La politique dans le cadre europeen

La politique dans le cadre europeen

La mise en ?ouvre des politiques économiques 1 . Des politiques économiques sous contraintes Introduction. En économie de marché, l’état joue un rôle de régulateur et utilise des instruments afin d’atteindre certains objectifs, mais il agit sous contrainte. Ai. Contraintes internationales: La monopolisation est marquée par la disparition progressive des obstacles à la circulation des biens, des capitaux et des personnes; les états sont mis en concurrence par les agents usine toi en nées économe?queues.

L’ONCE cherche à faire relations économique Le FAIM impose des ré échange de son aide b. Les contraintes régional es FO once loyale dans les lapement en La commission européenne surveille et contrôle si l’action des états membre va dans le sens la concurrence loyale Contrôle des ententes et des opérations de concentration au sein du marché unique par la commission européenne L’indépendance de la BEC: depuis la mise en place de l’euro, la politique monétaire et la politique de change ne sont plus du ressort des états mais de celui la BEC.

La pacte de stabilité et de croissance: la politique budgétaire élevé de la responsabilité du gouvernement de chaque état membre mais ces états doivent respecter un déficit public inférieur à 3% du

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
PUB, la dette publique inférieure à 60% du PUB, avec à terme l’obligation de parvenir à l’équilibre des f finances publiques 2.

La politique conjoncturelle Les objectifs et es instruments: La politique conjoncturelle correspond à l’ensemble des mesures prises par les pouvoirs publics en vue d’atteindre à court terme les objectifs suivant: Une croissance élevée du PUB Le plein emploi La stabilité des prix équilibre des échanges extérieurs La politique budgétaire consiste à utiliser le budget comme moyen d’action en faisant varier les dépenses et ou les recettes de l’état afin d’agir sur la demande selon l’objectif choisi (relance ou rigueur) ces le gouvernement de chaque pays qui prend les mesures de politique budgétaire (les pays de la zone euro sont contraints de respecter le pacte de stabilité et de croissance imposé par la commission européenne) La politique monétaire correspond à l’ensemble des interventions de la banque centrale pour influencer le taux d’intérêt et liquidité des banques, afin d’augmenter ou de freiner la croissance de la masse monétaire Les politiques de relance: Il s’agit de politiques qui visent à lutter contre la récession et de réduire le taux de chômage en agissant sur la demande ou sur l’offre par le biais de l’instrument budgétaire et de l’instrument monétaire Les instruments et les effets attendus (cf.. Tableau) 2 (augmentation des prestations sociales, subventions aux entreprises, investissement public) Baisse des impôts et des charges sociales Augmentation de la demande (consommation des ménages, investissement des entreprises) Stimulation de l’offre (reprise de l’activité économique) Création d’emploi et baisse du chômage Politique monétaire boa sèment du taux directeur Injection supplémentaire sur le marché interbancaire par le rachat de titres aux banques Baisse des taux d’intérêts (donc plus d’emprunts) Augmentation de la demande et reprise de l’activité économique 3. Les politiques de rigueur Il s’agit de politiques qui visent à rétablir les grands équilibres: la stabilité des prix et l’équilibre des échanges extérieurs Les instruments et les effets attendus: Instruments Modalités Effets attendus Politique budgétaire Réduction des dépenses publiques Hausse des impôts Baisse de la demande Ralentissement de la hausse des prix Abaissement du taux directeur 4.

Les politiques structurelles Elle comprend l’ensemble des interventions de l’état visant améliorer durablement les s de l’économie de concentration, etc. La politique environnement vise à préserver l’environnement La politique sociale permet de corriger les inégalités par la redistribution des revenus 5. Les limites à l’efficacité des politiques économique . Des contraintes de financement et d’endettement public: La relance de l’économie par un accroissement des dépenses publiques provoque un déficit budgétaire. Acheta est donc amené à emprunter, ce qui augmente la dette publique b. Coiffe d’éviction: ’emprunt public ponctionne l’épargne et ralentie l’investissement des entreprises.

Sur le marché des capitaux, l’emprunt d’état vient en concurrence des emprunts privés qui trouvent plus difficilement les capitaux nécessaires au financement de l’investissement. Cc. L’anticipation des agents économiques: Ils seraient capables identifier rationnellement. Ils ne seraient pas prêts à dépenser plus et les politiques de relances perdraient toute efficacité. Remarque: La contrainte liée à l’ouverture des économies.