La téléphonie mobile

La téléphonie mobile

En se lançant sur le marché de la téléphonie mobile en janvier 2012, Free Mobile à lancer un pavé dans la marre de ce marché, en proposant des offres défiant toutes concurrences. La concurrence c’est l’ensemble des acteurs proposant des produits ou services répondant au même besoin que celui ? laquelle cherche à répondre l’autre entreprise. « Le marché de la téléphonie mobile est oligopolistique et donc peu efficient, quelles sont donc les conséquences de l’entrée de Free sur ce marché ? ? Dans un premier temps j’expliquerais ce qu’est un arché oligopolistique et pourquoi le marché de la téléphonie mobile en est donc un et dans un second temps je montrerais quelles sont les conséquences de l’entrée de Free sur ce marché. Un marché oligopolis petit nombre de ven d’acheteurs. Un oligopole est une d’entreprises possèd arf Sni* to View s laquelle un grand nombre restreint ertain marché où se concentre une forte demande.

Cette situation est qualifiée d’imparfaite car elle ne correspond pas à une concurrence pure et parfaite (la concurrence pure et parfaite est définie en théorie par ne structure de marché « parfaite »: atomicité de l’offre et de la demande, homogénéité du produit, liberté d’entrer et de sortir du

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
marché, information parfaite des acteurs sur le marché, mobilité parfaite des facteurs de productlon) car les offreurs possèdent un pouvoir élevé par leur domination et par la Swipe to View next page la forte demande.

Ce type de situation peut se révéler risquée car les offreurs sont interdépendants et peuvent être tentés de s’entendre sur les prix qu’ils pratiquent. La sltuation d’oligopole est moins dangereuse pour les onsommateurs car elle leur offre la possibilité de choisir entre différents offreurs et permet la concurrence, contrairement au monopole (un seul offreur) qui ne laisse pas de choix. s gouvernements agissent donc pour favoriser l’oligopole au monopole afin de ne pas défavoriser les consommateurs. L’oligopole se révèle donc comme un régulateur qui permet d’équilibrer le marché et d’éviter l’existence d’une offre unique et encourage l’émergence d’une nouvelle offre. Le secteur de la téléphonie mobile en France en est donc un exemple. En effet, il existe un petit nombre d’opérateurs éléphoniques (SFR, orange, Bouygues télécom et maintenant Free) qui dominent le marché.

Cette domination était telle que ces opérateurs ont fixé des prix élevés sans crainte de concurrence, cependant l’État est intervenu afin de réduire les prix et empêcher ces operateurs de s’entendre sur les prix. Ces derniers sont dépendants les uns des autres et ne cessent d’aligner leurs prix. Du coup le marché de la téléphonie mobile est un marché peu efficient car les opérateurs ont fait exprès de mettre des prix élevés alors qu’un marché efficient équivaut toujours au juste prix t évolue selon une marche aléatoire qu’apportent les nouvelles informations.

Donc le marché de la téléphonie mobile est un marché oligopolistique étant donné qu’il n’y a que quatre o marché de la téléphonie mobile est un marché oligopolistique étant donné qu’il ny a que quatre offreurs pour un très grand nombre de demandeurs et il est peu efficient parce que ce n’est pas un marché au juste prix du moins jusqu’à l’arrivée de Free ! Justement quels sont les conséquences de l’arrivée de Free sur le marché ? L’arrivée de Free a cassé les prix en 2012 ! Baisse des prix, timulation du marché, nouvelle concurrence… La première conséquence : la baisse des prix.

Les utilisateurs de mobile ne peuvent que se réjoulr de l’arrivée de Free sur le marché. Avec des tarifs très agressifs 40% en deux ans). Comme dit dans le document 1 « Appels et SMS illimités, 3Go de données pour 19,99 euros par mois et même 15,99 euros pour les abonnés ADSL à la Freebox un forfait deux fois moins chers que le marché. « Avec son forfait RSA Free propose 1 heure de communication et 60 SMS pour 2euros. Une offre qui peut même être gratuite pour les clients Freebox » Les grands pérateurs n’ont pas eu d’autre choix que de s’aligner sur les prix proposés par Free.

Et le schéma du document 5 montre bien que les tarifs ont baissés depuis Janvier 2010 pour passer de 50€ ? 28,70€ en Décembre 2013. Et les schémas du document 3 nous montrent bien que les prix ont baissée parce que par exemple pour Bouygues Télécom en 2011 la moyenne d’un forfait était de 32,10€ par mois, puis de 24,90€ en 2013 et 21 ,90€ pour 2014. Deuxieme conséquence : les abonnements sans engagement se sont généralisés. Avant il fallait s’engager pour 12 ou 24mois mais depuis Parrivée de F