je veux minscrire

je veux minscrire

Corigine du sous-développement SITUATION D’APPRENTISSAGE A – LISEZ ATTENTIVEMENT LE TEXTE SUIVANT : Les pays en voie de développement sont les plus pauvres de la planète. Leur existence rappelle à tous que les richesses ne sont pas redistribuées de façon équitable dans le monde. En 2009, près de 3 milliards de personnes vivent avec 2$ ou moins par jour et la p g moitié de la population mon des installations sanitaire Le sous-développem son l’eau potable ou ? est-ce possible ? ers-Monde ») tire origine de la colonisation exercée par les différentes puissances uropéennes, auxquelles se sont greffés les États-Unis, durant près de cinq siècles sur certains pays du Sud. La domination d’immenses territoires et de populations entières a permis à l’Espagne, au Portugal, à la France, à la Grande-Bretagne, aux Pays-Bas, à la Belgique et aux États-Unis de piller de multiples richesses naturelles et humaines au sein de « leurs » colonies.

Grâce à ces atouts, les pays colonisateurs se sont industrialisés au cours du 19è siècle, en plus de jeter les bases de la société de consommation dans laquelle concentrées ntre les mains des grandes puissances, par le biais des entreprises étrangères qui s’y sont installées. Aujourd’hui, féconomie de plusieurs

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
pays du Sud repose essentiellement sur l’exploitation de monoculture d’exportation (ex. : l’arachide et le coton en Afrique de l’Ouest, la banane, le sucre ou le café en Amérique centrale… – L’implantation de ce système, consistant en l’exploitation d’une seule ressource sur un territoire donné, provient de la période coloniale où les Européens et les Américains développèrent presque exclusivement la culture des produits dont ils avaient besoin et qu’ils jugeaient ?conomiquement rentables. Le problème avec les monocultures, c’est que la survie économique des pays qui la pratiquent dépend donc de l’exportation de quelques matières premières en particulier, dont les prix sont fixés dans les grandes institutions financières des pays riches et peuvent changer à tout moment. endettement des pays du Tiers-Monde constitue un autre facteur pouvant expliquer leur sous-développement. Cette dette fut contractée dans les années 1960 et 1970, alors que de grandes banques européennes ont octroyé des prêts à faible taux d’intérêt our permettre aux pays sous-développés de résoudre leurs problèmes. Cependant, au début des années 1980, les taux grimpèrent sauvagement et provoquèrent la crise de la dette des pays emprunteurs. ? partir de ce moment, certains grands organismes internationaux, comme le Fond Monétaire International 2 certains grands (FMI) ont tenté d’intervenir afin de redresser les économies affectées leur permettre de rembourser leurs dettes. Cependant, ces programmes imposés ont été un échec sur le plan social • pour continuer à recevoir des prêts, les pays visés au Sud ont, entre autres, ?té obligés de couper dans les dépenses publiques, telles que la santé et l’éducation. Cela a engendré de nouvelles crises dans les pays développement… et le cercle vicieux de l’endettement et du sousdéveloppement continue…

B – POUR FAIRE SUITE A LA LECTURE DU TEXTE PRECEDENT, QUELLE EST VOTRE OPINION PAR RAPPORT AUX QUESTIONS SUIVANTES ? 1. Donnez une définition personnelle de l’expression « sousdéveloppement ». 2. Nommez des causes du sous-développement actuel de la majorité des pays de la planète. 3. En utilisant votre imagination, énumérez des solutions réalistes ux problèmes du sous-développement. congjne du sous-développement • SITUATION D’APPRENTISSAGE wwm. in-terre-actif. com L’origine du sous-développement SI UATION D’APPRENTISS 3 déjà remboursé 8 fois les montants qu’ils devaient en début des années 1980… ais à cause des intérêts qui augmentent sans cesse, ils doivent toujours un montant 4 fois supérieur à leur dette d’il y a 30 ans. • Selon plusieurs chefs d’État africains, certains problèmes auxquels sont confrontées leurs nations proviennent de la traite des esclaves et du colonialisme. Certains souhaitent une reconnaissance claire u passé par les pays colonisateurs et la mise en place de programmes d’indemnisation. D – Un moyen d’action à notre portée : combattre les préjugés ! Associez, dans les cases appropriées, les préjugés aux répliques qui leur correspondent. . Les gens du Tiers-Monde sont pauvres parce qu’ils sont paresseux et qu’ils refusent de travailler. développés. Peut-on s’habituer à la faim ou à voir ses enfants mourir d’une simple diarrhée causée par une eau insalubre ? 2. Les pays du Tiers-Monde ont simplement un retard industriel technologique qu’ils rattraperont bientôt. ) Les pays du Tiers-Monde sont bien souvent empêchés, par des traités commerciaux, de transformer chez eux leurs matières premières (ce qui leur permettrait d’obtenir un meilleur prix pour leurs produits).

Dans le cas contraire ils héritent souvent de la machinerie désuète des p 4 Les gens du Tiers-Monde sont victimes de malchance pulsqu’lls vivent dans des climats qui ne favorisent pas leur développement. 5. Les gens du Tiers-Monde ont toujours connu ces conditions de et ne connaissent pas autre chose ; ils sont heureux comme ça. 6. Les élites des pays du iers-Monde sont toutes des personnes orrompues. Elles ont provoqué la situation actuelle en volant leur propre peuple. 7. Les pays développés ont aussi leurs problèmes de pauvreté.

Il vaut mieux s’occuper d’abord de nos pauvres à nous avant d’aider les autres. 8. II n’y a rien que nous puissions faire pour changer la situation pays du Tiers-Monde. C’est l’argent qui mène le monde. A) Bien que leur rôle fut parfois très néfaste, il est impossible de mettre toute la responsabilité de la situation actuelle du Tiers Monde sur le dos. Le montant de la dette qu’ils ont contractée a déjà été remboursé plusieurs fois. Les politiques économiques internationales ont une grande responsabilité dans la spirale de l’appauvrissement de ces pays. ) Les gens du Tiers-Monde ne sont pas aveugles et plusieurs connaissent l’existence de l’abondance et du confort des pays d) Il faudrait se questionner sur le fait que la majorité des armes utilisées lors des conflits proviennent des pays développés… En outre, plusieurs conflits sont entretenus par les grandes puissances S intérêts stratégiques. Parfois, les pays développés ont « intérêt » à ce que les pays du Sud fassent la guerre. ) Les pays du Tiers-Monde affichent des taux de chômage très élevés.

Un voyageur avisé remarquera le désir qu’ont ces gens de travailler, la rareté des emplois disponibles et les bas salaires de ceux qui réussissent à trouver du travail. f) La dignité humaine n’a pas de frontières. La pauvreté des gens du Tiers-Monde demeure incomparable à celles des gens des développés. Bien qu’il faille absolument lutter contre la pauvreté chez nous, on doit aussi le faire pour le Tiers-Monde ; ce sont les droits les besoins fondamentaux de milliards de personnes qui sont en ) Les conditions hivernales des pays du Nord sont-elles plus propices au développement ?

Leur malchance provient davantage du fait qu’ils ont été colonisés pendant des siècles et qu’ils subissent encore aujourd’hui le poids de cette lourde dette historique. h) Nos pires ennemis sont le désespoir et l’indifférence. Nous sommes les consommateurs qui faisons rouler l’économie. Nous avons donc un certain pouvoir de changer les choses, notamment par des choix de consommation plus responsables La route est longue, mais débute par de petits gestes au quotidien. 2. 3. 4. 6. 7. B.