La liberte consiste-t-elle faire ce qu’il nous plait ?

La liberte consiste-t-elle faire ce qu’il nous plait ?

La liberte consiste-t-elle a faire ce qu’il nous plait ? Selon Jean Jacques Rousseau, « L’homme vraiment libre ne veut que ce qu’il peut, et fait ce qui lui plait. ». L’homme trouve donc sa liberte dans ses choix, et dans sa volonte. Mais celle ci est limitee par les possibilites qui se presentent a l’homme. Par exemple, un sans abris qui voudrait un toit, et qui ne ferait que travailler toute la journee, serait donc un homme prive de liberte selon Rousseau. En effet, ses volontes depasseraient ses possibilites, et il serait contraint a effectuer une tache quotidienne sans plaisir.

Le plaisir etant la satisfaction du desir et la cessation de la souffrance, sa souffrance ici est le travail, qui entrave sa liberte. Celle ci peut avoir trois definitions. La liberte peut etre une absence de contrainte. Elle peut aussi etre le fait de pouvoir choisir ou encore le fait de faire ce que l’on veut. Des questions decoulent ces notions. Assouvir ses desirs ou besoins immediats nous rend-t-il plus libre ? La liberte de l’Homme est-elle veritablement le fait de pouvoir choisir ? La volonte de l’homme prime-t-elle toujours sur ses desirs pour etre plus ibre ? L’absence de choix, et donc de contraintes

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
en suivant toujours sa volonte nous rend-t-elle plus libre ? Etre libre est ce respecter autrui en ne faisant pas ce qui nous plait sans reflechir mais en faisant ce que l’on veut ? Finalement, pouvons nous affirmer que etre libre se resume a faire ce qui nous plait ? Ou bien devons nous admettre qu’il faut faire ce que nous voulons pour etre libre ? Pouvons-nous donc dire que faire ce que nous voulons et aussi faire ce qui nous plait ? Etre libre, c’est faire ce qui nous plait.

En effet, le plaisir decoule de l ‘assouvissement d’un desir ou d’un besoin immediat fort qui nous faisait souffrir, et cela nous permet de nous sentir plus libre dans le sens ou la liberte est une absence totale de contraintes. Par exemple, si demain le plaisir de quelqu’un est d’aller jouer au handball, personne ne l’empechera de faire ce qu’il desire. Il sera donc totalement libre et aucunes contraintes ne lui seront imposees. Dans un sens, etre libre c’est faire ce qui nous plait. Etre libre, c’est faire ce qui nous plait aussi car dans un sens, notre liberte consiste a faire un choix, et ce choix engage donc que ous, et donc nous choisirons de faire ce qu’il nous plait. Dans ce cas nous ne tiendrons pas forcement compte de notre volonte. Cela est notamment demontre avec le mythe de l’anneau de Gyges, ou en faisant ce qui nous plait, nous nous sentons libre. Par exemple, si demain quelqu’un decide de suivre ses desirs et de fuguer de chez lui sans rien en poche, il sera libre car il aura fait son choix, et ce qui lui plaisait sur l’instant, cependant il n’aura pas franchement reflechi a sa volonte. Dans un sens, etre libre c’est faire ce qui nous plait.

La liberte peut donc etre le fait de faire ce qui nous plait, cependant, c’est aussi le fait de faire ce que nous voulons. La liberte est le fait de faire ce que l’on veut. Notre volonte est tres generalement le bonheur, et donc pour l’atteindre, nous ne devrons pas ceder a nos desirs qui peuvent nous ecarter de notre volonte. Dans un sens, nous ne serons pas libres car certaines contraintes de choix seront exercees sur nous. Il faudra choisir entre desirs et volonte. Par exemple, si demain quelqu’un decide de tout faire pour arriver a rentrer en classe preparatoire, il va devoir travailler durement pour voir un bon dossier, meme si certains desirs viennent entraver sa volonte. Il devra donc choisir entre desirs et volontes pour etre libre. Dans un sens, etre libre c’est faire ce que nous voulons. Suivre sa volonte peut aussi etre vu sous un autre angle. En effet, cela peut amener a ne plus avoir a faire de choix, en ne se posant plus de questions sur la resistance ou non a ses desirs, et en sachant toujours quel sera notre choix. Cela se resumerait par une resistance systematique a tous les desirs et besoins immediats, afin que la volonte prime et que nous puissions l’atteindre.

Par exemple, si la volonte de quelqu’un est d’etre en bonne sante, et pour cela il doit arreter de fumer, a chaque fois qu’il aura envie d’une cigarette, il ne se posera pas la question de savoir s’il va combler son desir ou non : il sera que le plus important pour etre libre est d’atteindre sa volonte, et donc de ne pas refumer. Dans un sens, etre libre c’est faire ce que nous voulons. La liberte peut donc etre le fait de faire ce que nous voulons, et generalement, ce que nous voulons est aussi ce qui nous plait le plus Etre libre c’est faire ce que l’on veut, et donc ce qui nous plait car nous ne vivons pas seul sur terre.

En effet, il faut respecter autrui pour etre libre, car autrui nous respecte et cela nous donne une certaine liberte. Cependant, si nous respectons autrui, nous ne faisons pas ce que nous voulons. Par exemple, un jeune decide de faire une fete avec ses amis dans son appartement pendant toute la nuit avec le volume de la musique au maximum. Il fait ce qu’il lui plait, il est donc apparemment libre, mais il ne respecte pas ses voisins. Si le lendemain matin le voisin decide de faire des travaux et des bruits, ils le reveilleront, il ne sera donc pas libre de dormir.

Il aura donc fait ce qu’il desirait la veille, mais il n’aura pas eu ce qu’il voulait, de la tranquillite. Pour etre libre, il aurait donc du faire ce qui voulait, et par consequent ce qui lui plaisait le plus. Etre libre c’est faire ce que l’on veut, et donc ce qui nous plait car en ne reflechissant pas vraiment a ce que nous voulons et en restant buter sur ce que nous desirons, nous ne faisons pas ce qui nous plait le plus. Par exemple, dans le mythe de la caverne extrait du livre de Platon, La Republique, Socrate dit aux prisonniers de a caverne de se tourner, et de regarder au dehors le vase, et donc l’intelligible, au lieu de rester a regarder l’ombre qui n’est que le sensible. Socrate a fait cette demarche, et il est plus libre que les autres prisonniers car il fait ce qu’il veut, et donc ce qui lui plait vraiment. Alors que les autres eux, ne font que regarder ce que leurs desirs les font regarder. La liberte consiste donc a faire ce qu’il nous plait, et donc ce que l’on veut. La liberte consiste donc a faire ce qui nous plait en assouvissant ses desirs ou en faisant des choix.

Elle consiste encore plus a faire ce que nous voulons sachant que notre volonte est le bonheur et en suivant systematiquement sa volonte. Et surtout, le plus important, et que si la liberte consiste a faire ce qui nous voulons, elle consiste a faire ce qui nous plait car notre volonte est le fait de reflechir a ses actes afin d’arriver a notre but, et donc de faire ce qui nous plait reellement. La liberte consiste donc a faire ce que l’on veut afin de faire ce qui nous plait, et non ce que l’on desire sur l’instant, ou la satisfaction de ses desirs ou besoins entrainera forcement des souffrances.