L’art est-il evasion de la realite?

L’art est-il evasion de la realite?

L’art est-il evasion de la realite ? Introduction 1. On appelle art toute activite humaine, d’une part en tant qu’elle se distingue de – voire, permet de s’arracher a – la nature, d’autre part en tant qu’elle se fonde sur une maniere reglee de faire et a l’intelligence. L’art est donc manifestation de l’esprit. Mais si l’on peut definir la technique grace a son but utilitaire (permettre a l’homme de s’adapter a son environnement, de maitriser la Nature), les beaux-arts demeurent surtout denues de finalite et/ou d’utilite. Alors, pourquoi faire des ? vres d’art ? 2. L’art est-il evasion de la realite ? On nous propose ici une definition du but de l’art (et non pas plusieurs) : « evasion de la realite ». 3. La realite, c’est l’ensemble des choses qui existent, et qui s’imposent a l’esprit (on doit « faire face a la realite », « on doit accepter la realite ») ; la realite semblent s’opposer a l’esprit en general, et a l’imagination et la volonte en particulier. L’imagination, qui est la faculte de creer par l’esprit, ce qui peut ne pas exister dans la realite, la volonte, qui est la faculte de hoisir librement – or, les faits resistent a la volonte, dans la mesure ou elle ne

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
peut rien n’y changer. Mais on doit aussi admettre que le monde spirituel fait partie de la realite : les idees sont reelles, puisqu’elles produisent des effets dans la realite materielle : l’architecte concoit d’abord la maison dans sa tete avant de la construire, et chacun se fixe des buts dans l’esprit avant de les realiser. Il s’agira donc de savoir quelle realite on oppose a l’art.

Quant a l’evasion, c’est le fait de s’echapper d’un lieu ou l’on etait enferme, comme le prisonnier peut s’evader de sa prison. En un second sens plus figure, c’est le fait d’echapper a une contrainte, et en particulier, celle de la monotonie et de la fatigue produite par la vie quotidienne. S’evader de la realite suppose donc d’abord, que la realite est contraignante pour l’esprit humain, ensuite que cette contrainte tient plus particulierement a l’ennui provoque par la realite.

Au sens courant, la realite a laquelle on echappe est la realite quotidienne, tournee vers la satisfaction des besoins. En bref, la vie telle qu’elle est soumise au principe de realite. Mais en ce sens, s’evader, c’est fuir la realite, se voiler la face, sans chercher a la changer ; c’est se creer des illusions pour ne pas voir la realite, parce qu’on la fuit, au lieu de chercher a la transformer. 4. Le probleme n’est donc pas de savoir si l’art est creation de l’esprit ou imitation de la realite – ca, c’est le cour ! Puisque la vie de l’esprit fait partie de la realite.

Il est de savoir si le monde cree par les arts, qu’on pourrait meme appeler imaginaire, se presente comme un Autre de la realite – quotidienne, materielle, naturelle – une pure illusion que l’on contemple pour ne par voir la realite en face, ou s’il est un moyen de transformer cette realite ; si le monde des arts produit des effets reels. 5. Le but de l’art est-il de fuir la realite ou de la transformer ? Le monde des arts est-il illusion ou realite ? §1. L’art est illusion : 1. On peut remarquer que la technique est l’art utile, qui a pour but de s’adapter au reel, de le transformer, tandis que les beaux-arts sont inutiles.

L’inefficacite de l’art est ce qui le distingue de la technique. 2. D’ailleurs, la theorie mimetique de l’art de Platon – l’art imite la Nature- lui reproche d’eloigner l’homme de la verite ; puisqu’il est une pure reproduction des apparences sensibles. L’artiste est coupable de creer des illusions. S’il part de la realite – la copie – c’est bien pour s’en evader. 3. La faculte propre de l’art est l’imagination, creer ce qui peut ne pas exister dans la realite. Le roman ne permet-il pas de s’evader dans un autre monde ? De fuir la realite ?

Creer des personnages et des mondes qui n’existent pas ? En bref, creer un autre monde imaginaire. TR : mais les creations de l’art peuvent avoir pour but de changer la realite. Sans doute se fonde-t-on dans ce qui precede, sur des definitions trop simplistes et fausses de realite et imagination. §2. L’art comme moyen de transformer la realite : 1. D’abord, remarquons que l’imagination, comme telle, n’est pas necessairement fuite de la realite. En science, par exemple, il est besoin de cette faculte pour inventer une hypothese.

L’imagination n’est pas necessairement la folle du logis. Elle peut servir a reveler la realite, a la connaitre, plutot qu’a la fuir. 2. Ensuite, comme on l’a remarque en introduction, le monde l’esprit n’est pas moins reel que le monde materiel : les idees, sentiments, etc. que l’artiste expriment dans ses ? uvres font partie de la realite ; simplement, l’art permet de donner une existence sensible, de faire apparaitre cette part de la realite qui, d’abord spirituelle, ne se voit pas. En bref, il transforme les idees en choses materielles, et en ce sens, leur donnent de la realite.

Le beau est « la manifestation sensible de l’Idee » (Hegel). 3. Enfin, et justement, les creations de l’art ont pour but de produire des effets dans la realite, de la transformer et, en ce sens, ne sont pas moins utiles que la technique : transformer les choses (la maison de l’architecte est reelle et permet de s’abriter), transformer le monde humain (nombre d’? uvres ont un message politique, moral, qui a pour but de changer les choses). La seule fonction cathartique de la tragedie, definie par Aristote, indique que l’Art doit produire des effets reels, au moins sur le spectateur).