L Enfant Dans Ses Relations Re Elles Et Imaginaires

L Enfant Dans Ses Relations Re Elles Et Imaginaires

PLAN Titre Nous allons vous présenter un travail sur l’enfant dans ses relations réelles et imaginaires. Plan Rien à dire 0 PowerPoint Swip next page Choix du sujet Nous avons choisis d avec un doudou et u pour le développeme rait q ‘enfant entretient n de notre intérêt ans le cadre de nos cours avec Madame Franchi, nous avons vu que le jeu reflétait la pensée en acte de l’enfant.

Comme l’enfant est souvent en contact avec son doudou ou un ami imaginaire, nous avons souhaité nous pencher davantage sur ces compagnons célèbres ui nous ont pratiquement tous bercé un jour. Eléments de définitions Pour s’atteler au mieux à cette thématique, quelques notions sont nécessaires à définir : un doudou CYaprès Puech, « le doudou peut donc être une odeur, le tissus, la poupée n’étant alors que le véhicule du parfum qui rassure et telles que : un objet invisible, ou un animal invisible, ou une personne invisible.

Un objet transitionnel D’après Winnicott, « l’enfant utilise un objet définit comme transitionnel, pour se séparer de sa mère sans trop souffrir, et arvenir a s’ouvrir au monde Il accomplit un rôle pendant une certaine durée et, ce rôle une fois accompli, l’objet transitionnel est

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
abandonné par l’enfant. Cobjet transitionnel est transitionnel dans la durée par objet transitionnel Winnicott entend un objet qui permet de transiter la séparation de l’enfant du corps de sa mère. C’est un objet extérieur dans lequel l’enfant investi. Il n’est ni sa mère ni un objet intérieur, il est la première possession du non-moi.

Il permet de favoriser et de lutter contre les angoisses de la séparation. Donc tout objet (peu importe l’objet habits, doudou, sucette, couverture, animaux) qui est investit de monde interne mais qui est de monde externe est un objet transitionnel. Problématique Comme nous souhaitons analyser la manière dont renfant entretient sa relation avec un doudou et un ami imaginaire, notre problématique va tendre vers quelque chose comme : De quelle manière l’enfant construit-il une relation avec un doudou ou un ami imaginaire, qu’elle est la nature de cette relation et pourquoi certains enfants la nécessitent-ils ?

Hypothèses Pour se construire à notion du double soi : Selon Patricia Serin, psychothérapeute, psychologue clinicienne et enseignante, l’ami imaginaire et 2 Patricia Serin, psychothérapeute, psychologue clinicienne et enseignante, l’ami imaginaire et le doudou est un double soi. Il permettrait à l’enfant de projeter son monde interne (ses désirs, ses préoccupations, la peur, le chagrin, la colère, la séparation, une absence, un manque) sur un objet transitionnel comme le doudou ou sur un ami imaginaire qui sont en fait des présences assurantes pour l’enfant, ce sont des compagnons consolateurs.

Ces amis peuvent l’aider à se construire, à découvrir sa propre identité pour mieux affronter sa réalité. Ce sont en quelques sortes, des miroirs qui reflètent notre personne, notre monde. Différences entre le doudou et l’ami imaginaire à risque de perte / conservation éternelle : Nous faisons l’hypothèse que la principale différence entre le doudou et l’ami imaginaire réside dans le degré de besoin de l’enfant de projeter son monde Interne.

Nous supposons qu’en le rojetant sur un objet comme le doudou, l’enfant prend le risque de pouvoir le perdre, l’abîmer alors qu’avec un ami imaginaire tout est sous le contrôle de l’enfant, aucun facteur extérieur ne peut le lui enlever ou le détériorer. C’est l’enfant lui-même qui en décide. S’il veut le faire disparaître quelques temps, puis réapparaître, voire le changer d’apparence, de personnalité, il est maitre de son imagination. Méthodes Sil nous était possible d’effectuer une recherche sur le terrain, nous aurions privilégié des interviews oraux, dit de profondeur, car ils 3