La 5eme republique

La 5eme republique

La V e Republique une republique stable Arrive au pouvoir en juin 1958 afin de regler la question algerienne, de Gaulle, s’appuyant sur un gouvernement d’union, fait adopter par referendum (80 % des voix) la Constitution de la Ve Republique des septem-bre 1958. Constitution toujours en place… Quelles sont les raisons d’une telle longevite ? Fonctionnement des institutions LA NAISSANCE DE LA V E REPUBLIQUE

Apres avoir demissionne de la presidence du Conseil, en janvier 1946, pour marquer son opposition aux institutions de la IVe Republique, de Gaulle fustige le «regime des partis» et annonce deja son projet de Constitution pour la France, accordant un role preponderant pour le president de la Republique et un pouvoir executif fort. La Constitution de 1958 La crise de mai 1958 liee a la guerre d’Algerie conduit de Gaulle au pouvoir. Il est investi president du Conseil ou il pose une condition a son retour : changer la Constitution. Il recoit les pleins pouvoirs et charge Michel Debre de la rediger.

Fin septembre 58, la Constitution sera approuvee par referendum a 80 % des voix. LES INSTITUTIONS Le gouvernement Le president de la Republique est la clef de voute du regime : elu pour sept ans, il

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
est reeligible. Il preside le conseil des ministres. Il est chef des armees. Il est au-dessus des partis. Ses pouvoirs sont tres etendus : droit de dissoudre l’Assemblee, droit de prendre les pleins pouvoirs en cas de menace pesant sur la Republique (article 16, le plus polemique). A partir de 1962, il est elu directement au suffrage universel direct. Son domaine reserve est la politique etrangere.

Le Premier ministre est nomme par le president de la Republique : «Il determine et conduit la politique de la nation». Il choisit ses ministres et peut imposer ses textes sans vote par l’art. 49. 3. Le pouvoir legislatif L’Assemblee et le Senat forment le Parlement : ces deux assemblees votent les lois qui souvent sont a l’initiative du gouvernement. Le Conseil constitutionnel, compose de neuf membres elus pour neuf ans, veille au bon deroulement des elections et verifie si les lois votees sont conformes a la Constitution. La vie politique sous de Gaulle (1958-1969)

LE REGLEMENT DE LA CRISE ALGERIENNE l Au debut, de Gaulle maintient une certaine ambiguite sur l’Algerie.? C’est la fameuse phrase prononcee a Alger : «Je vous ai compris». Mais il mesure l’impact negatif du conflit pour l’image de la France (elle est condamnee par l’ONU). l En 1959, de Gaulle affirme le principe de l’autodetermination. En 1960, il engage des negociations avec le FLN et en mars 1962, les accords d’Evian proclament l’independance de l’Algerie. LA POLITIQUE ETRANGERE DE GRANDEUR l L’obsession du «rang» de la France : l’objectif de de Gaulle st de redonner a la France son rang de grande puissance : pour manifester son independance, notamment face aux Etats-Unis, la France se dote d’une force de dissuasion nucleaire et elle se retire de l’Otan. L’idee de souverainete nationale : de Gaulle initie le rapprochement avec l’Al-lemagne d’Adenauer mais il reste mefiant vis-a-vis de la CEE. Il s’oppose a l’entree au sein de la CEE du Royaume-Uni qu’il juge trop atlantiste. L’USURE DU POUVOIR Elle se manifeste en 1965 : de Gaulle n’est elu a la presidence de la Republique qu’au deu-xieme tour face a Francois Mitterrand.

La crise de mai 68 revele la rupture avec la jeunesse qui conteste la societe patriarcale. Enfin, en 1969, est propose un referendum sur la regionalisation et une reforme du Senat. Les Francais votent contre.? De Gaulle demis-sionne et meurt un an plus tard en 1970. La vie politique apres de Gaulle LA PRESIDENCE DE GEORGE POMPIDOU Georges Pompidou est elu en 1969 : sa politique est dans la continuite de son predecesseur. Ce sont les dernieres annees de prosperite avant le premier choc petrolier de 1973. Il reprime les mouvements gauchistes (maoistes, trotskistes… ).

En 1972, il est remplace par Jacques Chaban-Delmas qui propose un projet de nouvelle societe. 1974-1981, LA DROITE LIBERALE Valery Giscard d’Estaing est elu au deuxieme tour face a Francois Mitterrand en 1974. Sa presi-dence est marquee par le vote de lois liberales : la majorite a 18 ans, la loi sur l’IVG (interruption volontaire de grossesse), le college unique… Mais la France connait une explosion du cho-mage, et la droite se divise. Jacques Chirac cree le RPR (Rassemblement pour la Republique). Jacques Chirac est Premier ministre de 1974 a 1976 et Raymond Barre lui succede de 1976 a 1981.

Il impose une politique d’austerite en France. L’ARRIVEE DE LA GAUCHE AU POUVOIR l En mai 81, apres 23 ans de regne de la droite, la gauche parvient au pouvoir avec l’election du socialiste Francois Mitterrand le 10 mai 1981. Il nomme Pierre Mauroy Premier ministre. Plusieurs lois sont votees qui marquent une veritable rupture : peine de mort abolie ; cin-quieme semaine de conges payes ; grandes entreprises nationalisees ; instauration des 39 heures ; liberalisation des radios pirates… Des communistes entrent au gouvernement pour la premiere fois depuis 1947.

En 1984, Laurent Fabius devient Premier ministre et annonce une politique de rigueur. l La premiere cohabitation (1986-1988) En 1986, la gauche est battue aux legislatives et Francois Mitterrand nomme Jacques Chirac Premier ministre. C’est la premiere cohabitation entre un president de gauche et un Premier ministre de droite. Son mandat est marque par des manifestations importantes d’etudiants, des privatisations et une vague d’attentats. l Le second septennat En 1988, Jacques Chirac est battu a la presidentielle par Francois Mitterrand.

Trois Premiers minis-tres se succedent : Michel Rocard qui instaure le RMI et regle la question de la Nouvelle-Caledonie. Ensuite, Edith Cresson (tres impopulaire). Le chomage frappe la France. Enfin, Pierre Beregovoy qui ne parvient pas a juguler le chomage. l La seconde cohabitation (1993-1995) En 1993, on assiste a la deuxieme cohabitation avec la victoire de la droite et la nomination d’Edouard Balladur au poste de Premier ministre. l Le retour de la droite, nouvelle cohabitation En 1995, Jacques Chirac bat Lionel Jospin a la Pre-sidentielle. Des 1997, apres une dissolution ratee, on assiste a la troisieme cohabitation.

Lionel Jospin devient Premier ministre. La vie politique est marquee par l’importance des medias, la montee de l’abstention ainsi que de l’extreme droite. Conclusion La V e Republique doit sa longevite au rejet d’un regime fonde sur des valeurs tres reactionnaires. Elle a ete marquee par un antagonisme ideologique en-tre droite et gauche, apaise durant les annees 80, lorsque la gauche s’est convertie aux valeurs du marche. Mais il en a resulte une inquietante perte generale des valeurs. En 2002, Jacques Chirac est oppose a un candidat de l’extreme droite (Le Pen). La Ve Republique touche-t-elle a sa fin ?