Le développement durable dans l’entreprise

Le développement durable dans l’entreprise

Le processus d’amélioration continue comprendre les enjeux, hiérarchiser les priorités et établir un lien avec la compétitivité. Dans un premier temps, nous expliquerons ce que représentent les 3 piliers de la démarche volontaire de progrès puis nous continuerons en évoquant le processus damélioration continue pour enchainer sur les normes et les outils adaptés et enfin, nous expliquerons les avantages de la RSE.

Sengager dans une démarche de développement durable, c’est prendre en compte trois critères : l’économique, le sociétal t l’environnemental. Ces trois critères sont tous liés par des caractéristiques très distinctes. Tout l’enjeu est de réconcilier les intérêts de ces trois piliers ce qui est possible si cette réconciliation est durable, équitable, viable et vivable. Le domaine économique entre en jeu dans la performance économique, la présence sur le marché et les investissements.

De plus, l’entreprise peut être éco-responsable au niveau économique dans toutes les étapes du cycle de vie d’un produit en favorisant les achats durables et le recyclage des déchets. Mais la fabrication, la distribution et l’utilisation sont aussi des éléments qui peuvent être améliorés pour répondre à ce développement. La prise en compte de la dimension sociale du concept du développement durable est parfois insuffisamment considérée

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
au regard des dimensions économiques et environnementales.

Dans la pratique, le volet social s’avère souvent plus compliqué à gérer pour les entreprises que celui de l’environnemental, non seulement en raison des choix à opérer dans les indicateurs mais aussi du fait que le terme de responsabilité sociale n’est pas erçue de la même manière d’un pays à un autre, 2 OF s que le terme de responsabilité sociale n’est pas perçue de la même manière d’un pays à un autre, sans compter les différences au niveau des législations nationales relatives au droit du travail.

Cependant, l’Union Européenne a défini les caractéristiques de cette dimension sociale : elle doit tendre au plein emploi et au progrès social, combattre l’exclusion sociale et les discriminations, et promeut la justice, l’égalité entre les femmes et les hommes, la solidarité entre les générations et la protection des droits des nfants. La prise en compte de la dimension environnementale dans le développement durable est aussi très importante car nous avons laissé et nous laissons toujours de profondes empreintes de notre activité qui sont pour certaines irréversibles.

Nous devons donc prendre nos responsabilités et agir dans un souci constant des conséquences de nos actes afin d’assurer un avenir environnemental à générations futures. Ce souci peut se traduire par l’utilisation d’énergies renouvelables, diminuer les émissions, effluents et déchets, modérer l’utilisation de l’eau, produire et cheter des produits labélisé bio… LE PROCESSUS D’AMELIORATION CONTINUE La mise en place dans une entreprise d’un programme de développement durable doit engager un processus d’amélioration continue pour être fiable.

Pour cela, l’entreprise doit se diagnostiquer pour se fixer des objectifs réalistes et pertinents, c’est-à-dire analyser sa situation afin de pouvoir améliorer ses points faibles. De plus, elle doit discuter avec ses parties prenantes qui sont l’ensemble de ses acteurs internes ou externes et ses partenaires économiques et sociaux. Cactivité de l’entreprise a une épercussion directe ou indir 3 OF s partenaires économiques et sociaux.

L’activité de l’entreprise a une répercussion directe ou indirecte sur ces acteurs, et ces acteurs ont une influence plus ou moins importante sur l’entreprise. Elle doit donc travailler en collaboration avec ces derniers pour que ce développement soit coordonné et stable. Enfin, pour que ce développement ne soit pas statique, elle doit analyser les progrès réalisés et les améliorations et ensuite faire un bilan pour fixer les pistes de progrès et s’inscrire dans une recherche de « performance globale ».

Tout cela pousse à remettre en question ses pratiques et inciter à travailler différemment. ES NORMES ET LES OUTILS ADAPTéS Les entreprises qui entreprennent une démarche de développement durable ont besoin d’un accompagnement et d’outils pour définir leurs orientations, leurs actions, et les mettre en œuvre. Elles doivent établir un état des lieux en faisant un diagnostic de l’organisation, éclaircir les orientations et les priorités de la stratégie de développement durable, définir un plan d’actions, le mettre en œuvre, l’évaluer, et l’améliorer ontinuellement.

Des référentiels aident les organisations à réaliser leur diagnostic, ou à mettre en place leur système de management environnemental (SME). Des outils comme la RSE (responsabilité sociale des entreprises) ou le guide SD 21 000 accompagnent l’entreprise dans la définition et la mise en œuvre de sa démarche. De plus, des normes comme l’ISO 14000, attestent de l’implication environnementale de l’organisation. Elles permettent à ses parties prenantes de s’assurer de l’engagement dans une démarche de développement durable de leur partenaire.

La RSE augmentera leurs performances commerciales t financières, réduira à terme leurs risques juridiques, industriels et économiques et renforcera leur compétitivité. Cependant, nous pouvons grâce aux graphiques, que ce système est méconnu et s’applique principalement dans les entreprises du secteur de l’environnement et de l’énergie. CONCLUSION En conclusion, la stratégie environnementale présente de nombreux avantages. En effet, elle a un effet valorisant sur la prévention des risques, la réduction des coûts, l’innovation, la valorisation de l’image de l’entreprise, la performance conomique et financière… t la satisfaction personnelle de tous les acteurs de ce développement. Cette responsabilité sociétale est positive car elle met en coordination la société, l’environnement et l’activité économique ce qui est nécessaire afin d’assurer un avenir meilleur pour les générations futures. Le développement durable est peut-être une solution de sortie de crise pour les entreprises actuelles à moyen ou long terme. Annexes Annexe 1 (source : economie. gouv. fr) Annexe 2 (source : www. insee. fr) Annexe 3 (source : www. insee. fr)