La triche a l’ecole

La triche a l’ecole

23/10/08 Dissertation? : plan analytique. ??? La triche ? l’? cole? : tout le monde y gagne?? (Le Ligueur) Tricher? : pour qui, pour quoi?? Introduction Imaginez? que vous soyez ? une interrogation de math? matiques et que vous soyez coinc? ? une question. Dans votre t? te, vous n’arrivez plus ? r? fl? chir car l’id? e de rater vous hante l’esprit. En effet, si vous ? chouez, vous savez que ce sera le cauchemar ? la maison? : maman qui crie et papa qui est en col? re ? la vue du ?? I?? rouge dans votre bulletin. D’un c? t? , l’? chec. De l’autre, la copie de votre voisin qui vous nargue. La tentation est grande, tr? s grande.

La triche, on en parle peu mais elle est omnipr? sente et surtout ? l’? cole. Selon une enqu? te, 85% des ? tudiants de 5e secondaire pratiquent la triche occasionnellement. Qui peut, en effet, affirmer ne jamais avoir lorgn? sur la feuille du voisin?? Mais est-ce une raison pour l’accepter et m? me la banaliser, parce que finalement, ?? tout le monde y gagne????? Les mentalit? s ont-elles tellement chang? es au point qu’il est permis de recourir

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
? la tromperie pour obtenir les r? sultats souhait? s?? D? finir le probl? me Tricher, c’est enfreindre les r? gles, selon le Petit Larousse. En latin, ?? tricare?? signifie ?? oulever les difficult? s??. Mais c’est aussi se mentir ? soi-m? me car on croit qu’on a bien r? ussi? ; c’est se conduire avec mauvaise foi car on trompe le professeur? ; c’est enfin, une marque de manque de confiance en soi car on pense qu’on ne peut y arriver autrement. Il existe, certes, plusieurs types de tricheries. Mais que ce soit un vif coup d’? il sur la feuille du voisin, quelques formules not? es sur un bout de gomme ou l’usage d’antis? ches cach? es dans les v? tements, cela reste une attitude incorrecte et douteuse. La tricherie n’apporte aucun point positif. Tout d’abord, il faut compter le stress suppl? mentaire li? u fait de prendre un risque. En effet, comme pour tout acte frauduleux, il s’agit de ne pas se faire prendre. Et ? tre pris en flagrant d? lit, c’est, en outre, tr? s g? nant et honteux pour le tricheur mais ? galement mauvais pour sa conscience. Ensuite, certains parleraient de petits avantages ? court terme. Il est vrai que la triche constitue parfois un petit coup de pouce qui permet d’? viter l’? chec ou de gagner du temps. Mais est-ce vraiment valeureux?? Pourquoi ne pas tout simplement accepter le fait qu’on ignore la r? ponse?? Enfin, d’autres ? voqueraient l’unit? de groupe et la complicit? pr? sentes dans la triche collective.

Autre forme de tricherie, elle est encore plut? t risqu? e? : comment savoir si les ? l? ves ne copient pas tous la m? me b? tise de quelques zigotos? du premier rang ? Il y a bien s? r, le c? t? excitant de l’affaire, mais pourquoi vouloir manifester la solidarit? d’une classe par un acte de tromperie?? Les avantages sont-ils r? els?? ____________________________________________________________ _________ ? DION Delphine, La triche ? l’? cole, tout le monde y gagne (Le Ligueur) Il est n? cessaire de citer le s? rieux impact qu’entraine la triche ? l’? cole sur plusieurs domaines. Premi? rement, si on commence ? l’? ole, on continuera plus tard. ?? Tricheur un jour, tricheur toujours?? dit-on. Cette phrase, exag? r? e sans doute, r? v? le malgr? tout une v? rit? e n? faste. Ainsi, beaucoup d’? tudiants, ayant souvent trich? en secondaire, se font malheureusement prendre ? des examens nationaux comme le Bac en France. Et les sanctions peuvent ? tre lourdes? : du simple avertissement jusqu’? l’interdiction pendant une dur? e d? termin? e de se pr? senter ? tout examen, y compris celui du permis automobile. Une autre situation alarmante serait justement l’inverse. Un adulte, tricheur habile qui ne s’est jamais fait prendre et qui parvient ? xercer une fonction pour laquelle il n’a pas du tout les comp? tences requises, repr? sente un vrai danger pour la soci? t?! Puis, il est important de signaler une certaine injustice vis-? -vis des non tricheurs. On ne peut accepter le fait qu’un ? l? ve r? ussisse mieux ? une interrogation, sans avoir travaill? et en ayant recours ? la triche, qu’un autre qui, lui, a pass? des heures ? revoir la mati? re. A la vue de toutes ces fraudes employ? es pour obtenir des bons r? sultats sans faire beaucoup d’efforts, les ? l? ves honn? tes ne sont-ils pas pouss? s ? agir de la sorte?? Enfin, tricher implique non seulement une cons? uence sur les autres et l’entourage mais aussi sur le tricheur m? me. Il truque ses r? sultats et ment par cons? quent ? son professeur, qui pense que son ? l? ve a bien assimil? la mati? re, ? ses parents, qui croient que leur enfant n’a pas de probl? me scolaire, mais aussi ? lui-m? me car il se dit qu’il a r? ussi, refusant d’admettre ses lacunes. Or, il est capital pour un ? l? ve de conna? tre ses points faibles pour pouvoir progresser. Analyser les causes Quand on triche, on conna? t les r? gles mais aussi les risques encourus. Alors, pourquoi a-t-on une envie irr? sistible de lorgner sur la feuille du voisin?? La premi? e cause ? vidente est l’envie d’avoir de bons r? sultats. Pendant une interrogation, un ? l? ve stress? et inquiet copie, par peur de rater, les r? ponses pour se rassurer. C’est humainement compr? hensible. Par contre, pr? parer un stratag? me vicieux et tout un arsenal de copions reste une action pr? m? dit? e ind? fendable. En outre, les ? l? ves sont souvent confront? s ? une masse importante de travail. Ces pressions augmentent fortement la tentation de tricher pour s’en sortir car on veut ? viter l’? chec et par cons? quent, les disputes avec les parents. De nos jours, les jeunes ont tendance ? croire que pour r? ssir, ils sont oblig? s de tricher. Ils ne se sentent pas capables dans tel ou tel domaine et utilisent donc une solution qui leur para? t efficace? : tricher, car c’est ? a ou rater. Ensuite, une minorit? d’? l? ves trichent par go? t du risque. Ainsi, ils ? prouvent du plaisir ? transgresser les r? gles et ? ne pas faire comme tout le monde. D’autres, quant ? eux, cherchent la facilit?. Tricher leur permet de gagner du temps mais aussi d’? viter de r? fl? chir pendant trop longtemps au risque de saturer compl? tement. Paresseux, ils pr? f? rent regarder chez le voisin au lieu de continuer ? creuser dans leur t? e pour tenter d’obtenir une r? ponse par eux-m? mes. Enfin, il existe un probl? me d’int? r? ts chez les jeunes. En effet, pourquoi doit-on ? tudier 20 pages sur un sujet qui ne nous int? resse pas et surtout, qui ne nous servira pas?? Plus qu’un simple d? sir, avoir des bonnes notes est devenu une n? cessit? pour les ? l? ves. Il s’y cache un vrai probl? me qui touche toute la soci? t?. On pourrait, en premier lieu, remettre en question tout le syst? me scolaire. En effet, ce dernier s’appuie essentiellement sur les r? sultats obtenus. Un examen, par exemple, ne permet pas de d? celer si un ? l? ve a r? pondu gr? ce ? on savoir ou s’il a trich?. Or, parents et professeurs ne voient les adolescents qu’? travers leurs notes obtenues. Un petit accident au bulletin, et c’est la crise ? la maison? : col? re, disputes, interdiction de sorties, d’ordinateur? Et face au professeur, l’? l? ve en ? chec se sent un bon ? rien. A partir du moment o? le r? sultat final a plus de valeur que le travail fourni, il y a un souci r? el dans le syst? me d’? valuation. Ensuite, il faut dire que la soci? t? est bas? e sur des id? aux dont l’id? al de la perfection o? l’image prime sur la personne. Aujourd’hui, chacun tente de suivre le mod? le parfait ? ig? par la soci? t?. R? ussir brillamment est devenu un imp? ratif pour ? tre reconnu sinon on est rien. Parce qu’une personne n’a pas les r? sultats qu’il faut, n’a-t-elle pour autant plus de valeurs?? La triche n’est pas un fait nouveau mais bien un ph? nom? ne croissant. Cette hausse s’explique par la facilit? de tricher. D’une part, de plus en plus de professeurs ferment les yeux sur la tricherie pour ? viter des ennuis ou des complications. En effet, beaucoup surveillent d’un ? il et font semblant d’ignorer les gestes frauduleux. Est-ce parce que la ?? fraude est une n? cessit? ? que les adultes agissent ainsi??

L’? cole, lieu d’apprentissage de la citoyennt? , n’est-elle pas cens? e former les ? l? ves?? D’autre part, les avanc? es technologiques favorisent grandement la tricherie? : ipod et gsm, de plus en plus petits en taille mais toujours aussi performants se dissimulent ais? ment dans la trousse ou dans la manche, au plus grand bonheur des adeptes de la triche. Proposer des solutions Quelles mesures pouvons-nous adopter pour faire face ? la triche?? Dans un premier temps, on pourrait changer quelques d? tails au sein de l’? cole. Les professeurs ne devraient pas fermer les yeux sur ce probl? me et devraient d? s lors ? re plus attentifs lors des surveillances. Des sanctions cons? quentes mais adapt? es permettraient de r? duire la pratique de la triche. En effet, un tricheur, faute d’impunit? , recommencera tr? s certainement par la suite, car il n’a pas ? t? sanctionn?. Enfin, il serait judicieux de privil? gier des examens exploitant la r? flexion plut? t que le par c? ur. Dans un second temps, il faudrait rectifier le point de vue des gens et de la soci? t?. D’abord, si on a l’intelligence de trouver tout un tas d’astuces pour tricher, on a l’intelligence pour ? tudier. Ceux qui sont amen? s ? tricher ne sont pas forc? ent plus idiots que les autres. Il y a donc toujours un moyen d’acc? der ? la r? ussite sans passer par la triche. Ensuite, il est n? cessaire de faire comprendre aux ? l? ves ainsi qu’aux professeurs et aux parents qu’il n’y a pas que les points qui comptent?! La perfection n’existe pas et c’est une raison en plus pour laquelle on doit accepter les faiblesses de chacun. Enfin, il serait convenable de s’attarder sur les d? faillances du syst? me scolaire. Mais ? a, ? a ne sera malheureusement pas pour tout de suite. Conclusion Est-ce que tricher en vaut vraiment la peine?? On sait que c’est mal et pourtant, ? a n’emp? he pas les ? l? ves de vouloir frauder. Ne pr? sentant aucun avantage r? el, la triche peut avoir de graves r? percussions sur le tricheur et son entourage, et m? me sur la soci? t?. Pression des parents et des professeurs, pression des points, toutes ces exigences am? nent l’? l? ve, envahi par le stress, ? vouloir recourir ? la triche, except? certains qui ne trichent que par plaisir, par paresse ou par d? sint? r? t. Faut-il alors fermer les yeux et laisser passer le probl? me, car? on a toujours trich? et on trichera toujours?? Non?! Arr? tons d’ignorer l’? tendue du probl? me. Il est clair que tricher fait d? j? partie int? rante de notre vie moderne que ce soit dans les relations sociales ou dans les discours politiques mais si on ne fait rien maintenant, le jour arrivera o? notre monde sera domin? par la triche au d? triment des vraies qualit? s humaines. ____________________________________________________________ _________ ? DION Delphine, La triche ? l’? cole, tout le monde y gagne (Le Ligueur) Bibliographie DION Delphine, La triche ? l’? cole, tout le monde y gagne, in revue Le Ligueur, n? 48, 6/12/2000. CONTREPOIS Sabine et L? o, Tricher ? l’? cole : une question qui en appelle d’autres, in http://www. bernard-defrance. net/deifr/Contrib_DEI. hp? contribution=16&PHPSESSID=04818e7efb400a55c3bdbc1a8a9174b0, mise ? jour non cit? e, consult? le 19/10/2008. Auteur non cit? , Que pensez-vous de la triche ? l’? cole ? , in http://forums. futura-sciences. com/debats-scientifiques/6967-pensez-de-triche-a-lecole. html, mise ? jour non cit? e, consult? le 19/10/2008. ANGELES Romain, L’? cole contre l’individualisme, in http://www. ecoledemocratique. org/spip. php? article348, mise ? jour le 16/11/2006, consult? le 19/10/2008. Auteur non cit? , Triche, in http://www. lalettredesparents. com/s/ldp/1061892731382960. html, mise ? jour non cit? e, consult? le 19/10/08.