La lecons

La lecons

Intro : L’absurde courant qui a vu le jour apres la Seconde guerre mondiale et qui se caracterise par la remise en cause de la dramaturgie traditionnelle, l’emergence du sentiment de l’absurde et le theme de la communication impossible entre les etres. L’absurde est un courant litteraire qui a pour but de produire un effet de non-sens, contraire a la raison. Ce theatre denonce l’absurdite de la vie et des rapports sociaux grace a un univers parodique. L’absurdite et le non- sens peut etre clairement vue dans la lecon D’Eugene Ionesco.

Un univers tellement tordu que l’on peu voir que le professeur de la lecon releve, par ses abimes de cruaute, la dimension sadique inherente a l’humanite, par la maniere de s’exprimer ainsi que par ses actions. Avant tout, dans la lecon d’Ionesco on peut voir toute la dimension sadique et cruelle inherente a l’humanite, par les actions posees du professeur. D’une part, par la maniere ou le professeur change de personnalite lorsqu’il est en pouvoir. « Le professeur, changent brusquement de ton, d’une voix dure. [1] Par ce changement de ton on peut evidemment constate la facette sadique et cruelle inne a l’hommes alors qu’il sont en trop grand pouvoir. Alors qu’il

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
est le maitre de la lecon qu’il donne, le doux professeur devient abusif envers la jeune eleve. D’autre part, il nous fait voir le sadisme ainsi que la cruaute de l’homme par le meurtre fait sans aucune raison morale valable. «Ce n’est pas ma faute! Elle ne voulait pas apprendre! Elle etait desobeissante. C’etait une mauvaise eleve! Elle ne voulait pas apprendre. [2] Voici les raison pour lesquelles il la tue. Selon la morale, il ne s’agit pas d’une bonne raison valable pour enlever la vie a quelqu’un. Encore ici un bon exemple de pur sadisme humain. Bref, on percoit la ferocite et l’atrocite infus a l’homme par le changement de personnalite du professeur alors qu’il est en pouvoir, mais egalement par les meurtres fait sans jugement. D’autre part, la dimension sadique et cruelle inherente a l’humanite est demontre par les manieres de s’exprime du professeur. Au premier abord, par le ocabulaire odieux employe par celui-ci :«Salope…C’est bien fait. Ca me fait du bien…Ah! Ah! Je suis fatigue… j’ai de la peine a respirer…Aah! »[3] Par ce vocabulaire, on peut percevoir tout le sadisme qui s’exhale du professeur qui parle de l’eleve qu’il vient de tuer. Le non-respect accorde a cette eleve. Dans un autre ordre d’idee, on peut decele la dimension sadique et cruelle joint a l’humanite, par les menaces conferes a autrui. Le professeur de la lecon releve, par ses abimes de cruaute, la dimension sadique inherente a l’humanite

Action Par la maniere ou il change de personnalite lorsqu’il est en pouvoir: alors qu’il est le maitre de la lecon qu’il donne le doux professeur devient abusif envers la jeune eleve «Le professeur, change brusquement de ton, d’une voix dure. » Didascalie p. 157 Par les meurtres fait sans jugement : qui est commis suite a des raisons non valables «Ce n’est pas ma faute…»p. 185 Maniere de s’exprimer Mots utilise Ton utilise ———————– [1] E. IONESCO, La Lecon, p. 157 [2] IBID p. 185 [3] IBID p. 182