Le futur de la télévision

Le futur de la télévision

Et même si la crise est plus dure dans les journaux et le prit, des nouveaux S -p ont page viens « est métiers du genre nia Alors qu’en est il pou Premièrement nous logeur. Ai TUF se dématérialiser peu à peu : la TUF n’ plus le rapport à l’objet téléviseur qu’elle avait avant. Nous pouvons regarder la tuf sur les ordinateurs, tablettes et même sémaphores connectés en HG, H+ ou HG. Notons que si la TUF va de plus en plus sur interne, interne vient aussi sur la TUF par des moyens de diffusion digitaux comme l’appelé TUF, consoles ou encore gouge TUF.

Ce qui permet de diffuser sur n/ ceux qui n’étaient jusquiames disponible que sur le net comme tube, vomie, Vice… Mais les traditionnels aérateurs de contenus comme disent en profitent aussi et se rendent disponibles via ce type de diffusion pour rester présents partout. Avec l’augmentation du nombre de choix possibles, d niable toi procès roue requête no. Appelés tri gain latter 2 FO s TUF et la digital TUF : ta, compact, version… C’est plus le travail des producteurs de contenus qui est en changement.

La TUF devient alors de moins en moins linéaire et

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
de plus en plus personnalisée, fragmentée. Dans un même foyer les parents peuvent regarder une chaîne sur la télévision dans le salon, alors que l’enfant regardera un film sur netteté via pied et que le jeune adulte regarde un reportage Vice sur sa sabot dans sa chambre. Une option qui n’empêche pas de réunir la famille devant le téléviseur pour un programme commun, peu importe le moyen de diffusion et par qui il est produit.

La TUF reste sociale et les épisodes de séries ou émissions, n’en finissent pas de faire réagir les intéressantes sur les réseaux sociaux et particulièrement sur titrer. C’est ce qu’on appelle la social tuf : le spectateur devient presque acteur et interagir. La discussion est crée, que ce soit entre spectateurs et entre spectateur et émission. Tout ceci générer de nouvelles opportunités, de nouveaux arches. Mais bon nombre de nouveautés ne trouvent pas le succès. Comme Le concept raisin star, un thé voici dans lequel les intéressantes font lever le mur pour révéler les artistes, vendu la chaîne française MM.

Le concept est novateur mais ne suffit pas à lui même, l’émission et les artistes proposés ont besoin d’être de qualité, sinon elle ne trouvera pas le succès à la manière de raisin Star. De son coté, netteté a réussi à créer un cercle vertueux : il récolte des données qui lui servent à savoir ce que les utilisateurs veulent voir grâce à un allégorie 3 FO s école des données qui lui servent à savoir ce que les utilisateurs veulent voir grâce à un algorithme. Huis il produit des séries a succès comme housse Fo cardes ou Orange si thé née blanc, qui lui permet d’acquérir plus d’utilisateurs et donc, plus d’abonnement, mais surtout de données. Dans un système personnalisé et subdivisé, le beige data est le roi. C’est un outil nécessaire pour la minimisation dans futur. I permet à la manière de gouge, de cibler la publicité et donc d’augmenter son impact. Il permet aussi, comme netteté de comprendre le marché jusqu’ faire des prévisions très fiables, et once de lancer de nouveaux produits sans grande prise de risque.

Mais le beige data coûte extrêmement cher à mettre en place et sa mise en place n’est possible que dans des entreprises avec d’énormes moyens. Pour continuer à faire de la publicité, nous pouvons abaissement imaginer des messages publicitaires de temps en temps sur des personnes n’ayant pas de comptes premiers. Mais plus intéressant, une nouvelle forme de publicité : Le stérilisons. Une publicité créant une histoire, un univers, autour du produit : un contenu sponsorisé. Moins désagréable que la publicité étendard, le message est plus facilement retenu car on passe plus par des moyens émotionnels.

La télévision dématérialiser, elle est amenée économiquement à être gérée par des compagnies géantes créant le contenu. Car les contenus télévisés sont des bien informatiserons qui coûtent très cher à produire mais dont les coûts de diffusions sont peu différents si ils sont distribué 4 FO S différents si ils sont distribué à beaucoup ou à peu de personnes. Pour rentabiliser au maximum, il faut donc diffuser le contenu au maximum de personnes. Un modèle économique qui favorise l’utilisation des données.