Jiklkjh

Jiklkjh

Fiche de Préparation à l’épreuve orale d’Histoire des Arts Thématique : Arts, créations,cultures Arts, états et pouvoir Arts, mythes et religions ruptures, continuité n Domaine Les arts de l’espace Cl arts du quotidien Les arts du son 0 Les arts du visuel Arts, espace,temps û Arts, techniques, expressions Les arts du langage C] Arts, Les swap page le vivant C] Carte d’identité de l’?ouvre Titre de l’?ouvre Le Désespéré Artiste (nom, dates naissance et mort, origine, courant artistique… Gustative courbée 1819 à 1877 = sixième siècle = courant réaliste Identification (pénètre, sculpture, poème, chant… ) Le Désespéré est une huile sur toile = peinture accentuée par l’éclairage, créant ainsi des contrastes marqués (effet de clair-obscur). Cette lumière n’ pas pour but de valoriser le personnage, au contraire elle accentue la crispation de ses mains dans les cheveux. L’impression dominante est celle d’un enfermèrent. La composition participe aussi de ce sentiment : Elle encadre comme un médaillon le visage du personnage.

Au cinéma, ce procédé de cadre (le médaillon) dans le cadre (le ables) est appelé « surcharge » ; le plus souvent, il isole le sujet « usuraire » et l’emprisonne dans un système de lignes. C’est le cas ici,

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
et le format horizontal du tableau y ajoute une sensation d’écrasement. Enfin, le spectateur est placé légèrement au-dessous du sujet ; cette contre-plongée place le désespéré dans un mouvement arrière, comme s’il était révulsé. Le peintre nous met aussi dans ce tableau puisqu’ crée un face face, ce qui accentue l’impression d’angoisse.

Nous sommes pris à parti avec la violence de ce regard, qui parait nous interpeller, home si nous avions la clé pour soulager son malheur. On peut se demander si cet autoportrait est le reflet des angoisses du peintre,puisque courbée subissait des épisodes dépressifs. ??uvres liées : La vénus d’île : alpines devient fou en pensant que la statue est vivante Le hurla de impuissant On utilise très souvent la peinture de courbée pour illustrer la couverture de cette nouvelle de impuissant qui raconte l’histoire dune homme qui voit des apparitions monstrueuses. AI s’enferme alors chez lui et devient fou.