Introduction aux bases de donnees

Introduction aux bases de donnees

Licence M12E- 1ère année Outils en Informatique Bases de données élémentaires Maude Manouvrier LI Définitions générales et positionnement du cours dans la formation Û Vocabulaire relatif aux bases de données relationnelles û Création dd’une une base de données Requêtes d’interrogation Û Présentation des données aux utilisateurs : Formulaires et États û Importation de don û Exportation des do Évaluation du contr élémentaires http://www. lamsade. BIBLIOGRAPHIE 0 S. p next page b et Excel) onnees OUTILSLI/ACCESS/ Ouvrages de référence utilisés pour le cours : û Bases de données – Implémentation avec Access, Jérôme Aubert, Ellipses Technosup, 2004, ISBN 2-7298-2012-4 Disponible à la BU : 651. 8 AUB Access 2002 pour les nuls, John Kaufeld, Hungry Minds First Interactive, Interactive 2001 , 2001 ISBN 2-84427-969-4 Disponible à la BU : 005. 74 ACC LI Documents en ligne http://www. infomagazine. ma/astuce_informatique/pages/access ‘accessmenu. htm Données : les étudiants, les enseignants, les cours, etc. @Maude Manouvrier – Univ- paris Dauphine 3 Chap.

I Positionnement du cours dans la formation • Objectifs de ce cours : Connaître c it le I vocabulaire bl i usuell en bases d données de – Savoir créer et manipuler une base de données simple ? ‘aide d’un d’ n outil de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
bureautique (Microsoft ACCESS) – Introduire les cours suivants de bases de données • Cours à suivre : En : Créer, gérer et manipuler des bases de données complexes et apprendre à utiliser un Système de Gestion de Bases de Données (SGBD) – En Ml (Mentions Informatique) : Comprendre le fonctionnement d’un SGBD de l’intérieur @Maude Manouvrier – Univ.

Paris Dauphine 4 – Définitions géné nnement du cours dans cours dans la formation SGBD ((2/2)) Principales fonctionnalités d’un SGBD . LI Création et mises à jour de la structure de la base de données (par le concepteur et/ou le DBA DataBase Administrator) Administration de la base de données : gestion des utilisateurs, des droits d’accès etc. (par Il’administrateur administrateur – DBA) û Saisie et mises à jour des données (par le concepteur et/ou / les I utilisateurs)) Interrogation des données selon différents critères et/ou en effectuant des calculs (par les utilisateurs) 6 Chap.

Il – Vocabulaire relatif aux bases de données relationnelles Données : Ce que l’on stocke LI Modèle relationnel : Modèle permettant d’organiser les données en une représentation schématique qui autorisera son exploitation par le SGBD ou l’outil de ureautique de gestion de base de données Un livre de la BIJ (ayant un titre, un premier auteur et un ISBN) peuvent être empruntés par les étudiants (ayant un numéro 0 Nom de la relation 3 nuplets Noms des 6 attributs Dans une relation : Û Pas de doublon û Pas deux attributs de même nom 8 Chap.

II Vocabulaire relatif aux bases de données relationnelles Clé p primaire Attribut (ou ensemble d’attributs) permettant d’identifier de manière unique les nuplets n plets de la relation Exemples : û L’attribut ISBN pour une relation Livre LI L’attribut Numérolmmatriculatlon pour une relation Voiture L’attribut L’ tt ib t NuméroCarte N é C t pour une relation I ti Emprunteur Par défaut : Création d’un attribut numérique s’incrémentant automatiquement 4 0 La solution ?

Diviser les données en plusieurs relations Division en 3 relations associées : Emprunteurs, Emprunts et Livres -4 Stockage unique des informations de chaque livre Stockage unique des informations de chaque emprunteur Stockage unique des informations de chaque emprunt Attention : Access appelle Relation ce qui en fait s’appelle Association 11 Chap.

Il – Vocabulaire relatif aux bases de données relationnelles Clé étrangère (3/6) Associations entre plusieurs relations Association un-à-plusieurs ntre les relations Emprunteurs et Emprunts Un emprunteur peut faire plusieurs emprunts mais un emprunt correspond à un seul emprunteur (1 ) 12 Clé étrangère (4/6) L’attribut RefEmprunteur de la relation Emprunts est une clé étrangère qui fait référence à l’attribut NuméroCarte de la relation Vocabulaire relatif aux bases de données relationnelles Clé étrangère (6/6) Intégrité référentielle : Ensemble de règles garantissant I cohérence la hé i é) des (l’intégrité) d é réparties i dans plusieurs relations Exemple d’une de ces règles : On reviendra sur cette notion… 5 Requête d d’interrogation interrogation (117) ? Question sur les données Û Moyen d’extraction des données de la base en fonction de plusieurs critères LI * relation car pas de stockage des données du résultat Il existe plusieurs manières d’écrire des requêtes : Û Requêtes graphiques (étudiées cette année) Requêtes en SQL (Struct nguage – 6 0 Résultat de la requête « Quels sont les noms et prénoms des emprunteurs étudiants habitant Paris ? » CMaude Manouvrier – Univ. Paris Dauphine 18 Chap. II – Vocabulaire relatif aux bases de données relationnelles Requête d’interrogation (4/7) Requête de Regroupement ou Jointure Regroupement des données de plusieurs relations Relation Emprunteurs Relation Livres RI i Emprunts Relation « Quels sont les titres des livres empruntés et le nom et le prénom de leur(s) emprunteur(s) ? ? 19 tous les types de requêtes d interrogation : Relation Emprunts On reviendra sur ces notions Résultat Ré I de d la I requête « Combien y-a-t-il eu dd’emprunteurs emprunteurs par livre 22 Index ((1/2)) Structure de données, gérée par le système, permettant d’accélérer l’ è aux données l’accès Un index est associé à un ou pplusieurs attributs Û La clé primaire est indexée ar défaut Exemple : Si on cherche le parmi les emprunteurs Manouvrier – 24 niv. Paris Dauphine Chap. III – Création d’une base de données Étape NOI : Concevoir I base = Réfléchir à ce que va contenir la base de données et comment structurer les données = Modélisation de la base de données Modèle conceptuel de données (hors programme – sera vu en LB) Démarche : û Établir la liste des données devant être stockées dans û Définir la structure des données 25 Chap.

Ill — Création d’une base de données Modèle relationnel chiffres Octet : valeur entière entre O et 255 Entier : valeur entière entre -32768 et +32768 Entier long : valeur entière entre -2147483648 et +2147483648 Réel simple et réel double : valeur décimale négative ou positive (précision de7 chiffres pour simple de 15 pour double) Décimal : valeur décimale négative ou positive avec une précision de 28 chiffres décimaux Date/Heure : Type spécifique pour les dates et les heures Monétaire : Valeur numérique avec possibilités de gérer automatiquement le symbole monétaire et le format d’affichage Oui/non : valeur booléenne (oui/non, vrai/faux, actif/inactif, etc. ) Objet OLE : pour incorporer des images, des fichiers Excel, etc. Ait tli Assistant liste t de d choix hi : pour insérer i é une liste li t de 0 0