Je suis fatigué

Je suis fatigué

Je suis fatigué. Ils vivent dans l’erreur. Ils sont rassurés par un leurre. J’avance fièrement. Je semble fort. Mais dos à la porte que j’ai fermée d’un sort Je m’écroule en pleurant. Je suis fatigué d’être l? Fatigué de mener le combat Contre moi-même et ce souvenir Qui s’acharne à m’anéantir. o Je suis fatigué d’y pe Pendant que la vie p Je suis fatigué dessa En ne faisant que rec d p g Sans cesse un sourire aux lèvres Offert par un visage radieux Ils sont sur le point de me perdre, Mais ne voient que mon air heureux. tel don pour cacher ma douleur Simuler ces rires qui dissimulent mes pleurs Qui soupçonnerait, qui devinerait Que muré derrière ce bonheur Je laisse mon cœur saigner Saigner… Jusqu’à m’en faire hurler. Je dois taire mes frayeurs Les empêcher de déborder de mon cœur Les ensevelir sous des silences glacées de mon enfance Tu m’as fait m’envoler. Tu m’as fait oublier Ma blessure cachée Ce secret inavoué Qui se plaît à me briser. Ce secret.. Harceleur, il agresse Jour et nuit mes pensées Me faisant presque regretter d’exister

Ainsi ai-je trébuché jusqu’au Purgatoire Ange déchu? Pas Ange, mais on m’a laissé

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
choir Les spectres de mon histoire et m’entourent et me lient Font cercle autour de la Mort, qui me fauche à l’envi Je doute de tout Jusqu’à moi-même De ce qui pourrait encore me faire espérer De ce qui pourrait me prouver que je suis en Et je continue de t’aimer. Et je refuse d’abandonner. VIe. Pourquoi, par ta seule présence, me forces-tu à continuer ? Draco, si de moi, tu continues à t’amuser… Tu finiras par me briser.. Tu as transcendé mon âme, Tu m’as fait mourir un peu

Pour me faire vivre encore. J’ai envie de vous rejoindre, de forcer cette fille à s’en aller, Et de crier, de hurler, de te frapper.. De t’aimer. Je ne suis pas encore cassé, J’ai simplement peur un jo 2 hurler, de te frapper… J’ai simplement peur un jour de ne pouvoir me relever. Ce soir je pose mon masque, Pour savourer cet instant de silence Pour éviter que je ne craque Pour oublier cette violence. Je suis tout simplement fatigué… De garder la tête haute En regardant le monde s’écrouler En me disant que c’est peut-être de ma faute.

Je suis tout simplement fatigué De ne pas pouvoir me reposer. Je suis las de tomber de sommeil En sachant que si je m’endors, I n’y aura point de réveil Car j’aurai cessé dêtre fort. Mais la nuit ne dissimulera aucun sanglot Je continuerai à jouer au héros Pour ceux qui comptent sur mol pour ceux qui m’ont tout pris, Mon âme et ma vie, Mon corps et mon esprit, Tout ce qui aurait pu être à toi. Mon cœur, lui, n’est pas encore cassé, Et je me surprends à espérer Que tu te contenteras d’un amour… un peu ébréché. 3