Le banquet

Le banquet

LE BANQUET Les hommes ne se rendent pas compte du pouvoir d’Eros, sinon ils lui auraient eleve les temples les plus imposants. Nul dieu n’est mieux dispose a l’egard des humains. Qu’etait la nature humaine, et que lui est-il arrive ? Notre nature etait autrefois differente : il y avait trois categories d’etres humains, le male, la femelle, et l’androgyne. De plus, la forme humaine etait celle d’une sphere avec quatre mains, quatre jambes et deux visages, une tete unique et quatre oreilles, deux sexes, etc. Les humains se deplacaient en avant ou en arriere, et, pour courir, ils faisaient des revolutions sur leurs huit membres.

Le male etait un enfant du soleil, la femelle de la terre, et l’androgyne de la lune. Leur force et leur orgueil etaient immenses et ils s’en prirent aux dieux. Zeus trouva un moyen de les affaiblir sans les tuer, ne voulant pas aneantir la race comme il avait pu le faire avec les Titans : il les coupa en deux. Il demanda ensuite a Apollon de retourner leur visage et de coudre le ventre et le nombril du cote de la coupure. Mais chaque morceau, regrettant sa moitie, tentait de s’unir a elle : ils s’enlacaient en desirant se

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
confondre et mouraient de faim et d’inaction.

Zeus decida donc de deplacer les organes sexuels a l’avant du corps. Ainsi, alors que les humains surgissaient auparavant de la terre, un engendrement mutuel fut possible par l’accouplement d’un homme et d’une femme. Alors, les hommes qui aimaient les femmes et les femmes qui aiment les hommes (moities d’androgynes) permettraient la perpetuite de la race; et les hommes qui aiment les hommes (moities d’un male), plutot que d’accoucher de la vie, accoucheraient de l’esprit. Ces derniers sont selon Aristophane les etres les plus accomplis, etant purement masculins. L’implantation de l’amour dans l’etre humain est donc ancienne.

C’est l’amour de deux etres qui tentent de n’en faire qu’un pour guerir la nature humaine : nous sommes la moitie d’un etre humain, et nous cherchons sans cesse notre moitie, de l’autre sexe ou du meme sexe que nous. Quand nous rencontrons notre moitie, nous sommes frappes d’un sentiment d’affection et d’amour : nous refusons alors d’en etre separes. Qu’attendent-ils donc, ceux qui passent leur vie ensemble ? Ce n’est certes pas la jouissance sexuelle. C’est quelque chose que souhaite l’ame, qu’elle ne saurait exprimer ; et pourtant elle le devine : ce qu’elle souhaite, c’est se fondre le plus possible dans l’autre pour former un meme etre.

C’est cela que nous souhaitons tous, nous transformer en un etre unique. Personne ne le refuserait, car personne ne souhaite autre chose. Le nom d’amour est donc donne a ce souhait de retrouver notre totalite, et Eros est notre guide pour decouvrir les bien-aimes qui nous conviennent veritablement. Le bonheur de l’espece humaine, c’est de retourner a son ancienne nature grace a l’amour, c’est la notre etat le meilleur. Eros nous sert en nous menant vers ce qui nous est apparente, il souleve en nous l’espoir de retablir notre nature et de nous donner la felicite et le bonheur.