La guerre froide

La guerre froide

INTRODUCTION Il faudra 5 ans pour que de la conference de Yalta au declenchement de la guerre de Coree, le monde se trouve radicalement divisee en 2 camps: l’est et l’ouest. 5ans d’hesitation, d’erreurs, de calculs mais auusi d’ignorance de l’adversaire et de conviction ideologique profondement differentes. 5 annees qui on finit par rendre inevitable l’affrontement entre les 2 blocs. L’une des caracteristiques de la guerre froide, c’est que jamais les processus de tensions et d’escalade n’ont aboutis a une declaration officielle d’ostilite metant un terme a l’etat de paix.

De plus le phenomene n’a pas debute a une date precise , on cite pourtant son commencement en 1947. En effet cette annee, 2 doctrines annoncent que le monde est partage en 2 camps au valeur incompatible: celle du president americain Harry Trman enonce le 12 mars 1947 au Congres et celle de son homoloque sovietique le troizieme secretaire Andrei Jdanov formule le 22 septembre 1947 lors de la reunion fondatrice du Kominform, des lors il est clair que les ostilites sont ouvertes.

Kominform: bureau d’information communiste dirige par le parti de Moscou constitue des principaux partis communistes europeens, cree en octobre 1947. problematique: Sur quel fondement s’appui la celebre definition de la

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
guerre froide par Raymond Aron (Paris 1905-1983, politique liberale, philosophe et sociologue): « Guerre improbable, paix impossible ». I ) L’affrontement de 2 systemes 1 ) la nature de l’affrontement Le contexte: debut 1947, les americains sentent qu’ils ne peuvent plus rien pour l’europe oriental qui est sous l’influence sovietique.

En revanche, ils veulent a tout prix sauver l’europe de l’ouest et du sud. Ils cringnent: que la crise economique et la misere qui persistent dans cette region ne favorisent une poussee communiste et revolutionnaire; ils constatent que les partis communistes n’ont jamais ete aussi puissants (commen en france, en italie et d’autres pays). Les conseillers de Truman le persuade qu’il doit prendre d’urgence une initiative car ils ont 2 atouts majeurs: le monopole nucleaire et la puissance monetaire unique. a ) la doctrine truman:

Truman veut soutenir les peuples libres, convertir le monde au liberalisme afin de lui aasurer la liberte, la prosperite ainsi qu’une protection militaireen temps de paix. Truman veut mettre en place une politique d’endiguement du communisme qu’il va appeller le  »containment », il va soutenir financierement les pays concernes. Les tentatives d’asservicement sont celles de l’URSS qui veut imposer le communisme au etat comme la Turquie et surtout en Grece ou il y a une guerre civile qui oppose les royalistes et les communistes qui n’ont pas vouluent quitter le pays. ) le plan marshall: Le 5 Juin 1947, le secretaire d’Etat propose un pla d’aide economique a tous les pays d’Europe, qui portera son nom: le plan marshall qui durera 4 ans. L’union sovietique elle-meme est invite a la conference preparatoire qui s’ouvre a Paris le 27 juin et qui durera jusqu’au 2 juillet. Moscou refuse l’aide apres avoir pris connaissance du projet britannique et americain, d’une integration des zones occidentales de l’Allemagne au plan marshall. Staline y voit un complot.

L’Espagne de Franco n’est pas convie et les pays de l’Europe de l’Est, sous la pression de Staline, decline l’invitation. 16 pays restent en liste: autriche, denemark, norvege, portugal, pays-bas, turquie, france, grande-bretagne, suisse…. Le refus des pays communistes donne un argument au parti de gauche qui dise que les pays d’europe occidental sont assujetis au capitalisme americain. c ) la reponse de Staline et de l’URSS: la doctrine de Jdanov et le Kominform: A l’arme economique (plan marshall), l’URSS repond par l’arme ideologique des la fin septembre 1947 (le 22). Le troizieme secretaire du Parti Communiste de l’Union Sovietique, Andrei Jdanov, donne sa vision du monde en 2 camps, le camp americain: imperialiste, antidemocratique, expansionniste; et l’autre camp : celui de la paix, de la democratie, de l’anti-imperialisme, ou l’URSS joue le role central. Imperialisme: domination economique, culturelle et parfois politiqued’un etat sur l’autre. l’anti-imperialisme consiste a s’opposer a cette domination. conclusion:la creation du Kominform et le rapport Jdanov ont un double objectif : accelere la sattelisation des pays de l’Europe de l’ouest, incite la partis communistes occidentaux a s’engage