La vie quotidienne des francais durant la guerre 14-18

La vie quotidienne des francais durant la guerre 14-18

INTRODUCTION La guerre dans laquelle la France s’engage en aout 1914 n’est pas la guerre courte a laquelle chacun s’attendait. Elle s’avere etre une guerre de quatre ans de combats au prix de terribles sacrifices des soldats; Ces derniers cotoient la mort au quotidien dans l’enfer des tranchees, ce qui vaudra a cette guerre le surnom de « Grande Boucherie » Mais l’epreuve est aussi douloureuse pour les civils restes a l’arriere, confrontes a d’importantes difficultes materielles et a la crainte permanente de perdre un cher.

C’est donc bien l’ensemble de la population francaise qui connait, entre 1914 et 1918, la terrible experience de la guerre. Nous allons tout d’abord porter notre etude sur l’installation d’une guerre longue, puis nous nous interesserons a cette derniere qui se transforme en une guerre totale, et enfin nous etudierons les consequences de cette tuerie de masse sur la vie et le comportement des Francais apres 1918. 1- 1914-1916: la guerre s’installe dans la duree A) l’echec de la guerre de mouvement

Au debut de la guerre, tout le monde pense que celle-ci sera de courte duree, c’est pourquoi sont mises en uvre des strategies militaire utilisant des deplacements rapides pour remporter la victoire. L’Allemagne cree le plan Schlieffen

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
(datant de 1905), prevoyant une offensive sur la France en passant par la Belgique et le Luxembourg (etant des pays neutres). Ce plan n’envisageait pas de prendre Paris de front mais de contourner la capitale afin d’encercler l’armee francaise, ouvrant ainsi le front de l’Est.

De son cote, la France a egalement prevu un plan strategique (le plan XVII) qui consiste en une offensive sur l’Alsace et la Lorraine, annexees par l’Allemagne en 1871, afin de les recuperer. Le 3 aout 1914, les armees allemandes, comme le prevoyait le plan Schlieffen, entrent en Belgique et au Luxembourg. Les armees francaises passent a l’offensive en Alsace. L’avancee allemande est rapide devant des forces belges depassees. Puis en un mois l’armee allemande arrive aux portes de Paris.

C’est alors que le general francais Gallieni lance une contre offensive qui durera une semaine, du 6 au 13 septembre 1914, et qui porte le nom de bataille de la Marne. Debordes sur leur aile gauche par les soldats amenes de Paris en taxis, les troupes allemandes reculent puis se replient le 13 septembre 1914 sur l’Aisne. La bataille de la Marne met alors fin a l’avancee allemande. Apres la bataille de la Marne, chacun des belligerants cherche a deborder l’adversaire vers le Nord-Ouest pour entamer un contournement par la Manche et la Mer du Nord.

Ces tentatives aboutissent a des combats indecis et a un glissement progressif des armees vers le Nord-Ouest. L’offensive allemande dans les Flandres etant arretee au prix de combats acharnes et de pertes nombreuses, le front va se stabiliser sur 700km, de la Mer du Nord a la frontiere suisse. A la mi-novembre 1914, la guerre de mouvement avait vecu ; une autre guerre commencait, la guerre de position. B) La guerre des tranchees ( guerre de positions) A partir de la fin de l’annee 1914, de la mer du Nord a la frontiere suisse, tranchees allemandes et tranches franco-britanniques s’etirent sur plusieurs centaines de kilometres.

Les premieres tranchees sont des trous isoles dans la terre, mais bientot, on implante des reseaux complexes. Derriere la premiere ligne se trouve une ligne de tranchee secondaire qui sont toutes deux reliees aux tranchees de l’arriere par des boyaux de communication permettant d’assurer le ravitaillement et les releves. Les tranchees mesurant environ 2 metre de profondeur suivent une ligne en zigzague afin de contenir l’explosion des obus ennemis et d’empecher que l’adversaire, s’il s’emparait d’une partie de la tranchee, ne puisse tirer sur toute la ligne.

Les millions d’hommes dans ces tranchees vivent dans des conditions deplorables car ils sont exposes aux intemperies, vivent dans la boue avec les rats et les cadavres deviennent une banalite qui entraine l’endurcissement des soldats face a l’habitude de la mortalite de masse. C’est la Boucherie. Soumis a d’interminables bombardements, les soldats attendent les ordres d’attaques de leur commandement ; chacun des camps cherche alors a percer les defenses adverses. C) aucune tentative de percee ne reussit : defaite de Verdun pour les Allemands et defaite des Allies a la bataille de la Somme, toutes deux avec de tres lourds bilans humains.

Apres de terribles combats au corps a corps, et a l’arme blanche, qui ne reussissent pas de percee decisive, les armees francaises lancent des offensives, en Artois en juin 1915, puis en Champagne en octobre1915, qui echouent en faisant au total 350 000 morts. Puis les offensives ont lieu en 1916 a Verdun et sur la Somme, enfin en 1917 au Chemin des Dames (Route de cretes d’une trentaine de kilometres de long qui domine d’Est en Ouest les vallees de l’Aisne et de l’Ailette. ) . Ces dernieres se heurtent a des defenses infranchissables et les pertes sont toujours hors de proportion avec les gains de terrain realises.

La bataille de Verdun est une vraie boucherie : elle fait 515 000 morts, environ 240 000 du cote allemand et 275 000 du cote francais, et encore plus de blesses, souvent invalides. Toutes ces tentatives de percee echouent et laissent derrieres elles des milliers de mort et de soldats aneantis. Face a la duree de la guerre, les Etats en guerre doivent mobiliser leurs economies vers la production de biens militaires ou a destination des armees. La main d’ uvre restee a l’arriere est mobilisee pour pallier l’absence des hommes partis au front. C’est egalement en cela que la premiere guerre mondiale devient une guerre totale. -la societe francaise mobilisee dans une guerre totale A)sur le plan economique Avec la guerre, l’Etat francais doit mobiliser l’economie du pays et devient alors dirigiste. L’economie est confrontee a la penurie de main d’ uvre et doit donc recruter les civils restes a l’arriere. Les femmes vont etre embauchees dans les usines d’armement, d’ou leur surnom de «  munitionnettes ». Les personnes agees vont etre employees dans l’administration ; Les enfants deviennent responsables du soutien moral aux soldats en leur ecrivant des lettres surtout durant les periodes de fetes.

Sur le plan financier, la guerre coute tres cher, l’Etat doit donc trouver de l’argent. C’est pourquoi ce dernier va emprunter aux Etats-Unis et va egalement demander aux Francais de souscrire aux emprunts nationaux. Cette demande est soutenue par une campagne de propagande. De plus l’Etat organise des requisitions et des rationnements ce qui entraine la souffrance des civils restes a l’arriere. Vivre avec la guerre, c’est vivre dans une « culture de guerre » au quotidien, en faisant attention a rester solidaire et a ne pas faire sombrer la population dans le desespoir. B) au quotidien avec une forte cohesion nationale

Vivre avec la guerre, c’est vivre avec la mort. En 1914 et 1918, il y a chaque jour 900 soldats qui meurent au combat. Les familles restees a l’arriere sont egalement touchees. En effet ont compte au lendemain de la guerre 700 000 veuves auquel s’ajoute 1 400 000 orphelins. Le risque pour les autorites politiques est de voir monter le pacifisme, c’est pourquoi sur les avis de deces n’est pas precise le lieu du deces afin de ne pas rendre comte a la population des tuerie qui se deroulaient sur seulement quelques regions. Beaucoup de Francais vont alors se refugier dans la religion afin d’y trouver une raison d’esperer.

Les femmes accedent par devoir a de nouvelles responsabilites et prennent les emplois des hommes partis au combat. Par exemple dans les usines d’armement les femmes occupent des emplois exigeants des formations qu’elles ne possedent pas et malgre cela elles representent le quart des effectifs. De plus elles remplacent momentanement les hommes aux champs, deviennent conductrices de train, distribuent le courrier… Jusqu’en 1917, il y a une reelle solidarite en France entre le front et l’arriere se traduisant par le courrier et les marraines de guerre, tel que des personnalites du pectacle et des benevoles qui correspondent avec les soldats au front et visitent les blesses dans les hopitaux. Par exemple, les marraines envoyaient aux soldats des colis contenant des cadeaux tel que des vetements chaud auquel etaient epingles des messages d’encouragements,comme : « Sois fort et courageux, vaillant soldat belge, la France t’admire. Yvonne Duclos, 12 ans ». La censure fait egalement partie du quotidien des Francais durant la guerre. La presse, le courrier et les livres sont censures pour sauvegarder le moral des troupes. De plus le controle des medias a pour but de manipuler l’opinion.

L’Etat va egalement developper la propagande. On va alors creer des heros de toute pieces auquel la Nation peut s’identifier. [Exemples ? je sais pas trop quoi mettre car c’est mon prof d’hstre qui a dit ca en cour conncernant la propagande comme par exemple les heros au cinema ou sur les affiches publicitaire pour souscrire a l’emprunt nationale. ] Malgre tous ces efforts de l’Etat et des Francais dans leur quotidien pour garder l’espoir de la victoire, l’annee 1917 sera une annee de crise. C)1917, une annee de crise L’annee 1917 est tres difficile pour la France.

Suit a l’offensive du chemins des Dames, il va y avoir des mutineries durant 4 mois, d’avril a juillet 1917( environ 230 mutineries auront lieu). De plus la puissance militaire de la France est affaiblie, malgre la censure et la propagande, par de nombreuses desertions. L’Etat major va devoir reagir et va de nouveau faire appel au general Philippe Petain qui s’etait illustre a la bataille de Verdun. La repression va etre mise en place au moyen de tribunaux militaires (a partir de mars), car en temps de guerre le soldat depend du droit militaire et non civil.

C’est alors que 432 soldats vont etre condamnes a mort pour avoir refuse de se battre et 42 d’entre eux seront reellement executes. Les conditions des soldats vont alors etre assouplies. Il y aura davantage de permissions accordees en depit des risques de desertion et de diffusion de l’horreur de la guerre. En outre le quotidien des combattants va s’ameliorer par la distribution de denrees de luxe comme le chocolat, les fruits et le tabac. Sur tous les fronts, les soldats sont epuises par les attaques inutiles et les conditions de vie difficiles.

Dans les rangs francais, allemands et italiens, des mutineries eclatent au printemps 1917. A l’arriere, les penuries et les cadences de travail provoquent des troubles et des greves. On voit dont montee un mecontentement du a un ordinaire qui devient de plus en plus pesant. Les socialistes francais quittent le gouvernement et rompent l’Union sacree L’atrocite de la guerre et les difficultes engendrees par le conflit vont s’encrer dans les memoires des Francais avec une volonte de ne plus revivre cela sans pour autant l’oublier. 3- les Francais durement marques par la guerre

A)faiblesse sur le plan demographique et economique surnombre des femmes, vieillissement de la population ; la France s’est endette et doit rembourser… Au lendemain de la guerre remporte par la triple Entente (France, Grande Bretagne, Russie), le bilan de la saignee est lourd. Il y a 1 400 000 mort, ont parle alors d’une reelle tuerie de masse avec 34 morts pour 1000 habitants. Ce bilan est aggrave par la mort d’une grande partie de la jeunesse francaise ce qui contribue au vieillissement de la population. De plus, s’ajoute une epidemie faisant un million de mort, la grippe espagnole.

L’engrenage commence, la France est confrontee a une penurie de main-d’ uvre, a un manque d’elites, a un surnombre de femmes et un considerable vieillissement et une diminution de la population. La France est endettee, et va devoir rembourser pourtant la France est litteralement ruinee, la production ralentie ce qui oblige le pays a importer ce qui cree un deficit de la balance commerciale. Les Francais esperent donc que l’Allemagne va payer. La France souhaite regler ses problemes financiers et retrouves un quotidien sans violence en obligeant l’Allemagne a payer en signant un traite de paix on voulu a l’unanimite. B) une volonte de paix(traite de Versailles) Le 28 juin 1919, 5 ans apres l’attentat de Sarajevo, est signe le traite de versailles. Duran la redaction de ce traite l’Allemagne a ete tenu a l’ecart. C’est egalement la premiere fois qu’une nation(l’Allemagne) est rendue responsable de la guerre. Dans ce traite est precise que la France recupere officiellement l’alsace et la Lorraine, que l’Allemagne doit etre demilitarisee et doit payer 132 000 000 de mark dont 50% a la France.

L’Allemagne considere ce traite comme un diktat. Malgre ce retour de la paix beaucoup de francais ont souhaite entretenir le souvenir, en memoire des morts aux combats et de la souffrance qui a ete endure durant ces 4 annees de guerre. C) une volonte du culte du souvenir La republique a organise un veritable culte du souvenir en construisant des monuments aux morts dans les cimetieres ou sur une place de chaque commune pour honorer et ne pas oublier les personnes qui se sont battus pour leur patrie.

C’est pourquoi l’arc de triomphe accueille la depouille du soldat inconnue qui symbolise tous les morts de la Nation. De plus, a Douaumont, a ete cree un ossuaire pour que les generations suivantes n’oublient pas les consequences effroyables de la guerre. Il y a une volonte de l’Etat de commemorer, c’est ainsi que le 11 novembre est devenu un jour national. Par la suite beaucoup d’anciens combattants s’interrogent sur le sens meme de la guerre et denonce son absurdite.

Ces combattants decouvriront egalement le monde des profiteurs tel que les constructeurs de char …C’est pourquoi une majorite de francais vont chercher un responsable, le capitalisme car selon eux la guerre est le stade supreme du capitalisme. C’est alors que nait le communise qui entre en totale opposition avec le capitalisme. CONCLUSION La premiere guerre mondiale est une guerre totale qui a profondement marque les esprits par sa barbarie. Ses consequences sont nombreuses. En effet la population francaise ayant ete profondement choquee a souhaite entretenir un culte du souvenir.

C’est pourquoi le 11 novembre devient, a partir de 1922, une fete majeure du calendrier nationale et dans toutes les communes de France est erige un monument aux morts symbole de gratitude et de compassion envers toutes les victimes du front. De plus cette « boucherie » a engendre une montee des ideologies extremistes ainsi que des mouvements de mecontentement, tant en France que dans toute l’Europe due aux penuries, aux hausses des prix et au chomage qui aggrave la crise economique deja existante. Enfin la paix qui a ete mise en place est une paix mal organisee qui n’arrivera pas a enrayer la seconde guerre mondiale.