le bal

le bal

Histoire des arts « Le cri » d’Edvard Munch 1) Edvard Munch : Edvard Munch est né expressionniste norv comme le pionnier d moderne. Il est très t Swip next page est un peintre ut être considéré s la peinture rtenance à une nouvelle époque artistique en Allemagne et en Europe centrale, et son œuvre et son importance sont aujourd’hui reconnues dans le monde. Les œuvres de Munch les plus connues sont celles des années 1890, notamment le Cri. Il meurt le 23 janvier 1944. Le cri, Edvard Munch en 1890. ) Le Tableau « le cri » : s’éloigner du personnage central (représentant l’artiste d’après a note associée à l’œuvre. On retrouve dans cette partie des couleurs rougeâtres assez sombre. Ensuite le ciel contrairement à la partie précédente est extrêmement sinueux les courbes sont horizontales et en le regardant on comprend aisément l’expression « langues de feu » que l’artiste a employé. Enfin la partie centrale de l’œuvre qui illustre le fjord(valée), le précipice Situé à droite et les montagnes au fond.

Celle ci comme la partie précédente est extrêmement sinueuses mais ici les courbes sont verticales et nous donnent une impression de vertige. Cette zone centrale crée un contraste de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
couleur entre le leu sombre du fjord qui vient choquer contre le rouge ardent du ciel qui est appuyé par l’alternance des courbes. On peut remarquer que l’artiste a échangé les couleurs du ciel et de la terre comme pour troubler le spectateur et appuyer la sensation de « cri » déjà représenté par toutes ces courbes qui déforment l’image.

Le fjord est tellement courbé qu’il en tombe dans le précipice à droite de l’image. On ne semble pas pouvoir échapper au cri de la Nature, à moins de se boucher les oreilles; ce que fait le personnage central. Le spectateur ne peut échapper au vertige des courbes: à droite la arre verticale à gauche le point de fuite. Ce vertige s’exprime de l’angoisse provoquée par le personnage central, comme le pressentiment d’un malheur que les deux personnages à l’arrière- plan semblent ignorer. personnage central est représenté vraiment étrangement, on dirait qu’il est déjà mort, une sorte de 2 OF s personnage central est représenté vraiment étrangement, on dirait qu’il est déjà mort, une sorte de mélange entre un fantôme dont le corps ondule et flotte dans les airs et un squelette ou un cadavre de par sa tête qui semble être dépourvue de cheveux, es yeux qui semble creux et sa bouche grand ouverte. Sa bouche semble penser qu’il est en train de crier lui aussi pourtant en même temps il se bouche les oreilles.

Ce qui pourrait nous faire penser à une sorte de cri intérieur que l’artiste à essayer de représenter en se représentant de cette façon. Un cri pour montrer sa peur de la maladie et de la mort et par la même occasion de sa solitude d’où l’éloignement par rapport aux autres personnages. On pourrait aussi renforcer l’idée de la mort par la position ? gauche des hommes et à droite du précipice (l’enfer) et de la barre verticale marquant un arrêt : la mort.

Enfin on peut remarquer qu’aucune partie de ce tableau n’est complètement claire et nette, on a l’impression qu’un flou est présent sur toute l’image. Autant les personnages au loin que les bateaux, le village ou même que le personnage central du premier plan. Ce qui peux renforcer l’idée de la peur de la maladie de l’artiste qui était atteint d’une hémorragie du Vitré. On peut donc dire que ce tableau d’Edvard Munch de part son angoisse qu’il suscite ne peux pas laisser le spectateur indifférent.

II faut d’ailleurs savoir que l’artiste l’a représenté d’une cinquantaine de façons différentes et que c’est une œuvre qui a ?té préceptrice de l’impressionnisme. 3) contexte historique: La Grande Dépre 3 OF s préceptrice de l’impressionnisme. La Grande Dépression a été précédée par un double mouvement de spéculation immobilière et de spéculation boursière découlant de la libéralisation bancaire des années 1870 dans plusieurs pays d’Europe.

Dans les empires austro-hongro•s et français, ainsi qu’en Prusse, les monarques appuient la création d’« une série de nouvelles institutions qui se sont mises à émettre des prêts hypothécaires dans les domaines de la construction municipale et résidentielle ». Le secteur immobilier explose à paris, Vienne et Berlin. Les financiers n’hésitent pas à s’endetter pour investir dans la construction, se basant sur l’envolée des prix immobiliers pour rentabiliser leurs investissements.

En 1871, la guerre franco-prussienne se termine par le traité de Francfort qui contraint la France à payer de lourdes indemnités de guerre à l’Allemagne. La France est privée de son or, qui gonfle artificiellement le crédit en Allemagne. Des produits financiers assurant un rendement constant aux actionnaires apparaissent, créés notamment par le Crédit mobilier. Aux États-Unis, les compagnies ferroviaires, plus nombreuses, prennent de gros risques pour se concurrencer par les coûts et les prix, tout en garantissant des profits constants aux actionnaires.

La seconde révolution industrielle et ses innovations technologiques permettent aussi aux États-Unis de produire du blé en grandes quantités et à moindre coût, changeant le cours de I’Histoire de la culture des céréales. En 1871, l’Angleterre, premier importateur mondial de blé, d 4 OF S culture des céréales. En 1 871, l’Angleterre, premier importateur mondial de blé, décide de ne plus s’approvisionner en Europe entrale et en Russie mais outre-Atlantique, ce qui provoque la panique sur les marchés européens. Le 12 février 1 994, le Cri de la Galerie nationale d’Oslo fut volé.

Des groupes anti-avortement actifs en Norvège ont alors été soupçonnés. Après trois mois, le tableau est proposé au gouvernement norvégien pour une rançon de 1,2 million de dollars américains. Le gouvernement refuse et le tableau est retrouvé en1994, lors d’une descente effectuée par la police norvégienne et préparée en collaboration avec la police britannique et le Getty Center. 119,92 millions de dollars ou 91miIlions d’euro , c’est le montant ecord de la plus grosse vente aux enchères d’une oeuvre d’art « le cri » qui s’est déroulée le 2 mai à New York.

Les enchères très disputées entre sept acheteurs, ont duré seulement 12 minutes, se terminant par des applaud ssements nourris de la salle archicomble. Les reprises du tableau : Certaines marques ou séries ont repris le tableau pour faires des publicités : La grande série animée US « les simpsons » La série animée « Bob l’Eponnge » Sinon les jeux vidéo : Le jeu vidéo « les lapins crétins » Ily a aussi les personnes politiques Caricature de l’ancien prés S DE s publique francaise