La Proch

La Proch

« Classification » I Classification selon la nature économique A) Classification sectorielle Le secteur primaire : il regroupe toutes les entreprises utillsant à titre principal le fact eur naturel. Secteur secondaire: Cela comprend toutes les entreprises qui ont la nature des activit és de fabrication. Il englobe dont toutes les industries. Le secteur tertiaire : il regroupe toutes les entreprises prestataires de services. to View nextÇEge B) Classification selo 1 Les opérations agri es : or27 opérations dans lesq les risques rencontré 2 Les entreprises ind omplies st prédomnant.

Et elles effectuent des op rations de transformation de la matière e n produits finis. Toutes les entreprises ont un trait commun Selon la destination des produits, on distingue : Les industries intermédiaires La production de matières premières provenant de produits semi finis : Les industries intermédiaires fabriquent donc des biens con sommés par d’autres entreprlses à des fins productives Les industries d’équipement : Produisent des biens qui seront utilisés par les entreprises comm e moyens de production Les industries de consommation :

Elles produisent des biens destinés à la consommation. Selon le stade d’élaboration du produit, on distingue : Les industries extractives Les industries énergétiques Les industri es de base Les industries de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
transformation tes : stade intermédiaire entre le grossiste et le détaillant.

Les entreprises commerciales assurant la fonction de détaillant, q ui vendent directement au consommateur 4 – Les entreprises de prestations de service Elles fournissent deux types de services • Service de production vendue à d’autres entreprises Service de consommation : entreprises rendant des services aux onsommateurs 5 Les entreprises financières: Effectuées toute opération financière C) Classification selon la branche d’activité : A la différence du secteur, qui rassemble des activités variées, la b ranche ne regroupe que les entreprises fabriquant, à titre principa l, la même catégorie de biens, Les entreprises d’une même branche ont donc notamment pour points communs : *L’usage d’une même technique. et mêmes matières premières. +Des intérêts communs dans certains domaines : ce qui leur per met de regrouper certaines de leurs activités et de créer des servi es communs, Il Classification selon la dimension (la taille) : Les entreprises ont des tailles différentes, selon sa dimension, l’en treprise va du simple atelier jusqu’à la grande entreprise. La définition de la notion de dimension d’une entreprise n’est pas une chose simple.

Il existe différents critères pour définir la dime nsion d’une entreprise. A) Effectif du personnel employé selon ce critère, on distingue : + Les petites entreprises : O 9 salariés +Les moyennes entreprises : 9 99 salariés +Les grandes entreprises : à lus de 500 salariés. Le critère de l’effectif du p portant : PAGF + Du point de vue fiscal, certains seuils et modalités d’imposition dépendent des effectifs : le nombre et la composition (compétenc e) des salariés constitue un élément important dans le valeur contributive de l’entreprise. B) Selon le chiffre d’affaires : Le chiffre d’affaire permet d’avoir une idée sur le volume des tra nsactions de l’entreprise avec ses clients.

L’importance d’une entr eprise peut se définir par le volume de ses transactions. Ce critèr est important pour les raisons suivantes : Il est employé pour apprécier l’évolution des entreprises et pour es classer par ordre d’importance selon le chiffre d’affaires. Pour l’entreprise, il constitue : >l. Jn outil de gestion : la variation du chiffre d’affaires permet à l’e ntreprise de mesurer la pertinence de ses méthodes de ventes. Ai nsi, une baisse du chiffre d’affaires est souvent interprétée comme indicateur important de la mauvaise santé de l’entreprise. est utilisé à des fins comparatives dans le mesure où il permet à l’entreprise de se positionner par rapport aux autres entreprises de la même branche.

C) Classification selon la valeur ajoutée : Les ventes d’une entreprise ne sont pas niquement constituées par des produits fabriqués ou des services rendus exclusivement par elle. Ceci est évident pour une entreprise commerciale qui vend la production d’activité, c’e vrai pour une entreprise PAGF 3 OF faut pas retenir dans les achats les acquisitions d’investissement qui ne sont pas incorporés dans le produit fini. On appelle consommation intermédiaire les achats d’une entreprise car ce sont des biens qu’elle détruit effectivement (consommation) mais à des fin s productives (intermédiaires) et non pour satisfaire directement I es besoins humains. Ill Classification juridique :

A) Les entreprises du secteur public : 1 Les entreprises publiques : Ce sont des entreprises qui appartiennent en totalité à l’Etat ; ce d ernier détient l’intégralité du capital, le pouvoir de gestion et de d ecision. 2 Les entreprises semipubliques . Ce sont des entreprises contrôlées par les pouvoirs publics : choix des investissements, niveau des prix, politique de l’emploi… etc, mais où des personnes privées participent au financement et/ou ? la gestion. B) Les entreprises privées : Elles peuvent être une entreprise individuelle, des sociétés ou un e coopérative. L’entreprise individuelle : appartient en totalité à une seule personne qui assure la gestion et le direction.

La société juridiquement la société est un contrat par lequel deux ou plusieurs personnes conviennent de mettre en commun leurs biens ou leur travail ou les deux ? la fois en vue de partager le bénéfice qui pourra être résulté. La coopérative : elle réunit des personnes qui désirent mettre en commun leurs économies ainsi que leurs compé tences pour autosatisfaction des besoins spécifiques (logement, consommation), sans chercher le profit, ils er une activité lucrative (l’ PAGF d OF bres d’attentes Créer et maintenir des emplois Participer à la formation et à l’intention des jeunes Respecter l’environnement écologque Il – Ventreprise et l’emplois : A l’entreprise lieu de certain emp101 Les entreprises sont tenus de présenter des plans sociaux sérieux visant à créer des emplois et à limiter les licenciements.

Pour cela diverses méthodes existent : Investissements pour créer des postes d’emploi Reconversion professionnelle des individus exerçants une activité qui disparaît. Reclassement dans l’entreprise dans un autre poste de travall, voi e dans autres entreprises Versement d’indemnité importante de départ l’entreprise lieu de formation et d’invention professionnelle : La formation initiale revient à l’État, mais la formation professionn elle et continue et assurée en grade parti par les entreprises. Les entreprises participent financement à la formation initiale en versant la taxe professionnelle au système de la formation profes sionnelle, et un pourcentage minimum de la masse sociale en formation continue.

Elle sont sollicités par les établissements de I a formation initiale à répondre à la demande de stage et de pério e d’alternance. L’entreprise et la consommation La qualité et le respect est un produit qui correspond aux attentes des consommateurs. Le consommateur final et de plus en plus exigeant sur la qualité, c e qui signifie qu’il recherche des produits : Qui correspondent réellement à ses besoins. Qul donnent un sens social plus large à l’acte de consommateur. L’écologie Le respect de renvironnement est un souci constant des entrepri ses. Ce problème à d’abord été considéré comme une contrainte, puis, de plus en plus, comme une o ortunité. L’écoloeie, une contrainte PAGF s OF