l adamaoua

l adamaoua

THEME: Le plateau de l’Adamaoua INTRODUCTION Le plateau de l’Adamaoua est situé entre les plaines du nord et le plateau sud camerounais entre le 6ème et le 8ème degré de l’altitude nord. Il a une superficie de 69701 km2 environ. Il regroupe 05 départements et 21 arrondissements. Les principaux groupes humains sont les Mboum, les Duru, les Tikar, les Bayas, Peuls. 1- ETIJDE PHYSIQUE a- Le relief Le plateau de l’Ada dune altitude moyen – Le Tchabal Ngangha Le Tchabal Mbaba ( – Le Tchabal Gandaba b- Le climat montée de massifs aux massifs ici sont: Swape nextp g

Sur le plateau de l’Adamaoua, il règne le climat tropical soudanien d’altitude avec 02 saisons à peu près de même durée. Les températures oscillent entre 230 et 250. La moyenne annuelle se situe entre 800 et 1500m de pluies. C- LI hydrographie Le plateau de l’Adamaoua est le nœud hydrographique le plus important du pays. Delà naissent de nombreux cours d’eaux du pays. Exemple: le Lom, le Djerem, la Vina, le Logone, le Mtam, sans oublier de nombreuses sources précieuses qui favorisent le développement de l’élevage. d- La végétation et les sols La végétation prédominante est la savane arbustive.

On rencontre également de nombreuses

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
forêts le long des vallées humides. Le sol est ferralitique et volcanique. l’élevage * L’agriculture est essentiellement vivrière, les plus cultivés sont: le mais, les ignames, le mil, le sorgho, le manioc. * Le plateau de l’Adamaoua est une région de grands élevages où sont élevés les ovins, les ânes et les caprins. * Ici, la pêche est surtout pratiquée dans les lacs (ex: le lac Tizon, Mayou) et dans les petits cours d’eaux (ex: le Djerem) b- L’artisanat Les produits artisanaux sont très variés dans cette région.

On y fabrique des revêtements en cuir (chaussures, sacs, bijoux, habits, ceintures), les lances, les statuettes en bronze. c- Les industries C’est une région faiblement industrialisée malgré l’existence de certaines industries relevant du secteur agroalimentaire (ex: MAISCAM, SODEBLE) qui sont situées a Ngaoundere. d- Les transports et les échanges L’Adamaoua est désenclavée grâce aux railles, aux routes et grâce à son aéroport de classe B. Cest une zone de transition du sud vers le nord et vice versa. L’Adamaoua échange avec d’autres régions et les pays voisins à savoir le Tchad et la RCA.

Les produits échangés proviennent essentiellement de l’ag iculture et de l’élevage ( le mil, le mais, les bœufs). Le chemin de fer assure à lui seul du volume des marchandises transportées. e- Le tourisme Le tourisme bénéficie ici du progrès des moyens du transport et de l’équipement d’hôteliers, des visites de plus en plus fréquentes des sites naturels tels que les chutes, les lacs, les lamidats et même le relief attrayant. 3- LE RAPPORT AU DEVELOPPEMENT a- Les freins au développement CAdamaoua rencontre au fil du temps presque les mêmes problèmes qui freinent son développement; on peut relever.

Le problème de fourniture en électricité 2 – Le problème de fourniture en électricité – Le relief particulièrement accidenté qui empêche le développement du réseau routier encore insuffisant et rend difficile les échanges et le tourisme – L’insuffisance d’industries – C’est l’une des régions qui enregistre un taux très faible de population qui plus est sous scolarisée b- Les atouts au développement Le plateau de l’Adamaoua présente de nombreux atouts: Abondance de végétation qui est favorable à l’élevage – De nombreuses richesses minières (bauxite, l’étain) – Un potentiel hydroélectrique appréciable grâce à la présence des chutes et des cours d’eaux – Les richesses traditionnelles (musées, masques, lamidats) – La présence d’une université d’Etat mais aussi la celle d’un chemin de fer qui désenclave cette région LEXIQUE – Enclave: territoire complètement entouré par un autre. – Etaln: métal grisâtre, très malléable – Massif: objet dont le volume occupe beaucoup de place 3