Le bal de lol v stein marguerite duras

Le bal de lol v stein marguerite duras

Au-delà de l’aspect sentimental de l’affaire, c’est la réaction de loyal V. Strié qui surprit toute la vie de S. Étala. Indifférente, vidée d’elle-même, elle allait passer de longs mois désemparée. C’est sa rencontre inattendue avec un musicien qui put lui insuffler un souffle de vie, bien qu’hétérogène à son quotidien sans éclat. Car de scandale ou de passion il n’ eu pas dans la suite de la vie de loyal V. Strié. Loin de sa ville natale, elle devint une épouse, une mère, une maîtresse de maison.

Bien que sans défaut, elle était sans zèle aucun Ses journées passèrent, monotones et régulières. Son mari s’émouvait de son manque d’imagination. Des allées qu’elle commandait à son jardinier, et qui, sans mener nulle part, ne communiquaient pas Malgré tout cela, loyal. Bêcha. Désormais plu et houillères hérita d qui ne trouvait aucun p g sévi. ‘épie toi hurle » du bal de T. Ne retour à S. Étala, fut chose faite. Elle arpenter les les rues, d’abord sans objectif précis, et puis dans un ravissement e plus en plus renouvelé.

Que recherche-t-elle dans ces errances solitaires, dans cette ville du passée où elle a laissé le souvenir d’une « folle » ? Même son amie d’enfance, tâtonna kart, observe avec étonnement le retour de l’abandonnée du bal du casino. Est-il possible qu’elle soit « normale » ? « Comme avant » ? D’ailleurs n’avait-elle pas toujours était un peu différente ? loyal parle, loyal sourit, loyal remplit avidement et brusquement le fossé d’indifférence qu’elle avait regardé se creuser avec passivité entre elle et le reste du monde depuis toutes ces années.

jacquet lot est l’amant de tâtonna kart. Il narre dans ce récit, avec réserve et discrétion, avec intimité et dévotion, l’énigme loyal V. Strié. Toute l’attention de cette dernière semble centrée sur lui, lui dont elle a entrevu quelques jours plus tôt la démarche dans la rue, s’éloigner lentement aux côtés de tâtonna kart. Cacheta bref mais vivace, de ce couple adultère, auréolé de l’intensité des souvenirs passés resurgissant, que générer la osions de son amie d’enfance dans cette 2 vision de son amie d’enfance dans cette liaison adultère, semble ramener loyal.

V. Strié dans le moment vide, la forme creuse, du bal de T. Bêcha. Comment savourer à nouveau ce moment d’intense dépossession de son être ? loyal V. Strié essaie de retrouver Instinctivement cette sensation, la teneur de cet instant dramatique où elle fut dérobée à elle-même. Se délecte-t-elle de se retrouver dans ce simple écho ? Peut-elle vraiment ressentir à nouveau quelque chose dans la résonance e ce moment vide ?

éprouver ce qu’elle aurait dû éprouver alors ? Narguerait dures décrit avec talent la minutie d’une dentellière, cette construction fragile et délicate. Elle suit le cheminement mystérieux de loyal V. Strié vers son « ravissement de ce premier bal de jeunesse, vers un second, vieillit et compulsif, qui pourrait tout avoir de la mascarade, et qui pourtant, dans sa finesse et sa douleur, devient petit à petit plus lourd et plus réel que le bal de jeunesse de loyal V. Strié.

Administrator

Leave a comment

Please enter comment.
Please enter your name.
Please enter your email address.
Please enter a valid email address.