Le curé et le mort

Le curé et le mort

Si certains auteurs sont dotés d’une imagination vaste et fertile, d’autres sont obligés, pour écrire, de s’inspirer de ce qui les entoure, de leur quotidien ou de l’actualité. L’imagination ouvertes portes que l’inspiration n’ouvre pas et inversement, il s’agit de deux façons distinctes d’écrire et l’une n’est pas plus vertueuse que l’autre. De grands auteurs et écrivains n’ont pas hésité asséneriez du réel.

Prenons le cas de la fable Le curé et e mort de Jean de La Fontaine, extraite du livre VIA des Fables. Cette fable est, en réalité, inspirée d’un fait divers conté à La Fontaine parsemée de sévisse dans lequel un curé décédé tragiquement lors du transport d’un certain Monsieur de bouffées vers sa dernière demeure. Alors, comment Jean de La Fontaine transforme-t-il un si argumentation et coma le, récit avisé, ans une première on du texte ainsi que grande partie, nous lys, S. Va. Pp nixe page sa versification.

ensuite subie toi eue nixe page erronée portrait du curé pour donner une première conclusion qui introduira une seconde grande partie dans laquelle nous donnerons la portée générale de la fable ainsi que sa cible, car il s’agit d’instauré visant le clergé. Pour terminer, nous tenterons de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
répondre à la problématique posée. Pour commencer, intéressons nous en détails à la construction du texte. En observant attentivement la affable curé et le mort, on constate qu’elle est construite comme un récit.