Le chomage en France

Le chomage en France

ECONOMIE : Travail structuré Sujet : Après avoir décrit la situation du chômage en France, vous exposerez les solutions possibles pour y remédier. Du point de vue économique, le chômage est interprété comme la résultante d’un déséquilibre entre l’offre et la demande sur le marché du travail. De nos jours, la France connaît un fort taux de chômage depuis les années 1970, bien que les chiffres du chômage aient commencé à augmenter dès les années 1940.

Le chômage existait auparavant, mais son faible niveau n’en faisait pas un élément important des débats de sociét Nous verrons ainsi d OF4 chômage en France e arr Vipe next page possibles pour y rem – La situation du chômage en France A) Les chiffres du chômage en France e du pays. situation du , les solutions Le chômage au sens du Bureau International du Travail (BIT) regroupe les personnes sans emploi et en âge de travailler se trouvant disponibles pour travailler et recherchant activement un emploi.

Pour la France métropolitaine, le taux de chômage s’élève à 9,7 soit près de 5 millions de personnes inscrites au pôle emploi. Dans le détail, les moin Swige to vie' » next page moins de 29 ans sont toujours

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
les premières victimes du chômage, avec un taux de chômage de 17. % de la population active en 2013. Le taux de chômage chez les 50 ans et plus, lui, est moins conséquent (6,3 tout comme celui observé chez les 29 – 49 ans, à 7 B) Les causes du chômage en France Près de 10% de la population active en recherche d’emploi, voil? la situation du chômage en France.

Quelles en sont les causes? Le progrès technique a grandement amélioré la productivité en remplaçant les hommes par des machines. Prenons le cas d’une chaine de montage automobile, la plupart des opérations sont désormais automatisées voire même robotisées. Certes, du personnel souvent hautement qualifié doit concevoir et ntretenir ces machines mais le nombre d’emplois créé dans ce domaine est largement inférieur à celui supprimé au niveau des faibles qualifications.

Le ralentissement de la croissance entraîne aussi une augmentation du chômage. En effet, si la demande et la consommation des ménages augmente moins vite, il n’est plus nécessaire de produire autant car l’offre est largement suffisante par rapport à la demande. Ily a aussi les entreprises qui se délocalisent dans d’autres pays. Ce phénomène provoque, depuis plusieurs années, une augmentation sensible du chômage.

Les entreprises qui nt recours à ces délocalisations ne sont pas toujours dans une situation financière délicate, mais, par contre elles sont attirées par des niveaux de salaire extrêm 2 financière délicate, mais, par contre elles sont attirées par des niveaux de salaire extrêmement faibles en Asie (Taiwan, Chine) ou dans les ex Pays de l’Est. De telles actions ont fragilisé des secteurs entiers de l’économie comme le textile, l’habillement ou le jouet. Toutefois, situation paradoxale en période de chômage élevé, de nombreuses offres d’emploi ne trouvent pas preneur.

Des métiers manuels allant de la maçonnerie à la boucherie ou encore a charpente, ont subies depuis des années une dévalorisation et ces filières manquent cruellement de main-dœuvre. Il – Les différents moyens pour inverser la courbe du chômage A) Politique de change La persistance d’un chômage élevé, et le manque de vigueur de la croissance au début des années 90, ont conduit certains observateurs à penser que le taux de change du Franc était surévalué.

Un tel jugement s’appuyait sur le lien mis en avant entre le taux de change et activité au travers d’effets de demande. Une dépréciation permet d’améliorer la compétitivité es produits domestiques et accroit la demande externe, ce qul stimule l’activité et diminue le chômage. Aujourd’hui, le taux de change de l’Euro a fortement baissé face au Dollar, ce qui est ? première vue une bonne nouvelle, mais qui en réalité ne l’est pas pour l’économie de la France et de l’Europe. ) Flexicurité Le terme de flexicurité désigne un dispositif social autorisant une plus grande facilité de licenciement pour les entreprises afin d’inciter les employeurs à embaucher et des indemnités longues et importantes pour les salariés licenciés ainsi qu’un maintien de ses droits, même s’il change d’entreprise importantes pour les salariés licenciés ainsi qu’un maintien de ses droits, même s’il change d’entreprise ou s’il demeure sans emploi.

Cela permet donc aux salariés de ne pas devenir de simples variables d’ajustement à la conjoncture, et leur donne une opportunité pour pouvoir se former, se reconvertir, ne pas se retrouver en difficulté après avoir quitté l’entreprise. Le 11 Janvier 2013, un nouvel accord a été fait, et s’articule autour de 28 articles. Cet accord permet une gestion plus flexible de la main d’œuvre, et les entreprises qui le pratiquaient, devaient obtenir l’accord des salariés, individuellement.

Depuis environ 30 ans en France, le chômage n’a jamais cessé d’augmenter malgré qu’il ait connu quelque baisse de court terme dû aux différentes politiques mises en place. Il a créé de nombreuses inégalités sociales, notamment chez les jeunes, les femmes, les non-diplômés. Mais depuis quelques années, on constate que le chômage a créé différentes formes d’emploi atypiques (CDD, stage, temps partiel). De plus, la politique essaye tant bien que mal d’améliorer cette situation. Comme vu précédemment, la flexicurité pourrait lever d’importantes rigidités du marché du travail. 4