Keynes

Keynes

contradictoires avec Alors qu’elle est la vis Nous parlerons des f ee. •. 2 selon lui. La place de encore le nœud du p Keynes Premium gy purpIeLueed I anper. q 08, 2015 4 pages Dans les années 30, Keynes tente d’apporter des solutions à la crise de l’emploi qui frappe l’ensemble des economies développées. Il démontre ainsi que le fonctionnement spontané des économies capitalistes n’est pas harmonieux mais qu’il amene à un sous emploi massif et introduit la notion de chomage involontaire de la main d’œuvre.

Il dénonce la politique libérale nspirée des écrits classiques et critique un systeme abandonné à lui meme. Keynes recentre l’importance de la demande et l’influence de la consommation ainsi que de son interprétation erronée qu’en font les classiques Nous pouvons nous demander alors si les développements keynésiens sur la consommation sont-ils complémentaires ou to View pour Keynes ? nsommations ui en découle est classes politiques, c’est pourquoi nous en viendrons decrypter les differences et contradictions entre Keynes et les classiques sur ce sujet.

I – facteurs de consommation selon Keynes a) influence psychologique individuelle La consommation dépend du revenu et page et d’une propension marginale a consommer qui suit la loi psychologique fondamentale « à laquelle

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
nous pouvons faire toute confiance, à la fois a priori en raison de notre connaissance de la nature humaine et a posteriori en raison des enseignements détaillés de l’expérience qui veut qu’en moyenne et la plupart du temps les hommes tendent à accroître leur consommation à mesure que leur revenu croît, mais non d’une quantité aussi rande que l’accroissement du revenu » Cela semble logique, si je double ou triple mon revenu je ne mangerai pas deux a trois fois plus. b) Facteurs économiques Augmentation de la production par la demande donc la croissance augmente ainsi que le revenu de chacun et entrainera une consommation plus importante Variation taux interet : diminution implique consommation, une augmentation ralentira la consommation et dans un second temps ralentira les entreprises et donc les salaires par conscequent la consommation.

Les impots : même mécanisme que le prêt et son taux d’interet à deux échelles : individuel avec l’impot sur les revenu et tous les autres. Puis celui des entreprises qui les ralentira pour au final pénaliser les salaires voir provoquer le charnage. Effet du chomage : ralenti la consommation et l’influence de l’effet inverse sur la consommation. c) Effet multiplicateur PAG » OF d consommation et l’influence de l’effet inverse sur la consommation. La dépense d’un agent économique ( personne, Etat… ) va enrichir un second agent et ainsi booster sa consommation etc. Le supplément de revenu peut être soit consommé soit épargné, et cela détermine le niveau de multiplicateur d’investissement par l’intermédiaire de la propension consommer.

Les théories modernes et plus intelligibles pour nous restent completement contradictoire avec les théories des classiques Il les contradictions entre Keynes et les classiques a)Autorégulation du marché Autorégulation du marché Keynes n’y croit pas b) Intervention de l’etat Keynes ne croit pas en la main invisible régulant le marché. L’intérêt de chacun assouvit amenera un bien etre général et l’offre crée sa propre demande. Keynes prone l’intervention de l’Etat par l’investissement de ce dernier dans les differents agents economiques c)Offre globale Keynes raisonne en terme macroéconomique d’offre et de demande. Dans son cadre macroéconomique, la production, et donc l’emploi, dépend des dépenses. Si la demande n’est pas suffisante, les entreprises ne produiront pas assez et n’emploieront pas tous les salariés d’où la nécessité pour le gouvernement de cond ques de soutien à la PZGF3C•Fd