La maison productrice d’énergie

La maison productrice d’énergie

Ces choix seront guidés par vos aspirations personnelles mais aussi et surtout par d’autres facteurs tels que le lieu géographique d’implantation de votre maison : les choix ne seront pas les mêmes si vous habitez Lille, Strasbourg Toulouse ou aux en province. Et ce, tant au niveau de la structure de la maison que des choix évoqués plus haut. Il faut toujours avoir à l’esprit que construire une maison énergie zéro ne consiste en aucun cas à juxtaposer des exigences pour arriver à un résultat. Tout au contraire, il s’agit de prendre e projet dans sa globalité et ce dès le début des études (programmation, conception).

Concrètement, il faudra d’abord travailler sur l’environnement position par rapport à la course du soleil, de manière à avoir vos pièces de vie (salle à manger, salon, bureau…. ), dans la mesure du possible, exposées au sud, et le garage exposé au nord. On estime qu’une répartition des ouvertures au sud, au nord, est, ouest est une bonne proportion. On veillera à avoir une résistance thermique très supérieure la réglementation thermique ART 2005 si l’on veut obtenir une oison énergie zéro sur l’année.

Dans tous les cas, on utilisera donc des matériaux à très

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
forte inertie thermique à l’intérieur du bâti. Matériaux utilisés (À partir de quoi) Il existe différents matériaux naturels pour construire une maison productrice d’énergie. – Solutions d’isolation naturelle : laine de bois, liège expansé, ouate de cellulose, isolation chanvre, isolation lin, laine de mouton, isolant liège, isolant vermicelle… – Planchers massifs à coller ou à clouer : plancher châtaignier, robinier, frêne, chêne…

Peinture bai : peinture naturelle, enduits naturels terre, enduits naturels chaux – Traitement naturel du bois : sel de borne, huile dure, lassée Pour une toiture végétales naturelle, on peut utiliser des zébus, l’étanchéité ainsi que le drainant. 2 thermique à l’intérieur. Matériaux écologiques (sains, économes en énergie, recyclages et/ou renouvelables). Éclairage naturel optimisé (baies inclinées, tubes solaires, fenêtre-miroir) et éclairage artificiel optimisé (partiellement par duels diodes électromagnétiques, basse consommation, etc.. Poêle-bouilleur à granulés de bois (pas de chaudière). Piscine naturelle (eau de pluie, pas de chlore, filtration par les plantes). – Récupération de feu de pluie. Celle-ci n’est pas potable, mais elle peut être utilisée pour la machine a laver, les toilettes ou l’arrosage du jardin. – éoliennes. Une éolienne est une machine utilisant la force motrice du vent. Cette force peut être utilisée mécaniquement (dans le cas d’une éolienne de pompage), ou pour produire de l’électricité (dans le cas d’un régénérateur). Panneau solaires (pathologique).

Un module solaire pathologique (ou panneau solaire pathologique) est un générateur électrique de courant continu constitué d’un ensemble de cellules pathologiques reliées entre elles électrifièrent, qui sert de module de base pour les installations [email protected] et notamment les centrales solaires pathologiques – égoutteriez. Il s’agit d’extraire l’énergie gothiques contenue dans le sol pour l’utiliser sous forme de chauffage ou pour la transformer en électricité. Il existe un flux gothiques naturel la surface du globe, mais il est si faible qu’il ne peut être directement capté.