L’art Philo

L’art Philo

1. Comment définir l’art ? • Ce n’est qu’au xviiie siècle que le terme d’art a été réduit ? la signification que nous lui connaissons actuellement. Il avait jusque-là servi à désigner toute activité humaine ayant pour but de produire des objets : en ce sens, l’art s’oppose à la nature, qui est l’ensemble de tout ce qui se fait sans que l’homme ait ? intervenir. • L’art réclame toujours des règles : lorsque l’on est charpentier comme lorsque l’on est musicien, il faut observer des règles si ‘on veut produire l’œuvre désirée. . Peut-on définir ce qu’est le beau ? • Deux grandes conc philosophie : soit le b est un sentiment du Platon : une chose es qu’elle doit être ; on et. p g l’histoire de la ue de l’objet, soit il rfaitement ce armite, quand cette marmite rend exemplaire l’idée même de marmite. Kant: le beau n’est pas une caractéristique de l’objet, c’est un sentiment du sujet, éveillé par certains Suipe to View next page certains objets qui produisent en nous un sentiment de liberté. Le beau dépend-il du goût de chacun ? • Selon Kant, la réponse est négative : le beau plaît universellement. Si

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
je juge une œuvre belle alors que mon voisin la trouve laide, la première chose que je tenterai de faire, c’est de le convaincre. C’est ce qui différencie le beau de l’agréable l’agréable est affaire de goût et dépend du caprice de chacun, alors que le beau exige l’universalité.

Dire qu’une fleur est belle ne détermine en rien le concept e fleur : le jugement esthétique n’est pas un jugement de connaissance, il ne détermine en rien son objet, qui plaît sans qu’on puisse dire pourquoi. 4 L’art sert-il à quelque chose ? • Dans le tableau, ce n’est pas la nature que je contemple, mais l’esprit humain : l’art est le moyen par lequel la conscience devient conscience de soi, c’est-à-dire la façon par laquelle l’esprit s’approprie la nature et l’humanise. Cest donc parce que nous nous y contemplons nous-mêmes que l’art nous intéresse. 2