Kant

La paresse et la lacheteLes mineurs sont totalement responsables de leur minorite dans la mesure ou ils ont vraiment les moyens d’y mettre fin, mais ne le souhaitent pas parce qu’ils choisissent la facilite. sont les causes qui expliquent qu’un si grand nombre d’hommes, apres que la nature les a affranchi depuis longtemps d’une (de toute) direction etrangere, reste cependant volontiers, leur vie durant, mineurs, et qu’il soit facile a d’autres de se poser en tuteur des premiersCes tuteurs, petris d’ambition, maintiennent ceux qu’ils gouvernent dans l’ignorance, sans etre eux-memes eclaires.

Ceci rappelle les faiseurs d’ombres dans la caverne de Platon (Republique VII). Il est si aise d’etre mineur ! Si j’ai un livre qui me tient lieu d’entendement, un directeurLes pretres, qui souvent occupaient cette fonction de directeur de conscience au 18eme siecle aupres de ceux qui avaient les moyens de payer, sont clairement vises ici qui me tient lieu de conscience, un medecinOn peut penser que le medecin est plus qualifie que nous pour decider de notre regime. qui decide pour moi de mon regime, etc. je n’ai vraiment pas besoin de me donner de peine moi-meme. Je n’ai pas besoin de penser pourvu que je puisse payer ; d’autres

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
se chargeront bien de ce travail ennuyeux. Que la grande majorite des hommes (y compris le sexe faible tout entier) tienne aussi pour tres dangereux ce pas en avant vers leur majorite, outre que c’est une chose penible, c’est ce a quoi s’emploient fort bien les tuteurs qui tres aimablement (par bonte) ont pris sur eux d’exercer une haute direction sur l’humanite.

Apres avoir rendu bien sot leur betail (domestique) et avoir soigneusement pris garde que ces paisibles creatures n’aient pas la permission d’oser faire le moindre pas, hors du parc ou ils les ont enferme. Ils leur montrent les dangers qui les menace, si elles essayent de s’aventurer seules au dehors. Or, ce danger n’est vraiment pas si grand, car elles apprendraient bien enfin, apres quelques chutes, a marcher