La place des femmes

La place des femmes

La place des femmes pendant la guerre de 1914-1918 !!! Le 7 aout 1914, un grand changement s’installe dans les vies de ces femmes. Elles sont appelees par le chef du gouvernement Viviani, pour travailler et remplacer les hommes mobilises. Nous pouvons le voir dans son discours “Aux femmes Francaises” avec les extraits suivants : “Debout donc, femmes francaises, jeunes enfants filles et fils de la Patrie ! Remplacez sur le champ du travail ceux qui sont sur les champs de bataille”, “Debout, a l’action, au labeur ! Il y aura demain de la gloire pour tout le monde”.

Les femmes avant cette guerre ne travaillaient pas seulement dans leur maison mais etaient fermieres, ouvrieres ou avaient un metier dit feminin (infirmiere, institutrice, …). La Guerre a eu peu d’effets sur le taux d’activite feminin. Nous pouvons effectivement le voir avec cette petite evolution des chiffres car en 1911 il y avait 7 millions 217 000 femmes qui etaient dans la population active, ensuite en 1921, il y a une legere augmentation (7 millions 231 000 femmes dans la population active), mais en 1931 une fois la guerre finie, une diminution est remarquee. Le nombre de femmes qui travaillent est de 6

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
millions 986 000.

Ces chiffres nous permettent de dire que la guerre n’a pas eu d’impact important sur le taux d’activite des femmes. Cependant, leur travail change. Pendant la guerre, les femmes vont travailler dans les usines d’armement, fabriquer des armes, des munitions. C’est ainsi qu’elles auront le surnom de “munitionnettes”. Elles peuvent aussi travailler dans les campagnes et reprendre le travail des hommes de leur famille, ou alors, s’engager comme infirmieres: elles peuvent assister les medecins sur les champs de bataille. Pendant cette periode, les femmes effectuent des travaux d’hommes.

Elles travaillent aussi bien dans les secteurs primaires, tertiaires ou secondaires. Elles pouvaient occuper des postes masculins difficiles et dangereux (exemple : des produits chimiques dans la metallurgie), ou bien des postes a responsabilites qui leur etaient interdits avant guerre. On a vu des femmes conduire des tramways ou devenir des cadres d’entreprise. C’est avec la Premiere Guerre mondiale que les femmes ont decouvert le travail des hommes mais cela les a peu aidees dans leur emancipation car le 11 novembre 1918, les femmes sont obligees de redonner leurs places aux hommes.

Apres cette guerre, la mobilisation des femmes est tres vite oubliee dans la memoire collective. La fin de la guerre n’est pas synonyme d’obtention de droits nouveaux. La femme reste inferieure en droits a l’homme (elles n’obtiendront le droit de vote qu’en 1944). Les veuves, qui sont environ 700 000 prennent le role de l’homme dans leur famille, tandis que les autres sont revenus aux valeurs traditionnelles et ont repris le travail feminin car l’apres guerre remet chaque sexe a sa place.