La crise de Synthèse

La crise de Synthèse

Personne ne s’imagine alors qu’une simple journée à alla stérer s’apprête à provoquer l’une des plus graves crises économiques de l’Histoire. De ce fameux « jeudi noir » à la Seconde Guerre mondiale, la débâcle s’est propagée dans le monde entier. Au cours d’une récession de dix longues année d’importants bouille ornes connaîtront tiques… S »pie toi Les états-Unis ont en e et une p roi e e prospérité économique après le premier conflit mondial.

Alors que la production industrielle des pays européens décroît après 1918, celle des états-Unis augmente. La productivité des états-Unis leur permet donc une prospérité économique. Économique du pays était déjà instable. C’est alors que s swaps toi eue nées page survint le Krach boursier le jeudi 24 octobre 1929, appelé « Jeudi Noir Mesurons à présent les portées de cette crise sur les sociétés. Parlons tout d’abord des conséquences directes de cette crise économique.

Entre 1929 et 1932, le revenu national américain passe de 87,4 à 41,7 milliards de dollars : en trois ans, le revenu a été divisé par deux ! De plus, sur la même période, le nombre de chômeurs est multiplié par 8 (de 1,5 à 11,9 millions l). Il faut ajouter à cela la

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
cote de la bourse qui passe de 238 à 36 (base 00 entre 1935 et 1939) ainsi que la production industrielle qui passe de 96 à 54 (base 100 en 1928). C’est une catastrophe économique. Et cela a une influence directe sur les populations.

En effet, en 1932 a eu lieu le « lundi sanglant » de dérobera. Des manifestants viennent simplement demander une audience au bureau d’embauche quand soudain, des coups de feu sont tirés. De nombreuses personnes furent blessées. Les gens essayaient au mieux de mettre les blessés à l’écart, parfois en réquisitionnant des véhicules qui étaient lipides quand leurs utilisateurs refusaient de les leur céder. La colère (allant parfois squaw la violence) des gens est également une conséquence directe de la crise de 1929.

Pour pallier à cette crise, plusieurs solutions sont proposées. Tout d’abord, on assiste à un retour à la conception traditionnelle du rôle de l’état américain, c’est-à-dire qu’il ne s’empare plus des entreprises privées comme il la fait pendant la guerre, mais il replace 2 qu’il ne s’empare plus des entreprises privées comme il la fait pendant la guerre, mais il replace le gouvernement « dans sa fonction d’arbitre et non de joueur dans le jeu économique La sécurité sociale est également renforcée.

En effet, la loi établi l’assurance-chômage en lieu et place des méthodes hasardeuses qui essayaient d’aider les chômeurs à retrouver un emploi. Ceci s’explique d’ailleurs par le fait que le niveau de vie des populations les moins aisées doit être maintenu car ce sont ces populations qui représentent 90 % du pouvoir d’achat. Des économistes proposent également de nouvelles normes économiques. Cannes est l’un d’eux. Alors que les Classiques, libéraux, adhèrent à la valeur travail et ne préconisent pas ‘intervention de l’état dans les affaires internationales, Cannes lui, souhaite le contraire.

Le chômage prouvant que le marché ne peut se réguler ululer-même, l’état doit intervenir afin de relancer la productivité en stimulant la demande. En cela, son idée est tout fait novatrice. Quant au Comité des Finances du Sénat, il pense que le problème dépend simplement de la distribution, et qu’il pourrait être réglé en donnant aux américains le pouvoir d’achat nécessaire pour obtenir les biens de consommation que le pays peut produire. A toutes ces solutions proposées vient s’ajouter l’incontrôlable née delà de herber clair rosette.

Effectivement, celui-ci préconise de grands travaux pour remettre le peuple au travail. Il entend donc une embauche directe 3 préconise de grands travaux pour remettre le peuple au travail. Il entend donc une embauche directe des travailleurs par le gouvernement. Il précise saouls que les centres industriels américains sont surpeuplés, et qu’il faudrait donc les réorganiser. En bref, il veut faire remonter la productivité et faire baisser le taux de chômage américain. La politique du née delà est saluée par bon nombre de personnes.

Le née rock timides tout d’abord, salue le fait qu’en ne permettant aux marchés de se réguler eux-mêmes, le née delà empêche la moitié du pays de mendier dans les rues. Cependant, des critiques fusent également du côté de ouvre, l’ancien président, qui considère que le née delà « s’attaque aux valeurs démocratiques en marquée et trouve absurde l’idée de relever l’économie du pays en effectuant encore plus de dépenses. Conclusion : La crise de 1 929 est sans précédent.