La bataille de verdun

La bataille de verdun

Tout d’un coup, un deluge de feuTout commence le 21 fevrier 1916, a 7h30, avec un deluge de feu sur les forts de Verdun et sur les tranchees ou sont tapies trois divisions francaises. Puis, l’infanterie allemande monte a l’assaut. Certains soldats sont equipes d’un lance-flammes. C’est la premiere fois qu’est employee cette arme terrible. Le chef d’etat-major allemand Erich von Falkenhayn veut de cette facon en finir avec une guerre de positions qui dure depuis la bataille de la Marne, dix-huit mois plus tot.

Il projette de «saigner l’armee francaise» par des bombardements intensifs. Tenir ! Les poilus resistent heroiquement au premier choc, en depit de la perte du fort de Douaumont. Tres vite, le commandant de la IIe Armee, Philippe Petain, organise la riposte. Il met en place une liaison avec Bar-le-Duc, a l’arriere. En 24 heures, 6. 000 camions montent vers le front en empruntant cette «Voie sacree». L’assaut allemand est repousse et la breche colmatee. Les attaques vont se renouveler pendant plusieurs mois, sans esse contenues. «On les aura ! » ecrit Petain le 10 avril… Le general obtient, a defaut de renforts, que ses troupes soient regulierement renouvelees. C’est ainsi que, par rotations successives (le «tourniquet»), toute

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
l’armee francaise va connaitre l’enfer de Verdun ! La contre-offensiveLe 22 juin apparaissent les terrifiantes bombes au phosgene, un gaz mortel en quelques secondes. Le 1er juillet survient enfin l’offensive de la Somme. Destinee a soulager le front de Verdun, elle va se solder par un echec sanglant.

La bataille de Verdun prend fin le 15 decembre 1916. Elle aura dure dix mois. L’avantage reste aux Francais mais c’est au prix d’une terrible hecatombe. Verdun est le tournant de la Grande Guerre et pour les poilus, le symbole de toutes ses horreurs. Du cote francais, le total des pertes (morts, blesses et disparus) est evalue a 379. 000 et du cote allemand, a 335. 000. Cela fait de la bataille de Verdun la plus meurtriere des batailles de la Grande Guerre de 1914-1918 apres l’offensive de la Somme.