L Aigle

L Aigle

L’Aigle Les rapaces font partie de la famille des oiseaux. Comme tout les oiseaux, ils volent et possèdent des plumes mais, ce qui les caractérise plus spécifiquement, c’est leur bec crochu. L’aigle qu’il soit royale ou imperiale , cette oiseau est ce que l’on peut dire l’empreur des animaux 1 -Histoire de l’animal Les rapaces ont, depuis longtemps, exercé une fascination sur les hommes. Rapideme dans les mythologies sont devenus rattrib comme des chefs de ils ont également eu or 16 comme des dieux t romaines ; ils nages importants spirituels.

Toutefois, s. Appellés animaux « nuisibles », ils ont ét chass s. Les hommes racontaient des légendes qui diabolisaient les rapaces. Voici, par exemple, ce qu’on faisait lire aux écoliers au XIXe siècle . « — un autre animal des montagnes, c’est l’aigle ; on peut le voir sur la cime des rochers, voler à son aire. Les aigles se jettent parfois sur les troupeaux, saisissent dans leurs serres les jeunes agneaux qu’ils peuvent attraper, et les enlèvent en l’air ; on en a vu emporter jusqu’à de jeunes enfants.

Aussi les montagnards font une chasse continuelle à ces bêtes malfaisantes : ils les poursuivent dans le creux des rochers ; ils

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
luttent contre elles, et, de jour en our, aigles et ours deviennent plus rares. — Je vois à présent, monsieur Gertal, que les montagnards sont bien braves. Aussi, j’aime les montagnards 1 L’aigl L’aigle était donc accusé d’emporter les enfants et les vaches.

Cette accusation est absurde : un aigle ne peut pas soulever une charge si lourde ! Ces histoires avaient des conséquence : la chouette était clouée sur les portes de granges car on disait qu’elle portait malheur ; les paysans pensaient, à tort, que les buses mangeaient leurs poules, etc. Il a fallu attendre 1 972 pour que la France réagisse et vote une loi pour protéger les rapaces. Cependant, la meilleure façon de les protéger est d’apprendre ? les connaître. -L’animal aujord’hui : Etat des lieu A-L’animal et les hommes Les Rapace vivent naturellement en solitaire en pleine nature , pour beaucoup leur territoire de chasse et de vecut son proteger mais il arrive des faix ou c’est empreur cohabite et sert l’humaniter , j’ai pris l’exemple des faucon pelerin son cousin et de la fauconnerie La fauconnerie est l’art d’élever et de dresser des oiseaux de proies pour la chasse. Dans Pantiquité, chaque utilisation d’un oiseau donnait lieu à un nom. Ainsi un « éleveur » de faucon ?tait un fauconnier, d’aigle un aiglier, d’autour un autoursier etc.

Aujourd’hui, le terme générique est celui de fauconnier. La fauconnerie s’apparente à la vé- nerie, en ce sens qu’elle se pratique sans armes ni artifices facilitant la capture du gibier. Ce type de chasse n’est plus guère pratiqué que dans les pays nordiques. Depuis 1954, les amateurs peuvent la pratiquer mais leur nombre reste marginal. Il s’agit plus aujourdhui du plaisir de participer – en tant qu’observateur – à ce qui se passe dans la nature en laissant la proie à l’oi 16 participer – en tant qu’observateur- à ce qui se passe dans a nature en laissant la proie à l’oiseau, comme récompense.

Histoire La fauconnerie semble trouver son origine sur les hauts plateaux d’Asie centrale. Les chinois pratiquaient déjà la fauconnerie quelques vingt-trois siè- cles avant son introduction en Europe. Ce n’est qu’en l’an 300 ap. J. -C. qu’elle fut pratiquée par les Romains mais il faut attendre le Moyen Âge pour voir la fauconnerie se développer véritablement en Europe. Les arabes connaissent aussi une tradition de la fauconnerie. Ils la découvrent vers le VIIe siècle et la développe très rapidement.

Pour cette civilisation, le seul oiseau ayant de la valeur est le aucon. Ils n’accordent que bien peu d’importance à l’aigle ou au vautour. En France, la fauconnerie connaît son apogée sous Louis XIII (XVIIe siè- cle). Elle reste longtemps une activité réservée aux puissants : chaque titre de la société donnait droit à un type d’oiseau. Caigle était l’oiseau des rois, le faucon crécerelle était réservé aux cures et les dames de la cour utilisaient le faucon émerillon… Aujourd’hui La fauconnerie est aujourd’hui une activité appréciée dans le monde entier.

Des mesures de protection ont du être mises en place tant pour éviter les captures de rapaces auvages que pour surveiller les conditions de détention et d’élevage de ces oiseaux. plus que son attrait pour la chasse, la fauconnerie moderne utilise surtout les oiseaux de proie dans des spectacles de démonstration qui, s’ils sont bien présentés, ont une valeur pédagogique. L’aigle royal jouit d’une excellen bien présentés, ont une valeur pédagogique. L’aigle royal jouit d’une excellente réputation : on le considère souvent comme le plus beau desaigles, et comme le roi des oiseaux.

Depuls l’Antiquité, il est symbole de victoire, c’est pourquoi lesAssyriens, les Hittites, les Perses le plaçaient au- essus des étendards. pour les Romains, il était aussi messager des dieux, et oiseau de Jupiter. Représentant la course du soleil pour lesAztèques, certains indiens d’Amérique utilisaient ses plumes pour leurs coiffes de guerres. B-Aspect social Plusieurs peuples d’Asie Centrale, principalement les Kazakhs, Kirghizes et Mongols utilisent cet oiseau à la chasse au renard corsac, lièvre, loup, saïga et Gazelle à goitre.

La chasse se pratiquait du novembre au février, lorsque les oiseaux sont en plumes. Cet art se transmets de père en fils. Les gens qui le pratiquent s’appellent ‘Berkutchi’. Les apprentis ‘entrainent d’abord avec de petits rapacescomme l’ÉpeNier d’Europe et Faucon hobereau, puis, s’y essaient avec un Autour des palombes, Faucon sacre, Faucon pèlerin etFaucon gerfaut. On capture, à la fin de l’automne, à l’aide d’un filet et d’un appât – un Pigeon ou une perdrix – un jeune aiglon qui sait déjà voler.

Ensuite, on l’affame pendant quelques jours jusqu’à ce qu’il accepte de manger dans la main d’homme. Puis, on commence l’apprentissage proprement dit, on sort l’oiseau dehors avec une longe et on l’entraine à attaquer un renard empaillé (dans le temps, on utilisait à cet effet des chiens vivants). A chaque assaut on le récompense avec un morceau de viande. La formation d’un Oise 6 chiens vivants). A chaque assaut on le récompense avec un morceau de viande. La formation d’un oiseau peut prendre plusieurs mois voire plusieurs années.

Actuellement, au Kazakhstan il ne reste qu’une vingtaine de Berkutchi, qui font démonstration de leur adresse lors de fêtes folkloriques et autres manifestations, car le prélèvement d’oiseaux sauvages dans la nature est devenu incompatible avec les lois et les mentalités actuelles Avec l’aigle nous rencontrons un symbole universel. Souvent ssocié à la direction est, la lumière, le jour qui se lève. A la lumière solaire qui s’élève. De nombreux empires ont pris et utiliser l’image de Paigle en tant que symbole solaire, guerrier, de domination, mais aussl par son aspect d’inaccessibilité.

Mais pour les traditions chamaniques, l’aigle est celui qui vole le plus haut. Il est le plus près du grand esprit, du grand mystère. A ce titre, il est le plus apte à transmettre au grand esprit les prières des humains. C-Aspect economique L’aigle royal bénéficie d’une protection totale sur le territoire français depuis l’arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux iseaux protégés sur l’ensemble du territoire. Il est Inscrit ? l’annexe I de la directive Oiseaux de l’Union européenneNote 1.

Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l’enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids et de détruire, altérer ou dégrader leur milieu. Qu’il soit vivant ou mort, il est aussi interdit de le transporter, colporter, de l’utiliser, de le détenir, de PAGF s 6 il est aussi interdit de le transporter, colporter, de l’utiliser, de le détenir, de le vendre ou de l’acheter. Depuis août 2004 , les restrictions Françaises de détention de rapaces sont importantes .

Seuls les oiseaux autorisés à la chasse au vol peuvent être détenus : Les faucons , la buse de Harris , l’autour , quelques aigles et le seul nocturne autorisé , le grand Duc Européen Il faut pour pouvoir garder ces oiseaux , faire une demande en 3 exemplaires à la dsv (direction des services vétérinaires ) de votre département . Si accord il y a ou si après votre envoi en recommandé et après le délai de 2 mois , les services de la préfecture n’ont pas répondu, alors vous pourrez détenir jusqu’? rapaces autorisés ( c’est à dire bagués à la naissance et avec des papiers en règle ) _ cerfa 12447. 1 Ce qui en d’autres termes signifie que seuls les personnes possèdent le permis de chasse peuvent solliciter une autorisation de détention de ces rapaces. L’aigle est le symbole de nombreux organismes et nations. Il représente les idées de beauté, de force et de prestige. Les Romains l’utilisaient comme emblème pour leurs armées. Cest le symbole de la royauté puisqu’il est le roi des oiseaux. Ce sont les persans qui les premiers ont apprivoisés les aigles sur leurs étendards. Elles peuvent avoir une tête ou deux têtes.

Une aigle à deux têtes est le symbole d’un pays divisé mais qui ne fait qu’un ; un seul corps mais deux têtes. Les ailes peuvent être étendues ou déployées, couronnées ou membrées. les enseignes des anciennes légions de César. Ces aigles n’étaient pas des effigies su 6 6 aigles n’étaient pas des effigies sur des drapeaux mais des statuettes d’or ou d’argent posées au sommet de piques. Les aigles accompagnèrent les hommes dans leurs aventures les plus folles. Napoléon les amena mourir de froid en Russie, Hitler les déshonora en les obligeant à figurer sur les drapeaux du

Reich. De nos jours, elles sont encore en tête du palmarès héraldique. Présentes sur les armes de Charlemagne, elles semblent avoir surtout séduit les puissants de l’Allemagne (Prusse et Brandebourg) ainsi que ceux de l’Europe de l’Est (Moravie, Pologne, Albanie et Monténégro). L’aigle, capable de s’élever au-dessus des nuages et de fixer le soleil, est universellement considéré comme un symbole ? la foiscéleste et solaire, les deux aspects pouvant d’ailleurs se confondre. Le faucon aussi a une place en mythologie et en religion.

Chez les anciens , c’est le dieu Horus, un des dieux les plus puissants t les plus souvent représentés du panthéon égyptien. Son archétype est sans doute un Faucon lanier (Falco biarmicus) ou un Faucon pèlerln. Les deux espèces ont dailleurs pu jouer un rô e équivalent dans la naissance du mythe. En rapport avec le statut de prédateur du faucon, le dieu Horus est aussi un dieu de pouvoir, puisque la couronne d’Égypte lui est attribuée par les dieux. À ce titre, les anciens Égyptiens ont momifié nombre de faucons.

La civilisation égyptienne antique n’a pas été la seule à faire du faucon un symbole de pouvoir. À l’époque moderne, un certain ombre d’organisations politiques ou militaires se sont no 7 6 pouvoir. À répoque moderne, un certain nombre d’organisations politiques ou militaires se sont nommées d’après lui. un des groupes armés de l’organisation palestinienne Fatah se nomme ainsi « les faucon du fatah On trouve aussi une organisation de jeunesse socialiste qui s’appelle les « faucon rouge ».

En matière de relations internationales, les partisans des politiques de forces sont souvent appelés «faucons», et ce dans plusieurs langues, incluant le français et l’anglais. Il s’agit là, de nouveau, d’une éférence explicite au statut de prédateur du faucon. D-Aspect psychologique Dans les traditions amérindiennes, la plume d’aigle se mérite. Ses ailes déployées évoquent les éclairs, la foudre et par la même l’aspect inexorable que foudroyant de l’illumination spirituelle, mais aussi le décret implacable du ciel.

Il évoque aussi son aspect fertilisant et fécondant. ll est dit antagoniste du serpent exprimant par-là l’antagonisme entre le ciel et la terre, entre les aspects sombres et les aspects lumineux de l’être. Sa forme stylisée devient la croix. L’aigle nous prévient aussi, qu’il nous rendre garde à notre volonté de puissance, qui elle va nous consumer. L’aigle fixant le soleil, c’est aussi le symbole de la perception directe de la lumière intellective.

Angelus Silesus a écrit « L’aigle regarde sans crainte le soleil en face ; et toi l’éclat éternel, si toncœur est pur Symbolisme de contemplation auquel se rattache l’attribution de l’aigle à saint Jean et à son évangile. Certaines œuvres d’art du Moyen Age l’identifient au Christ lui-même, dont ilsignifie l’Ascension Certaines œuvres d’art du Moyen Age l’identifient au Christ lui- même, dont ilsignifie l’Ascension et parfo s la Royauté. Cette seconde interprétation est une transposition du symbole romain de l’Empire.

Roi des oiseaux, il contourne le symbolisme général de ceux- ci, qui est celui des anges, des états spirituels supérieurs. Il est, dansl’antiquité classique, l’oiseau de Zeus, à qui il lui arrive même de s’identifier ; son rôle de roi du ciel est également explicite chez les chamans sibériens. Son identification au soleil, source etrayonnement de la lumière, est essentielle pour les Amérindiens qui, portant des plumes d’aigle, s’identifient à ce rayonnent. Les plumes et le sifflet en os d’aigle sont utilisés ans la danse quiregarde le soleil.

Même identification chez les Aztèques, et aussi au Japon : le « Kami » dont le messager ou le support est un aigle est dénommé Aigle du céleste soleil. En Grèce, les aigles partis del’extrémité du monde, sont dits s’arrêter à la verticale de 1’« Omphalos » de Delphes : ils suivent ainsi la trajectoire du soleil, du lever au zénith, qui coïncide avec l’axe du monde. L’aigle enseigne qu’il est nécessaire de considérer aussi bien les événements positifs que les événements négatifs, les faces d’ombres et de lumière, ce qul aide à poursuivre le éveloppement de son moi propre.

Cest par la mise à l’épreuve de sa force d’âme qu’une personne peut acquérir la force de l’aigle. Les plumes d’aigle sont utilisées par les chamans pour guérir l’aura des personnes malades. Venez au bout de vos peurs, regardez au-delà de votre horizon, reliez-vous à l’élémen PAGF 16 malades. reliez-vous à l’élément aérien et volez ! Cest ce à quoi exhorte l’algle. Représente la grande sagesse, l’autorité et le pouvoir, le courage. Ses plumes sont souvent utilisées dans des rituels sacrés. Il aide à prendre du recul pour analyser notre vie.

Il offre l’objectivité t la clarté d’esprit nécessaires aux prises de décisions et à la recherche des priorités. Représente l’Esprit, l’habileté de vivre dans le domaine de l’esprit tout en restant branché et équilibré dans le domaine terrestre. L’Aigle apporte l’éveil et l’illumination. Il enseigne à regarder vers les hautes sphères pour que votre coeur atteigne le Soleil et que vous appreniez à amer l’ombre aussi bien que la lumière. L’aigle incarne la force divine. Il peut aller très haut dans le ciel, plus haut que n’importe quel être vivant et, il est assimilé au Grand Esprit. et mes arts A- La littérature

Le corbeau voulant imiter l’aigle L ‘Oiseau de Jupiter enlevant un mouton, un Corbeau témoin de l’affaire, Et plus faible de reins, mais non pas moins glouton, En voulut sur l’heure autant faire. Il tourne à l’entour du troupeau, Marque entre cent Moutons le plus gras, le plus beau, Un vrai Mouton de sacrifice : On l’avait réservé pour la bouche des Dieux. Gaillard Corbeau disait, en le couvant des yeux Je ne sais qui fut ta nourrice ; Mals ton corps me parait en merueilleux état • Tu me serviras de pâture. Sur l’animal bêlant à ces mots il s’abat. La Moutonnière créature Pesait plus qu’un fromage, outre ue sa toison Etai