La publicité est-elle un art ou une pure stratégie commerciale

La publicité est-elle un art ou une pure stratégie commerciale

Certaines productions publicitaires sont d’une telle qualité esthétique, qu’il est difficile de ne pas considérer la publicité, cou comme un art. On peut considérer que les productions obligataires sont des compositions esthétiques. En effet, mise à part son rôle économique, la publicité est capable de créer de belles choses. Cependant, pour attirer le consommateur, la publicité utilise un certain côté imaginaire, elle veut faire rêver. Comme par exemple, pour parvenir à vendre un voyage dans une certaine île, la publicité va mettre en avant une photographie paradisiaque, offrant une belle vue avec une mer bleue turquoise.

Le client, en voyant cette publicité, sera alors convaincue et consommera peut être. Du moins, plus facilement que si la photographie n’était as présente. Et nous avons tous, en mémoire, une publicité que nous avons trouvée belle, simplement belle. Cependant, nous ne devons pas oublier que la publicité est payante, il lui manque donc la gratuité pour parler d’?ivre d’art. Il ne faut tout de même pas croire qu’il est interdit à une publicité d’être belle.

Le consommateur peut trouver une publicité belle et la considérer comme un art, mais il ne doit cependant pas oublier qu’elle est simplement là dans un but économique

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
et stratégique, c’est-à-dire le pousser à consommer. Elle nous est agréable pour sou séduire, Elle tente de susciter un désire, alors que l’?ivre d’art nous laisse libre. La publicité ne peut pas se permettre ce luxe, parce que la publicité doit vendre, e 2 FO s laisse libre. La publicité ne peut pas se permettre ce luxe, parce que la publicité doit vendre, et pour y parvenir, il faut prendre pouvoir sur l’autre.

Comme nous l’avons annoncé dans l’introduction, cette seconde partie va aborder la publicité comme stratégie commerciale et financière. Nous l’aurons donc compris, la publicité est agréable et belle mais dans un but stratégique. Elle est là pour faire consommer ‘individu qui observera cette affiche. Et si en fin de compte, ces publicités n’avaient pas de côté financier, peut être ne seraient- elles pas aussi agréables, pour certaines, à admirer. Plus les publicités donneront envie et plus le consommateur rêvera et aura envie de consommer.

Mais si ces publicités misent autant sur le côté esthétique, c’est parce que de l’autre côté il y a une concurrence. Les publicités essayent d’êtres plus attirantes les unes des autres pour obtenir un maximum de consommateur et devancer sa concurrence. En effet, si par exemple, il n’existait qu’une unique compagnie aérienne, elle n’aurait pas à se faire de soucis puisque les clients seraient obligés de choisir cette compagnie aérienne là. Cependant, de nos jours, plusieurs compagnies aériennes sont présentes, et le consommateur à donc le choix.

ces pourquoi, elle doit miser sur l’image qu’elle offre, notamment en faisant rêver les futurs consommateurs grâce à leurs pub 3 FO s l’image qu’elle offre, notamment en faisant rêver les futurs consommateurs grâce à leurs publicités. Cela nous démontre bien le côté stratégique et financier de la publicité. Prenons maintenant l’exemple d’un peintre. Cet individu peint des arts, par pur plaisir et sans but financier. AI peint des tableaux car il aime ça, il chercher le beau et souvent fait passer un message, Il donne un peu de beauté.

Et même s’il sait qu’il parviendra peut être à vendre ses toiles, son premier but est le plaisir de peindre et non pas le prix qu’il pourra en tirer. ces là, la différence avec la publicité, qui elle a comme but premier de vendre. Quelles que soient les qualités de l’image publicitaire, sa fonction première est commerciale. La publicité cherche à atteindre une population déterminée, appelée la cible. Elle choisit les supports qui ressoudent à la cible et cherche à frapper juste. ces de la stratégie commerciale, et non pas de l’art.

Comme nous l’avons annoncé dans l’introduction, cette dernière grande partie va nous permettre de cerner les travers de la Nous comprenons donc bien que la publicité comporte des aspects négatifs, bisexuelle va chercher à manipuler l’esprit de celui qui la regarde ou l’écoute. Certains consommateurs arriveront à faire la part des choses et ne pas se laisser influencer mais certains consommateurs se laisseront a 4 FO S la part des choses et ne pas se laisser influencer mais certains instigateurs se laisseront avoir, et la publicité gagnera alors en atteignant son but, c’est-à-dire attirer de nouveaux clients.

La publicité influence et même nous pouvons le dire, manipule les individus. Et pour ça elle n’hésite pas à utiliser la provocation, comme certaines publicités de la marque bonnet comme par exemple une de leur publicités qui présente deux petits enfants, un enfant blanc représentant l’ange, et un enfant de couleur de peau noire représentant le démon. Mais comment la publicité peut croire parvenir à manipuler les individus lorsque nous arrivons à une provocation telle ?

Pour conclure, je pense que la publicité utilise fart, et même elle le reproduit, en voulant attirer le consommateur à l’aide du côté esthétique et beau. Mais la publicité n’est pas en soit un art, c’est juste une inspiration et une imitation. Car son but est simplement financier en voulant vendre de nouveaux produits. Et si la publicité a de plus en plus recours à ce côté artistique et provocateur c’est parce que la concurrence est de plus en plus présente. Mais alors, le célèbre proverbe d’and oral disant que « n’importe quelle publicité est une bonne publicité » pourrait-il être remis en cause ?