIB d’ici 2016 ». Mais plus qu’un objectif contraignant, il s’agit d’une declaration de bonne intention, comme l’a reconnu Nicolas Sarkozy a demi-mot.

Le Japon, dont la dette atteint 200 % du PIB, a d’ailleurs obtenu une derogation… Quant a la Chine, elle aussi repart du Canada sans avoir rien lache. Tres critiquee a cause de la sous-evaluation de sa monnaie par rapport au dollar, elle a reussi a eviter tout engagement contraignant sur l’appreciation du yuan. Le texte mentionne prudemment la necessite  » d’accroitre la flexibilite du taux de change dans certains marches emergents ». » http://www. lepoint. fr/economie/un-g20-pour-presque-rien-28-06-2010-471053_28. php