Kevin

Kevin

Humanisme, XVIeme siecle L’Humanisme en litterature: L’Humanisme est un mouvement ne en Italie au XIVeme siecle et qui n’atteindra la France que deux siecles plus tard. Durant le Moyen Age l’eglise monopolise la pensee de la population europeenne et c’est donc une epoque noire de l’Europe occidentale, une epoque durant laquelle les seules personnes instruites etaient les moines et ou la bible etait le seul livre consultable. Le XVIeme siecle est le siecle de la « Renaissance ».

Pourquoi Renaissance ? Tout simplement parce que les humanistes, en litterature, se sont efforces de faire « renaitre » le pensee et la culture de l’Antiquite greco-romaine. L’Humanisme est un mouvement qui met au centre l’homme et ses sentiments. En France, le premier groupe d’humanistes s’etait constitue a la fin du XIVeme siecle autour de Montreuil, Nicolas de Clamanges et du theologien Gerson. Mais la guerre les a separe et l’Humanisme ne renait qu’au XVIeme siecle.

La nouvelle generation des humanistes, reunie autour de Jacques Lefevre d’Etaples, de Guillaume Bude et de Charles de Bovelles, ne s’attache plus seulement au latin mais aussi a la connaissance des textes de la civilisation antique. La Renaissance est aussi l’ere de nouvelles reformes religieuses comme le Calvinisme. L’Humanisme

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
est apparu au mileude ces reformes. Les humanistes ont traduit la bible latine, et grace a l’imprimerie, ont permis une certaine « mondialisation » de cette derniere et de leur mouvement. Pour un humaniste, l’education est primordiale.

Ainsi c’est avec la benediction de Francois Ier qu’ils ont cree le « College de France ». L’Humanisme constitue un mouvement specifique de l’histoire des idees en Europe. C’est l’epoque dont ont herite les Philosophes des Lumieres, epoque durant laquelle les intellectuels ont du faire appel aux connaissances des civilisations anciennes ; car les humanistes ont longtemps considere l’Antiquite comme l’apogee de l’espece humaine qui s’est vu ternie par le Moyen Age et son obscurantisme. L’Humanisme est donc la Renaissance des idees de l’Antiquite. La Renaissance artistique :

Contrairement au Moyen Age, durant lequel l’art etait tourne vers le monde religieux, les artistes humanistes s’inspirent de la Mythologie et, avec les decouvertes de la Medecine, de l’anatomie humaine. Les artistes, surtout en sculpture, vont essayer de respecter au mieux les proportions de l’etre humain afin de le rendre le plus ressemblant possible. Ils reutilisent le bronze. En peinture il y a une grande innovation : les toiles remplacent les supports de bois ou de tissus, ils utilisent la peinture al’huile, et remettent a la mode la perspective lineaire.

Le nu et les paysages deviennent des themes importants et peu remis en cause. L’architecture de la Renaissance recherche plutot des formes horizontales et rejette le style gothique du Moyen Age, on voit apparaitre alors des formes architecturales communes a celles de l’Antiquite : colonnes, bas-relief, coupoles,… Les chateaux de la Renaissance n’ont plus un but defensif mais sont construits comme des residences ou il fait bon vivre. En musique, la Renaissance connait cinq grandes decouvertes classees sous deux categories de polyphonie (utilisation de plusieurs sons) .

Il y a la polyphonie religieuse de la messe, qui est un chant dont les paroles sont basees sur des ecrits anciens et qui n’apparait que durant l’eucharistie, avec une chorale. L’autre forme de polyphonie est la polyphonie profane ou l’on voit apparaitre la chanson couplets (comme son nom l’indique c’est une alternance de couplets et de refrain), la chanson pittoresque (ou le texte est ecrit avec des onomatopees), le madrigal et les vers mesures a l’antique (les vers ici suivent un certain rythme).

Quelques humanistes: En litterature : Rabelais Montaigne Erasme Jacques Peletier d’Etaples En peinture : |[pic] |Botticelli | | |la naissance de Venus | Raphael Michel Ange En sculpture : Adrien de Vries Leonardo de Vinci En architecture : Pierre Lescot En musique : Monteverdi Clement Jannequin