JUste distance

JUste distance

La juste distance professionnelle entre le soignant et la personne soignée n professionnel doit développer une intelligence émotionnelle U et des compétences relationnelles pour instaurer une relation chaleureuse, authentique et bienveillante à l’égard du patient. La proximité La proximité se construit lors des processus de socialisation. Cette humain apprend dès son enfance à mettre de la distance et à la préserver. Chacun possède une bulle protectrice qui règle inconsciemment ses interactions.

OUF p g Quatre catégories de La distance intime oc Tels que rouée, l’odorat et le toucher. Elle est évaluée à 45 cm. Le gainant s’approche du corps de l’autre, réaliser une toilette au lit ou lors d’un transfert lit-fauteuil par exemple. Cette distance peut être vécue comme une intrusion. Il est nécessaire de demander au patient la permission de réaliser les soins, le plus naturellement possible avec tact et subtilité. La distance personnelle se situe entre 0,cm et 1,20 m.

Elle intervient notamment lors d’un entretien avec le patient. Dans cette distance, le soignant développe la confiance nécessaire aux échanges, à la verbalisation du ressenti et aux confidences livrées par le patient. La distance sociale situe entre 3,60 et 1,20 m. Elle favorise la communication entre deux personne

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
vienne « est personnes au timbre de VOIX plus élevé. Elle constitue la limite de l’emprise sur l’autre. La distance publique Elle est impersonnelle, supérieur à 3,60 m.

Distances insuffisantes pour interpréter les modalités relationnelles. Les mimiques, la gestuelle, la posture du corps ainsi que le ton de la voix sont des éléments à considérer pour évaluer ce qui se joue dans la relation à l’autre et avec l’autre. Importance de la communication verbale Tout échange ayant recours au verbe, à la parole. L’expression directe des sentiments La réaction des gens face à ce que vous exprimez verbalement dépend de votre façon de dire les choses.

La communication non verbale La communication non-verbale (ou langage du corps) désigne dans une conversation tout échange n’ayant pas recours à la parole. Le langage du corps ne repose pas sur les mots, mais sur les gestes, les attitudes, les mimiques, ou les odeurs. Moyens de communications non-verbaux : Manifestations du corps : attitudes corporelles, regards, sourire, clin d’?il, hochement ou signe de tête ou de la main, haussement d’épaule, tremblement, contraction, rougeur, larmes, pleurs, sourires, hoquets, certains tics, etc..

La Relation d’aide La relation d’aide est la capacité que peut avoir un soignant à amener toutes personnes en difficultés à mobiliser ses ressources pour mieux vivre une situation, c’est un soin relationnel. La relation d’aide est un 2 pour mieux vivre une situation, c’est un soin relationnel. La relation d’aide est un soin bisexuelle permet de rassurer le patient, de diminuer sa peur et son anxiété face à la maladie et au traitement.

Elle aide le patient à accepter une situation difficile (maladie grave, modification du schéma corporel, perte, deuil). Techniques non-verbales Le toucher un signe de tête Sourire de complicité Attitude : éviter la dominante perpendiculaire, ne pas tourner le dos, privilégier le face à face. L’écoute : écoute active, attentionnée, concentrée, savoir se taire. Techniques verbales Les techniques verbales sont les différentes techniques d’entretien Le reflet simple : relevé un élément important ou reproduire les dernières paroles.

La réaffirmation: utiliser lorsqu’ est important que l’interlocuteur se rende compte qu’il a été bien compris ou pour savoir si l’information a bien été comprise ou lorsque l’interlocuteur est en efficacité pour trouver une solution ou pour dégager un terrain étendent dans une négociation. L’élucidation : elle vise à relever des sentiments et des attitudes qui ne déroulent pas des paroles du sujet, mais qui peuvent raisonnablement être déduites de la communication ou de son contexte.

éléments à prendre en compte dans la relation d’aide L’attitude emphatique : c’est la compréhension des sentiments de l’autre, sans pour autant se mettre à sa place. La notion de dis 3 compréhension des sentiments de l’autre, sans pour autant se mettre à sa place. La notion de distance. Les émotions : réactions affectives immédiates à une situation. Réactions complexes qui engagent à la fois le corps et l’esprit. L’émotion est une action alors qu’un sentiment est subjectif, c’est un ressenti, un état affectif durable.

Le sentiment est la conséquence de l’émotion. Elles se traduisent par des expressions faciales, une modification vocale, une modification comportement et de posture, une attacherait ou barricade (en cas de peur). La a 6 grandes familles d’émotions . La peur. La joie. La colère. La surprise. La tristesse. Le dégoût e mécanisme de défense : il intervient inconsciemment euro protéger l’individu contre des émotions insupportable à vivre, c’est donc afin de maintenir un équilibre émotionnel supportable e refoulement : rejet dans l’inconscient d’idées insupportables.

l’évidement. La connaissance de soi C’est un moyen de reconnaître ses forces et ses faiblesses. D’identifier et d’analyser les émotions qui nous détruisent ou nous font grandir. En fait la connaissance de soi, c’est l’acceptation de qui nous sommes et le fait de jouer de cette définition pour avancer dans la VIe, sans se baser uniquement sur les attentes environnements qui reposent sur nos épaules. 4