Le Caire Expos Complet

Le Caire Expos Complet

Samuel et Lucas Exposé de Géographie 11B3 Le Caire Localiser le pays . L’Egypte, dite officiellement la République arabe d’Egypte, est un pays du nord-est de l’Afrique, situé au carrefour du continent africain et de l’Asie. Sa capitale est la ville du Caire, où passe le fameux fleuve du Nil, long de 1500km. Localiser la ville dans le pays . Localisée au nord de l’Egypte, le Caire, première VIIIe égyptienne devant Alexandrie, a été érigée sur les bords du fleuve et les îles du Nil. Elle est le symbole même de la séparation du fleuve en deux branches entre OF p g Bref historique de la ville : elta du Nil.

Le Caire, aussi appelé Al-Qahira, ce qui signifie la Victorieuse, portait autrefois le nom de Memphis. L’arrivée des Chrétiens en Egypte fit évoluer le nom du site en Babylone jusqu’au VIIe siècle. La prise musulmane de la cité changea une nouvelle fois le nom de la ville qui se transforma en Fûstat mais le Caire voit véritablement le jour au Moyen Age. La cité est fondée en 969 par la famille chiite des Fatimides, qui prétendent être les descendants de Fatima, la fille du prophète Mahomet. En 1173, le Caire et

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Al-Qâhira sont réunis en une même ville grâce à la construction de la Citadelle. mbreux sultans cruels, la ville prospéra à un tel point qu’elle fut surnommée la mère du monde en raison de sa population toujours croissante, qui commençait à déborder de son enceinte. Encore aujourdhui, le Caire continue sa croissance phénoménale, la classant au rang de ville à la plus forte densité au monde. Ce n’est malheureusement pas sans lourdes conséquences. La construction incessante de nouveaux immeubles empiète soit sur le désert, soit sur les terres fertiles du Nil, seules terres cultivables d’Egypte. Site de la ville : L’histoire du Caire médiéval débute en 639, année où le général

Amr ibn al-Âs commença la conquête de l’Égypte, qui se termina finalement avec la prise de l’ancienne capitale Alexandrie, en 642. Une année auparavant, le général Amr s’était heurté à la résistance d’une importante place-forte, le fort byzantin de Babylone mais avait réussit à le prendre. Ce fort était idéalement situé au départ du delta, entre le Nil et un contrefort montagneux, le Muqattam. Ce lieu permettait de commander la haute et la basse égypte. De plus, un ancien canal partait de Babylone jusqu’au nord du golfe de Suez.

La ville était donc reliée à la mer Rouge, mais aussi à la mer Méditerranée par le Nil. Après la prise du fort, le général sut reconnaître ce lieu favorable à la fondation d’une nouvelle capitale pour FEgypte. Fûstat, « la ville des tentes », est créée . De nos jours, la ville de Fûstat est appelée « vieux Caire » En 969, la famille Fatimide, récemment arrivée au pouvoir construit une vi 0 « vieux Caire construit une ville princière au nord de la cité. Cette ville est appelée al-Qâhira, « la victorieuse b. Elle est composée d’une enceinte imposante.

Au centre se dresse la mosquée d’al-Azhar. L’agglomération est bordée à l’ouest par le canal. L’ancienne ville de Fûstat se développe de façon incroyable sous les Fatimides, elle englobe l’agglomération d’al- Qatâï. On parle alors de la ville de Misr. Lors des croisades, Saladin, qui avait pris le pouvoir, fit construire un réseau de fortification dont la citadelle était le centre. Elle englobait toute les fondation de la forteresse de Babylone, la ville de Fûstat, al-Askar, al Qatâi, et pour finir ? l’extrémité nord-ouest, le petit port d’al-Maqs.

L’urbanisation du Caire va s’accélérer avec l’occupation de nouveaux quartiers, d’abord au sud du Caire jusqu’au pied de la citadelle. uis ce sont les terres inondables à l’ouest de la ville qui vont être utilisées. Un nouveau port de commerce et un arsenal sont créés au nord-ouest du Caire, à Bûlaq. L’ancienne ville de Misr-Fûstat est progressivement abandonnée. Le Caire s’agrandit et de nouveaux bâtiments se construisent La véritable entrée de l’Egypte dans la période moderne est due à l’Expédition française et l’arrivée de Napoléon Bonaparte en 1798.

Après une occupation difficile et éphémère, les Français se retirent du Caire en 1801. Le sultan nomme Muhammad All comme gouverneur du Caire en 1805. Il fait assassiner les erniers seign nomme Muhammad All comme gouverneur du Caire en 1805. II fait assassiner les derniers seigneurs mamlûks lors d’un déjeuner à la citadelle et prend le pouvoir en 1811. Muhammad Ali va faire construire une nouvelle mosquée et un nouveau palais à la citadelle. Il fait appel à des ingénieurs français pour tracer de nouvelles rues, fonder de nouvelles villes et re- fortifier toute la côte du Delta du Nil.

Muhammad Ali et ses successeurs élèvent la métropole égyptienne au niveau des grandes agglomérations européennes, avec une architecture et de grands boulevards. Le Caire moderne est né. En 1992 le Caire fut secoué par un violent tremblement de terre qui détruisit une bonne partie de la ville et réduisit une bonne partie de la population à vivre en dessous du seuil de la pauvreté mais la population réussi à se redresser. Situation de la ville et voies de communication en Egypte En Egypte antique, le Nil était pratiquement l’unique voie de communication.

Tant les marchandises que les hommes ou même les morts jusqu’à leur tombe se déplaçaient en bateau. Le fleuve reliait toutes les grandes villes autant du nord au sud qu’au sein même du delta grâce aux multiples canaux. A l’époque de ‘ère industrielle, soit au début du XIXème siècle, alors que le commerce croît de manière fulgurante, l’on cherche une voie maritime permettant d’éviter le cap de Bonne Espérance pour se rendre d’Europe en Asie. Un canal est construit à Suez permettant de relier la Méditerranée à la mer rouge.

Ce canal permit de réduire le trajet vers I 4 0 permettant de relier la Méditerranée à la mer rouge. Ce canal permit de réduire le trajet vers l’Asie de plus de 600km. Cette route maritime permet à l’Europe d’accéder au marché asiatique, notamment de la soie et de certains épices sans passer par le assage du Cap à l’extrême sud de l’Afrique. Le Caire se trouve sur cette voie de transport entre Alexandrie et la ville de Suez et en tire profit. Encore aujourd’hui, le canal est profitable au pays.

En effet, l’Egypte tire de cet aménagement fluvial env. 4,5 milliards de dollars soit 3% de son PIB. Sachant qu’une ville se développe sur les lieux d’échanges, on imagine aisément comment le Caire a su se développer dans une région aussi propice à la croissance. La population du Caire Le centre-ville regroupe la plupart des petits hôtels, des restaurants, ainsi que les différentes banques du pays. Garden City, qui se situe un peu plus au sud du Centre-ville, est un quartier résidentiel vert et plusieurs ambassades y ont établi leur siège.

Zamalek est au milieu du Nil sur l’ile de Gezira. C’est le quartier fortuné du Caire et plutôt vert. Cest le lieu idéal pour passer une semaine en ville. Ily a notamment plusieurs musées, dont le musée de céramiques islamique et le musée de Mahmoud Mokhat, ainsi que l’opéra du sud de Ille. La région de Mohandessin est aussi un quartier pour la classe aisée. On y trouve des restaurants, des boutiques de luxe et de nombreuses sociétés commerciales.

Fonctions du Caire Du fait de son statut de ca itale le Du fait de son statut de capitale, le Caire a bien sûr une fonction avant tout administrative. En effet, elle accueille de multiples ambassades, un grand nombre de sociétés internationales ainsi que le siège de la ligue arabe. On peut dire du Caire qu’elle représente aussi un pôle universitaire important car elle reçoit des étudiants du pays. La ville est également le plus grand centre industriel d’Egypte, hébergeant certaines grandes entreprises dans le textile, le bâtiment, le pétrole ou l’industrie alimentaire.

La plus grande ville d’Afrique a aussi en outre, une fonction historique, possédant plusieurs monuments important à l’échelle nationale comme : la célèbre mosquée d’Ibn Tulun, classée plus ancien édifice islamique intact en Egypte, la fameuse Citadelle de Saladin et ses murailles et pour finir plusieurs magnifiques mosquées universitaires. Les problèmes du Caire Problèmes liés à la pollution et au trafic Le Caire, avec ses 16 millions d’habitant et une superficie de 1492 km2 est la 4ème ville la plus dense des pays en développement. Mais, même SI sa densité avoisine les 37’934 ab. km2, c’est-à dire près de dix fois supérieure à celle de paris, son taux de motorisation n’est ue de 33 véhicules pour 1000 habitants. La capitale éevp 6 OF IC pas loin de 20 millions transport commun. Le Caire fut la première ville africaine ? posséder une ligne régionale de métro. Ouverte en 1987, elle fut bientôt suivie par une seconde ligne urbaine mise en place en 2000 et transportant actuellement quotidiennement plus de 1 million de passagers pour 80 km de ligne. Le métro cairote est très utilisé car le tramway, hérité des colons, ainsi que le bus sont e moins en moins utilisés.

On ne parle plus que de 20% désormais pour les bus alors que ce chiffre s’élevait autrefois ? 40%. Cette baisse est probablement due à l’étalement de la ville non-suivie par le réseau de bus. Les taxis occupent ainsi en reprenant certains voyageurs une part imposante du marché car elle atteint les 37%. A l’heure actuelle, plus de 1 millions de véhicules circulent dans la capitale égyptienne. Malgré le faible taux de motorisation, les conditions de circulation sont jugées les plus catastrophiques du monde. Elles sont sans aucun doute dues à l’absence de gestion u trafic.

Se déplacer à pied au Caire est devenu très dangereux, malgré que cela soit toujours le moyen de locomotion privilégié de cairotes. Liée au trafic très dense, la pollution de la plus grande ville d’Afrique se révèle problématique. Il se trouve que les véhicules à moteur sont à l’origine de des émissions de particules. En plus des moyens de locomotion peu environnementaux, les rejets industriels et les fumées âcres produites par l’incinération de certaines récoltes produisent un épais nuage de pollution, baignant la capitale égypt