Interface

Interface

Revue de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies N°18 – 4eme trimestre 2010 Le Maroc se dote d’un dispositif approprie Confiance numerique Prix de la Competitivite, Prix du Partenariat Universite- Entreprise L’Oriental : La region ambitionne de se positionner en tant que plate-forme de developpement regional Nouvelle organisation du Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies : Entretien avec M. Ahmed Reda Chami EDITO Durant l’annee 2010, le Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies a continue a ? vrer pour la mise en ? uvre des reformes engagees et la realisation de ses differents chantiers. Qu’il s’agisse de la reforme du cadre legislatif et organisationnel lie aux secteurs dont le Ministere a la charge, du developpement des metiers mondiaux du Maroc, du renforcement de la competitivite de l’entreprise, de la modernisation du commerce et de la distribution ou encore du developpement des Technologies de l’information et de la communication, le bilan est encourageant.

Si les projets se concretisent, c’est en partie grace a l’engagement de tous nos partenaires publics et prives, dont la mobilisation a ete determinante pour la concretisation des chantiers inities par le Ministere, et ce malgre un contexte international marque par la crise

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
economique. Les avancees sont notables, mais les ambitions restent grandes. Le Ministere et ses partenaires s’appliquent sans reserve a poursuivre le dynamisme enclenche et a faire face aux defis nouveaux.

C’est dans cet esprit que le Ministere entend accelerer, durant l’annee 2011, la realisation des differents chantiers au profit de l’economie marocaine, de l’entreprise et du citoyen. En ce debut d’annee, nous remercions tous nos partenaires pour leur mobilisation et leur enthousiasme et nous leur souhaitons une tres bonne annee 2011. Le comite de redaction Sommaire Entretien Nouvelle Organisation du Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies. Entretien avec M Ahmed Reda Chami. ………………………………… 9 Actualites Zoom …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….. La 14eme edition de la Semaine Nationale de la Qualite se penche sur l’optimisation de l’utilisation des ressources ……………………………………………………………………………………………………………. 14 17 20 22 24 26 28 34 37

Prix de la Competitivite, Prix du Partenariat Universite- Entreprise ………………………………………………………………………….. Focus Confiance numerique. Le Maroc se dote d’un dispositif approprie Ma-CERT. Un centre d’alerte et de gestion des incidents informatiques …………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………. Le Maroc renforce son cadre legislatif en matiere de confiance numerique ………………………………………………………………………………………………………… Etudes et statistiques Franchise et commerce en reseau, une croissance soutenue ……………………………………………………………………………………………… Region L’Oriental. La Region ambitionne de se positionner en tant que plate-forme de developpement regional …………………………………….. Au service de l’entreprise Les reseaux regionaux de modernisation des entreprises ……………………………………………………………………………………………………. Une entreprise, un succes COROC. Societe marocaine leader en maroquinerie et vetements en cuir ………………………………………………………………………………………………………. Coordinatrice : Nezha RIDA Comite de Redaction : Nezha RIDA – Mouna MARRAKCHI – Abderrazzak FLISSATE Hicham TAGHOUTI – Mohammed HMIDA Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies : Avenue Mohammed V, Quartier Rabat Chellah – Tel. 05 37 66 96 46 – Fax : 05 37 66 96 59 – E-mail : [email protected] gov. ma – Site Web : www. mcinet. gov. ma Depot legal : 2009 PE 0091 Conception et Edition : Editions Des Collectivites Tel. : 05 22 40 78 16 – Fax : 05 22 40 78 14 – E-mail : [email protected] ma Maquette : Agence Kaizen com E NTRETIEN Nouvelle organisation du Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies : Entretien avec M. Ahmed Reda Chami charge et de mener de maniere plus efficace les missions importantes qui lui sont assignees.

Le nouvel organigramme repond egalement aux imperatifs de suivi des trois strategies lancees par ce departement, a savoir le Pacte National pour l’Emergence Industrielle, le plan Rawaj et Maroc Numeric 2013. Nous avons aujourd’hui des directions qui portent chacune de ces strategies. En somme, Il s’agit de donner plus de coherence et d’efficacite a l’action de ce departement dont la mission globale est de contribuer au developpement de l’investissement et a l’amelioration de la competitivite de la PME. dont elles ont respectivement la charge , a savoir Emergence, Rawaj et Maroc Numeric. Deux autres directions ont ete egalement restructurees.

Il s’agit de la direction de la Qualite et de la Surveillance des marches chargee de l’accompagnement des activites liees a la qualite, a la surveillance et la protection des interets des consommateurs et la direction des Ressources et des Systemes d’Information. Concernant les nouvelles directions creees, nous avons aujourd’hui la direction des Espaces d’accueil dont le developpement constitue un axe structurant de notre strategie industrielle ainsi que la direction des Technologies avancees, de l’Innovation et de la Recherche et Developpement qui a pour mission de contribuer au developpement de l’innovation ans l’entreprise et a l’amelioration du positionnement de notre economie dans les Technologies avancees. Le nouvel organigramme a egalement mis en place la direction des Statistiques et de la Veille avec l’instauration de la fonction pilotage et evaluation des strategies du ministere. Son cheval de Le Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies fonctionne aujourd’hui avec un nouvel organigramme. Quelles sont les raisons qui ont motive cette restructuration?

L’objectif de ce nouvel organigramme est de doter le ministere d’une organisation operationnelle a meme de lui permettre d’etre en phase avec le developpement que connait les secteurs dont il a la 6 INTERFACE Quelles sont les nouveautes apportees par l’organigramme ? L’organisation de mon departement repose desormais sur neuf directions. D’abord, la direction de l’Industrie, la direction du Commerce et de la Distribution et la direction de l’Economie Numerique, qui se sont dotees d’une nouvelle restructuration a fin de mieux s’adapter aux exigences de suivi des strategies sectorielles

E batail : la production de donnees fiables, coherentes et actualisees. Autre mission, assurer la veille strategique des secteurs du commerce, d’industrie et des nouvelles Technologies. Enfin et parmi les directions nouvellement creees figure celle de la Cooperation et de la Communication. La creation de cette structure traduit, d’une part, notre volonte de renforcer la collaboration avec nos partenaires institutionnels et prives et de renforcer la communication autour de nos projets et actions d’autre part. ouveaux recrutements et la reaffectation de plusieurs cadres du ministere vers de nouvelles directions. Par ailleurs et parallelement a la preparation et a la mise en ? uvre du nouvel organigramme, nous avons mis en place un dispositif de gestion par objectif, visant a ameliorer la performance et la qualite du service rendu et a renforcer l’efficacite de nos actions. Cette operation a ete accompagnee par la mise en place d’un programme de formation continue permettant le renforcement des capacites de gestion des collaborateurs. NTRETIEN

Au niveau regional, et dans le but de renforcer l’impact des programmes lances dans le cadre de la declinaison territoriale des differents chantiers en cours, nous avons elabore une strategie de contractualisation interne entre l’administration centrale, les organismes sous tutelle, d’une part, et nos services deconcentres, d’autre part. L’objectif recherche est de responsabiliser davantage les gestionnaires locaux par l’etablissement de contrats pluriannuels fixant les objectifs qui leurs sont assignes, les moyens qui sont mis a leur disposition et les resultats attendus.

D’autres mesures d’accompagnement sont en cours de deploiement en vue de garantir la reussite de la mise en ? uvre du nouvel organigramme. Il s’agit essentiellement d’actions de formation et de communication interne. Quelles sont les mesures qui ont ete prises pour accompa- L’objectif etant de faire des resgner la mise en ? uvre du nou- sources humaines un levier de developpement, a travers l’amevel organigramme ? La mise en application de la nouvelle organisation s’est traduite par le renforcement des capacites des structures a travers de ioration des competences, l’accompagnement de la mise en place d’une culture de resultat et la promotion de la qualite du service rendu a l’entreprise. Organigramme du Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies Le Ministre M. Ahmed Reda Chami Secretariat General Mme Mounia Boucetta Inspection Generale M. Mustapha Guessab Direction de l’Industrie Mlle Ouatiqua El Khalfi Tel : 05 37 76 45 18 Direction du Commerce et de la Distribution M. Tarik Hajji Tel : 05 37 03 20 92 Direction de l’Economie Numerique M. Badr Boubker Tel : 05 37 26 86 21

Direction des Statistiques et de la Veille Mme Latifa ElKhadri Tel : 05 37 66 96 46 Direction de la Qualite et de la Surveillance du Marche M. Abdellah Nejjar Tel : 05 37 71 62 15 Direction des Technologies Avancees, de l’Innovation et de la Recherche et Developpement Mme Soumaya Iraqui Tel : 05 37 66 96 26 Direction des Espaces d’Accueil M. Said Boucetta Tel : 05 37 66 96 44 Direction de la Cooperation et de la Communication M. Taoufiq Moucharraf Tel : 05 37 66 96 48 Direction des Ressources et des Systemes d’Information M. Taleb Mehdi Tel : 06 61 68 45 62

Revue Trimestrielle du Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies 7 A Lancement de la premiere edition des trophees de l’entreprise innovante CTUALITES Adoption du projet de loi relatif a la protection du consommateur En partenariat avec la Confederation generale des entreprises du Maroc (CGEM) et l’Association marocaine de recherchedeveloppement ( R& D Maroc), le Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies a organise, le 13 octobre 2010 au siege de la CGEM a Casablanca, une conference pour le lancement de la premiere edition des Trophees de l’entreprise innovante.

La mise en place des trophees destines aux entreprises innovantes, decidee en juin 2009 lors du premier Sommet de l’innovation, a fait l’objet d’une convention tripartite entre le Ministere de l’Industrie, la CGEM et R&D Maroc. L’objectif etant de mettre en evidence des cas de reussite et de bonnes pratiques developpees par les entreprises engagees dans une strategie d’innovation et de diffuser la culture de l’innovation aupres des professionnels. La competition st ouverte aux entreprises relevant des secteurs de l’industrie, engagees dans des projets de developpement technologique et innovants ou celles relevant du secteur tertiaire, fournissant des prestations a contenu technologique. Plusieurs prix sont prevus pour les categories « Grande Entreprise » et « PME/PMI ». Il s’agit du Trophee Meilleure Innovation industrielle et du Trophee Meilleure innovation dans les services pour la premiere categorie. Pour la deuxieme categorie, les entreprises peuvent faire le choix entre trois Trophees : Meilleure innovation produit, Meilleure innovation service et Meilleure nnovation procede. La remise des trophees sera organisee en marge de la 2eme edition du Sommet de l’innovation. Le projet de loi n° 31. 08 relatif a la protection du consommateur a ete adopte, en deuxieme lecture, par la Chambre des represetants, lors d’une seance pleniere, le 5 janvier 2011. La loi 31-08 est appelee a proteger le consommateur en lui assurant l’information appropriee sur les biens ou services comportant des risques pouvant affecter sa sante et sa securite.

Elle constitue une base juridique qui garantit les droits du consommateur et reconnait son role d’acteur economique actif indispensable aux transactions commerciales. Cette loi a pour objectif de creer un equilibre entre le consommateur et l’importateur dans leurs relations contractuelles et de mettre en place les regles generales pour la protection du consommateur en vue de preserver ses droits et de garantir la transparence en matiere de transactions commerciales.

La loi a ete elaboree en concertation avec l’ensemble des Departements ministeriels, des associations de protection du consommateur, des organisations syndicales, des associations professionnelles, des Chambres de Commerce, d’Industrie et de Services, des parlementaires et des universitaires, qui ont contribue a l’enrichir avec leurs propositions et suggestions. Marrakech : promotion du commerce de proximite Le Ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, M.

Ahmed Reda Chami, a inaugure, le 30 novembre 2010 au siege de la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services (CCIS) de Marrakech, un local du programme « Rawaj », destine a promouvoir le commerce de proximite. Ce nouveau local a pour objectif de recommander un package pour ameliorer la competitivite du commerce de proximite a travers l’adoption d’un systeme de labellisation des commerces permettant d’attester de la qualite des services et des produits aux points de vente.

Il propose egalement pour le commerce de proximite une specialisation du petit commerce et son regroupement en reseaux commerciaux dans le but d’augmenter sa rentabilite economique et financiere. Le Ministre s’est enquis, a cette occasion, des projets en cours de realisation par la CCIS de Marrakech, entre autres, le Centre international des foires et des expositions, le Complexe commercial « Al Massar » et le Complexe commercial Tamansourt. Revue Trimestrielle du Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies 9 A CTUALITES

Morocco Awards 2010 qualite du produit. Il s’agit des entreprises suivantes : INWI : Trophee de la marque de Service KITEA : Trophee de la marque de Commerce et Distribution La Ceremonie de remise des Trophees des « Morocco Awards 2010» a eu lieu, le 17 decembre 2010 a Casablanca, en presence de M. Ahmed Reda Chami, des representants du monde economique et d’une importante delegation etrangere qui avait participe a une conference durant la journee sous le theme « la propriete industrielle au service du developpement socio-economique ».

Quatre entreprises ont ete distinguees par un jury constitue de professionnels du monde de l’entreprise et de la communication. Les laureats ont du satisfaire a de nombreux criteres de selection, notamment le degre d’innovation, la politique marketing de la marque, l’evolution, la performance et la JAOUDA : Trophee de la marque de Fabrique AMOUD : Trophee de la marque Emergente Quant au Trophee du Public, il a ete decerne a 2M qui a obtenu le score le plus eleve lors du sondage realise aupres d’un echantillon representatif de la population.

Inities par le Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies et l’Office Marocain de la Propriete Industrielle et Commerciale (OMPIC), les Trophees «Morocco Awards» ont pour objectif de developper l’expertise des entreprises marocaines en gestion de marque. Le Maroc participe activement aux negociations sur l’ACTA Le Maroc a participe au 11eme et dernier cycle de negociations concernant l’Accord commercial relatif a la contrefacon (ACTA) qui s’est deroule au Japon, du 29 septembre au 2 octobre 2010.

Le Maroc etait represente a ces negociations par l’Office marocain de la propriete industrielle et commerciale (OMPIC) et par le Ministere de la Communication. Au terme de ces negociations, les representants de 37 pays (l’Australie, le Canada, la Coree, les Etats-Unis, le Japon, le Maroc, le Mexique, la Nouvelle-Zelande, Singapour, la Suisse et les Etats membres de l’Union Europeenne) sont parvenus, le 2 octobre, a un accord de principe en vue de conclure un traite international de lutte contre la contrefacon.

Ces Etats se sont mis d’accord pour lancer des negociations sur un accord commercial anti-contrefacon (ACAC), un accord multilateral qui viserait a empecher la violation des droits de propriete intellectuelle et le piratage des vetements de marque, de la musique ou des films. L’accord commercial anti-contrefacon vise a etablir un cadre international global pour assister les parties dans leurs efforts dans la lutte contre la violation des droits de la propriete intellectuelle, en particulier la proliferation de la contrefacon et de la piraterie.

L’ACTA se conformera a l’Accord sur les Aspects des Droits de Propriete Intellectuelle qui touchent au Commerce (ADPIC) de l’OMC et respectera la Declaration sur les ADPIC et la sante publique de l’OMC. Le texte de l’Accord a ete finalise, et a ete soumis a un dernier examen juridique. Signature d’un memorandum entre le Maroc et le Pays-Bas economique entre les entreprises du Maroc et des Pays-Bas, basee sur un partenariat equilibre et l’interet mutuel, et axee sur les investissements dans le secteur prive.

De plus, un soutien sera accorde a des initiatives des communautes d’affaires des Pays-Bas et du Maroc desireuses de mettre sur pied ensemble des projets-pilotes d’investissement novateurs, s’appuyant sur le savoir-faire, les biens et les services disponibles au niveau local et international. La contribution maximum par projet PSI s’eleve a 750 000 euros. Lors de la procedure de selection, la priorite sera accordee aux projets d’entreprises : – Fortement createurs d’emplois au niveau local, – Bases sur le transfert de connaissances, – S’appuyant largement sur les PME locales dans leur chaine d’approvisionnement, – Mis en ? vre dans des regions geographiquement defavorisees, – Generant des revenus pour un grand nombre de beneficiaires ou contribuant a la reduction de la pauvrete. Le PSI sera mis en ? uvre pour une periode d’au moins deux ans qui pourra eventuellement etre prolongee. Le Maroc et les Pays-Bas ont signe, le 5 octobre 2010 a Casablanca, un Memorandum d’entente concernant le programme d’investissement dans le secteur prive (PSI). Le memorandum d’entente a ete signe par M. Reda Chami, Ministre du Commerce, de l’Industrie et des Nouvelles Technologies et M.

Jos Van Aggelen, ambassadeur des Pays Bas au Maroc. Le PSI est un programme du Ministere neerlandais des Affaires Etrangeres visant a soutenir les projets interentreprises novateurs dans les pays en developpement. Fixe annuellement, le budget maximum du programme, soit le total des fonds attribues pour 51 pays eligibles au PSI, s’eleve a environ 70 millions d’euros. En vertu des dispositions dudit Memorandum d’Entente, ce Programme a pour objectif de promouvoir le developpement du secteur prive en soutenant la cooperation 10 INTERFACE A

Maroc/Bulgarie : Signature d’un accord pour le renforcement de la cooperation industrielle Le Maroc et la Grande Bretagne decides a renforcer leur cooperation economique CTUALITES Au cours de cette rencontre, M. Chami a mis en relief les reformes economiques initiees par le Royaume pour attirer les investisseurs etrangers et a invite les hommes d’affaires britanniques a renforcer leur presence sur le marche marocain. Les avancees socioeconomiques realisees par le Royaume, ainsi que les opportunites d’investissement dont regorge le pays dans plusieurs secteurs porteurs ont ete egalement mis en exergue par M.

Chami lors de cette entrevue. A l’issue de cette rencontre, M. Chami a annonce la prochaine ouver ture a Londres d’un bureau de l’Agence marocaine de developpe ment des investissements (AMDI), prevue pour le premier trimestre de 2011. Un accord destine a renforcer la cooperation industrielle a ete signe, le 6 decembre 2010 a Rabat, entre le Ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouv e l l e s Te c h n o l o g i e s , M . A h m e d Reda Chami et le Vice -Ministre bulgare de l’Economie, de l’Ene r g i e e t d u To u r i s m e , M . E v g e n y A n g e l o v.

Cet Accord constitue un nouv e a u j a l o n d a n s l ’e d i f i c e d e s r e lations maroco-bulgares et permettra d’asseoir la cooperation et le partenariat industriels sur une base juridique solide. A ce titre, les deux pays ? uvre ront au rapprochement de leur tissu productif des autour de secteurs a fort potentiel, notamment les secteurs des equipements mecaniques, electriques et electroniques, du textile, de la chimie-parachimie et des TIC. Les deux par ties ? uvreront egalement au developpement de la cooperation institutionnelle et du partenariat, notamment, dans les domaines de l’appui a la PME et de la promotion de l ’i n n o v a i o n e t d u t r a n s fe r t d e technologie. Le Maroc et la Bulgarie s’engagent, a ce titre, a encourager l’elaboration de projets conjoints portant sur ces differents domaines. Les moyens de raffermir la coope ration economique entre le Maroc et la Grande Bretagne ont ete au centre d’un entretien qu’a eu le 1 er decembre a Rabat, le Ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, M. Ahmed Reda Chami, avec le Ministre au Foreign Office, charge du MoyenOrient et de l’Afrique du Nord, M. Alistair Bur t.

Promotion economique du Maroc dans les pays du Golfe grands operateurs economiques et financiers. Cette tournee visait le renforce ment des liens de par tenariats economiques du Royaume avec les pays du Conseil de Cooperation des Etats du Golfe (CCG), ainsi que la promotion economique du Maroc dans cette region. Le Ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, M. Ahmed Reda Chami, accompagne de hauts responsables d’institutions publiques et financieres, a effectue, du 16 au 25 octobre, une visite dans les pays du Golfe.

La delegation marocaine a visite au cours de ce periple les Emirats Arabes Unis, le Qatar, le Bahrein, le Koweit et l’ Arabie Saoudite. Lors de cette visite, la delegation marocaine a eu des rencontres institutionnelles de haut niveau, des reunions avec des fonds souve rains de la region ainsi qu’avec de M. Chami a presente aux responsables et aux acteurs economiques de la region du Golfe, les opportunites d’investissement qu’offre le Maroc, ainsi que les differentes offres sectorielles a destination des investisseur.

Les chantiers d’envergure, lances recemment dans les differents secteurs et les projets structurants que le Royaume souhaite realiser en par tenariat avec les pays de la region, ont ete au centre des seances de travaux tenues avec les responsables et les milieux d’affaires des pays de la CCG. Revue Trimestrielle du Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies 11 A CTUALITES 13eme edition des trophees de l’exportation : 4 entreprises recompensees d’une ceremonie officielle organisee par le Conseil national du commerce exterieur (CNCE).

Cette manifestation annuelle initiee par le CNCE, est destinee a recompenser les exportateurs les plus performants dans leurs secteurs respectifs et qui ont su se distinguer tout au long de l’annee ecoulee en tant que leaders incontestes de l’exportation. Cette ceremonie a ete presidee par M Ahmed Reda Chami qui a remis les trophees aux vainqueurs de cette 13eme edition des Trophees de l’Exportation. Ainsi, dans la categorie « Services et Tourisme », le trophee a ete remporte par Hightech Payment Systems (HPS), operateur mondial dans la fourniture de solutions electroniques multi-Canal .

La societe imperiale des Thes et Infusions (SITI), specialiste du conditionnement haut de gamme du the, a ete primee dans la categorie « Agriculture, Peche et Agroalimentaire ». Le Trophee de l’industrie a ete attribue a l’entreprise Delphi Automotive systems Maroc, leader mondial dans les systemes electroniques pour l’automobile. AM Collection-Ait Manos Zellij, specialiste dans les techniques de travail de la mosaique a base de la terre cuite marocaine a decroche le trophee de l’Artisanat.

Hightec Payment Systems (HPS), Societe Imperiale des Thes et infusions, AM Collection-Ait Manos Zellij et Delphi Automotive Systems Maroc sont les entreprises laureates de la 13eme edition des Trophees de l’Exportation. Ces quatre entreprises ont ete recompensees, le 24 novembre 2010 a Casablanca, au cours 5eme edition du Moroccan e-Government Forum besoins de l’usager en termes d’efficacite, de qualite et de transparence. La realisation de cet objectif passe notamment par la mise en eouvre de 15 projets phare d’ici l’an 2011, pour un total de 89 projets operationnels a horizon 2013.

Ces projets ont pour but de simplifier les demarches administratives aussi bien pour les citoyens que pour les entreprises. Cet evenement a ete aussi l’occasion de celebrer les meilleures realisations et performances en matiere de e. gouvernement, a travers la remise du prix national de l’administration electronique « e. mtiaz ». Des projets de services electroniques publics ont ete ainsi primes et ce sont trois administrations qui ont recu, ex aequo, ce prix remis annuellement par le Ministere de la Modernisation des secteurs publics.

Il s’agit du Ministere de l’Interieur (systeme de gestion du passeport biometrique), de la Tesorerie Generale (projet de gestion integree de la depense) et de la Direction Generale des Impots (la tele-declaration et le telepaiement de l’IS). Le Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies a organise, le 16 decembre 2010 a Rabat, le Moroccan e-Government Forum (MGF). Cet evenement s’inscrit dans le cadre du Programme e-Gouvernement qui constitue la priorite strategique du Plan Maroc Numeric 2013 lance en octobre 2010 sous la presidence effective de Sa Majeste le Roi Mohamed VI.

Le MGF a permis de dresser le bilan de la 12 mise en ouvre des projets e-gouvernement, de presenter les perspectives et de mobiliser toutes les parties prenantes du programme autour de cet objectif commun. Des temoignages d’intervenants venus du Canada, de France et du Portugal ont ete egalement au menu de ce Moroccan e-Government Forum. Rappelons que le programme e-gouvernement (EGOV) vise a moderniser les administrations publiques pour les rapprocher des INTERFACE Z OOM

La 14eme edition de la Semaine Nationale de la Qualite se penche sur l’optimisation de l’utilisation des ressources Dans le cadre des actions de promotion de la qualite, le Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies et l’Union Marocaine pour la Qualite (UMAQ), en collaboration avec les organismes partenaires, ont organise, du 8 au 12 novembre 2010, la quatorzieme edition de la Semaine Nationale de la Qualite, sous le theme : « La qualite, c’est aussi optimiser l’utilisation des ressources ». ’accompagnement ont ete renforces grace a l’action de l’Agence Nationale pour la Promotion de la PME. Ainsi, 555 entreprises ont beneficie des programmes de l’Agence pour l’accompagnement a la mise en place de differents systemes de management lies aux normes pour un budget de plus de 75 MDH. Actuellement, dans le cadre du programme Moussanada, 57% des actions sont liees a l’application des normes.

La semaine qualite 2010 a connu l’organisation de plusieurs evenements. C’est ainsi que deux ateliers de formation ont ete tenus a Casablanca le 9 novembre 2010, par l’UMAQ et le Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies sous les themes « Developpement Durable et Responsabilite Societale de l’Entreprise » et « la Qualite dans les services ».

En plus, deux journees thematiques ont ete organisees respectivement le 9 novembre 2010 a Rabat, en collaboration avec l’Association Professionnelle des Cimentiers (APC) sur le theme « la Qualite au service de la securite et de la durabilite des constructions » et le 10 novembre 2010 au siege de la presidence de l’universite Hassan II a Casablanca sur le theme « la Qualite dans l’enseignement superieur ». La semaine qualite 2010 a ete marquee par la celebration de la journee nationale de la

Le choix de ce theme s’explique par l’importance que revet la mise en place des systemes de management efficients au sein des entreprises permettant l’optimisation de l’utilisation des ressources afin d’ameliorer leur competitivite. La semaine qualite, organisee dans plusieurs villes du Royaume, est un rendezvous annuel, permettant aux operateurs economiques d’acquerir des connaissances dans le domaine du management de la qualite oriente developpement durable.

Elle est aussi, pour le grand public, un moyen de sensibilisation et de vulgarisation autour des techniques de management de la qualite. La journee de lancement de cette manifestation a ete marquee par l’organisation d’un Forum international, le 8 novembre 2010 a 14 INTERFACE Casablanca, dont l’ouverture a ete assuree par Mme Mounia Boucetta, Secretaire Generale du Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies en presence, des representants du Secretariat d’Etat charge de l’Enseignement Scolaire, de l’UMAQ, de la CGEM et de la FCCIS.

Dans son allocution d’ouverture, Mme Mounia Boucetta a souligne que la composante qualite doit etre abordee en tant que facteur d’optimisation des couts et d’amelioration des performances de l’entreprise pour accroitre ses chances de succes et de perennisation dans un contexte economique mondial concurrentiel. Dans le meme sens, la promotion de la qualite est une composante de la strategie nationale de modernisation competitive des entreprises. Les programmes Z ormalisation, organisee cette annee, sous le theme « la restructuration du systeme de normalisation, certification et accreditation » et qui a eu lieu le 11 novembre 2010 au siege du Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies a Rabat. La portee regionale de la semaine qualite s’est traduite par l’organisation de journees au niveau des regions du Royaume, autour de thematiques liees aux aspects qualite, sante et securite au travail. OOM Les recommandations du Forum

Plus de 350 participants ont assiste aux conferences et temoignages organises dans le cadre du forum tenu lors de la journee du lancement de la semaine nationale de la qualite. A l’issue des debats, plusieurs recommandations ont ete formulees : • La recherche de l’optimisation des ressources necessite la prise en compte des systemes de management : qualite, sante, la securite au travail, management environnemental, principes du developpement durable ; • L’entreprise doit aborder positivement ce changement en le considerant comme une source d’amelioration permanente et de progres.

Le projet developpement durable va lui permettre la preservation des ressources; • Le couple ISO 9001/9004 permet a l’entreprise de faire progresser le niveau de maturite de son systeme de management de la qualite et ceci par la prise en compte non seulement du client mais de toutes les parties interessees ; • L’interet d’adopter le guide pratique de Bonne Gestion Environnementale en Hotellerie (BGH) en vue de repondre aux imperatifs d’un tourisme durable ; • Le developpement durable est un concept macroeconomique dont l’application a l’echelle operationnelle reste difficile pour les PME, d’ou le besoin d’une approche par etape et sur les elements qui ont le plus d’incidence sur le fonctionnement et les resultats ; • La necessite de reduire les couts de non qualite notamment les couts caches ; • Les couts residuaires des matieres premieres de construction representent 10 a 30% des couts de production.

C’est un cout enorme ; d’ou l’interet de la mise en place d’une demarche qualite a meme d’optimiser ces couts ; • La qualite des materiaux de construction devrait repondre aux imperatifs de construction durable et permettrait a l’utilisateur d’atteindre son objectif qui est de construire rapidement, au moindre cout, avec une qualite garantie ; • Le deploiement de la demarche qualite dans le systeme educatif represente un enjeu strategique majeur pour l’optimisation de l’utilisation des ressources dans ce secteur ; • L’interet d’adopter le label qualite cuir par les entreprises du secteur cuir, afin d’ameliorer leur competitivite ; • L’entreprise quelque soit son secteur d’activite doit comprendre le concept de developpement durable (piliers, interfaces et principes), s’informer sur les guides et referentiels et suivre les points cles d’une demarche developpement durable ; • Le developpement durable etant un projet d’entreprise, il est primordial de faire participer l’ensemble des acteurs. 16 INTERFACE Z OOM Prix de la Competitivite, Prix du Partenariat Universite- Entreprise La rencontre internationale de Dakhla, organisee sous le theme « Intelligence territoriale et developpement regional par l’entreprise, experiences internationales comparees », les 22 et 23 novembre dernier, a ete marquee par la remise du Prix de la Competitivite, Prix du Partenariat Universite- Entreprise. Les Projets Primes Le Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies et le

Ministere de l’Education Nationale, de l’Enseignement Superieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique, ont organise la seconde edition du Prix de la Competitivite, Prix du Partenariat Universite- Entreprise (PPUE). Ce Prix a pour principales visees de promouvoir et encourager le partenariat entre l’universite et le tissu productif, notamment en matiere de valorisation de la recherche scientifique. Le Prix admet a la competition les projets de recherche et de developpement technologique ou innovants, conduits conjointement par des chercheurs universitaires ou groupes de recherche et des entreprises relevant des secteurs de l’industrie. Suite aux appels a projets lances en debut juillet dernier, 28 projets ont ete deposes.

Il est a rappeller que la premiere edition de ce prix, organisee en 2008, a connu la participation de sept universites et la soumission de dix-sept projets parmi lesquels huit ont ete primes. L’appreciation des projets s’est faite au regard de criteres lies au contenu scientifique et/ ou technologique du projet, au profil des equipes associees, au niveau des laboratoires et des entreprises, aux retombees sur la competitivite des entreprises associees, a l’impact global du projet et a l’impact sur le renforcement de la relation universite- entreprise. A l’issue de ce processus de selection pilote par les departements charges de la Recherche Scientifique et de l’Industrie, 3 projets ont ete primes (Encadre ci-contre). 1. Projet de mise au point et d ’op t im i sat io n du p ro cede de rodu ct io n du f lux ( do uble de zinc et d’am m o ni um ) a p ar tir de cendres o b tenues dans un procede de galvanisation a chaud, conjointe ment presente par la Faculte des S c iences et Tec hniqu es de Fes et l ’ent rep r i se MA F ER I . 2. Pro jet d ’o p t im i sation de la reactivite d ’ex traits vegetaux seches, conjointement presente par l ’Universite Cadi Ay yad de M a rrakech e t l a S o c i e te G re e n Te c h I n d u s t r i e. 3. Projet de conception et de realisation d’un four a gaz pour la pote rie traditionnelle, conjointement presente par l’Ecole Mohammedia d’Ingenieurs et l’Association des Potiers d’Ak reuch de R abat. Revue Trimestrielle du Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies 17 Premiere carriere certifiee ISO 14001 au Maroc : Ouled Abbou Qui certi? e agir ef? cacement ontre les emissions de poussieres (et autres nuisances) de sa carriere? En consacrant 10% des 50 millions de dirhams qu’elle y a investi a la protection de l’environnement, Betomar a fait de sa carriere d’Ouled Abbou une reference. Des capots, installes tout au long du circuit de traitement des materiaux ainsi que des electro-filtres, capturent l’essentiel des poussieres diffuses. Les tirs de mines sont etudies pour reduire les nuisances sonores et les vibrations tandis que des merlons, plantes de vegetation, attenuent l’impact visuel de la carriere. Des efforts aujourd’hui recompenses par la premiere certification ISO 14001 d’une carriere au Maroc.

Un bon point pour Betomar… et pour l’environnement. Betomar Italcementi Group FOCUS Confiance numerique Le Maroc se dote d’un dispositif approprie F OCUS Confiance numerique Le Maroc se dote d’un dispositif approprie La strategie nationale pour la societe de l’information et de l’economie numerique « Maroc Numeric 2013 » a inscrit la confiance numerique en tant que l’une de ses mesures d’accompagnement. Objectif: instaurer les conditions necessaires pour susciter la confiance des citoyens et des entreprises en l’economie numerique. TIC et harmoniser notre legislation avec l’environnement juridique international et notamment celui de nos partenaires.

Cette demarche a abouti a l’adoption d’un certain nombre de textes legislatifs, notamment la loi 53-05 relative a l’echange electronique des donnees juridiques; la loi n°07- 03 completant le code penal en ce qui concerne la repression des infractions relatives aux systemes informatiques, ainsi que la loi 09-08 relative a la protection des personnes physiques a l’egard des traitements des donnees a caractere personnel. Des structures organisationnelles appropriees Trois objectifs sont poursuivis dans le cadre de l’instauration de la confiance numerique au Maroc. D’abord, la securite des infrastructures et des systemes d’information critiques. Il s’agit egalement de garantir la securite, l’integrite et la confidentialite des echanges dematerialises. Enfin, le troisieme objectif consiste a assurer la protection de la vie privee et a lutter contre la cybercriminalite. Le enforcement du cadre legislatif, la mise en place des structures organisationnelles appropriees et la sensibilisation des acteurs de la societe a la securite des systemes d’information, sont les trois initiatives prevues dans le cadre de l’operationnalisation de la mesure « confiance numerique ». 20 INTERFACE Mise a niveau et renforcement du cadre legislatif Le cadre legislatif est un axe majeur de la «confiance numerique ». Il s’agit de mettre en place un cadre legislatif et juridique adequat protegeant et suscitant la confiance des citoyens, entreprises et administrations. Le nouveau cadre legislatif aura pour objectifs de favoriser le developpement des transactions et des echanges electroniques et de proteger les utilisateurs contre les risques engendres par le developpement des nouvelles technologies.

Il s’agit egalement de mettre notre dispositif legislatif en phase avec les changements induits par le developpement des L’instauration de la confiance numerique passe egalement par la mise en place de structures organisationnelles appropriees. La feuille de route prevoit la mise en place des structures suivantes : • Le centre d’alerte et de gestion des incidents informatiques « ma-CERT » (voir article page 24) ; • Le Comite de la Securite des Systemes d’Information : Les discussions et concertations avec les differents departements concernes sont en cours. • Un tiers de confiance : F OCUS Ce comite est compose de l’ANRT, du Ministere de l’Economie et des Finances et de MEDZ. Sensibilisation a la ecurite des systemes d’information La troisieme initiative prevue par la feuille de route a pour objectif d’informer et de sensibiliser tous les utilisateurs, citoyens, entreprises et administrations, en vue d’asseoir la culture de la cyber-securite. Dans ce cadre, seront menees plusieurs actions, dont il y a lieu de citer : • des campagnes de sensibilisation et de communication sur la cyberconfiance et la cyber-protection aupres des jeunes/grand public, administrations et entreprises ; • des formations sur la Securite des Systemes d’Information (SSI) a destination des eleves ingenieurs ou assimiles ; • et des formations a destination des professions juridiques.

Il s’agit de la mise en place du premier prestataire du service de certifications electroniques, ayant pour role d’offrir aux echanges electroniques une garantie de fiabilite, d’authentification et d’integrite des donnees. Il est a signaler que le processus d’agrement de Barid Al Maghreb (Poste Maroc) comme un tiers certificateur est en cours. • La Commission Nationale de Protection des Donnees Personnelles : Les membres de la Commission Nationale de Protection des Donnees Personnelle ont ete nommes par Sa Majeste Le Roi, le 28 juillet 2010. Cette instance a pour mission de veiller au respect des dispositions de la loi n° 0908, relative a la protection des personnes physiques a l’egard des traitements de donnees a caractere personnel et recevoir notamment, les plaintes des personnes concernees par la protection de leurs donnees personnelles. • Les sites de ack-up : Pour developper des sites de back-up permettant d’assurer la continuite des services des infrastructures critiques de notre pays, un Comite de Pilotage preside par le Ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies a ete cree. Participation active du Maroc au programme mondial sur la cyber-securite de l’Union Internationale des Telecommunications (UIT) programme mondial de la c ybersecurite de l’UIT. Le Maroc participe egalement a la question (Q22-1) relative a la  »securisation des reseaux d’information et de communication: meilleures pratiques pour creer une culture de la cyber-securite ». Le Maroc participe de maniere tres active a la mise en ? uvre du programme mondial sur la cyber-securite de l’UIT.

En effet, le Royaume a fait partie du groupe d’experts de haut niveau sur la cyber securite de l’UIT (HLEG : High Level Expert Group) en assurant la presidence du sous-groupe qui a travaille sur l’axe « Structures organisationnelles », l’un des cinq axes strategiques du C’est dans ce cadre que le modele de  »Management de la cybersecurite nationale » propose par le Maroc, a ete adopte comme base de travail pour les travaux de la question Q221 de l’UIT pour les quatre prochaines annees. De meme, et lors de la conference des plenipotentiaires de l’UIT, tenue au Mexique en octobre 2010, le Maroc a contribue a l’elaboration de la resolution 130 qui stipule, entre autres, que l’UIT doit continuer d’accorder aux travaux d’instauration de la confiance et de la securite dans l’utilisation des technologies de l’information et de la communication, un rang de priorite eleve.

Il est a souligner que lors de cette conference, le Maroc a ete reelu au niveau de l’UIT membre respectivement du conseil et du Comite de Reglement des Radiocommunications pour quatre ans (2011-2014). Il est a rappeler que le Maroc a signe en 2009, un memorandum d’entente avec l’UIT pour la promotion de la cooperation dans le domaine des TIC et en particulier la cyber securite. Revue Trimestrielle du Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies 21 F OCUS Le Maroc renforce son cadre legislatif en matiere de confiance numerique Pour l’instauration de la confiance numerique, le Maroc s’attele a consolider son dispositif juridique relatif aux Technologie de l’Information et de la Communication. A cet effet, plusieurs lois et textes d’application ont ete adoptes.

De meme, une etude portant sur le cadre juridique de la confiance numerique sera lancee prochainement pour mettre a niveau l’arsenal juridique marocain et l’adapter aux legislations internationales. personnelles avec celles de ses partenaires notamment europeens. Apres l’adoption de la loi precitee, le Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies a entame la procedure de demande de reconnaissance de l’adequation de cette loi aupres de la Commission Europeenne (CE). L’adoption de cette loi aura des retombees positives au niveau de la creation d’un environnement juridique favorable pour drainer les investissements etrangers, notamment dans le domaine de l’offshoring.

Loi n°53-05 relative a l’echange electronique des donnees juridiques Pour favoriser la dematerialisation des transactions electroniques, le Maroc s’est dote de la loi n° 53/05 sur l’echange electronique de donnees juridiques publiee au Bulletin officiel n°5584 du 6 decembre 2007. Le decret n°2-08-518 pris pour l’application des articles 13, 14, 15, 21 et 23 de la loi n° 53/05 a ete adopte le 21 mai 2009 et publie au BO n°5744 du 18 juin 2009. La loi 53-05 fixe le regime applicable aux donnees juridiques echangees par voie electronique et a la signature electronique. Elle determine egalement le cadre juridique applicable aux operations effectuees par les prestataires de service de certification

L’instauration des conditions de confiance numerique passe tout d’abord par la mise en place d’un cadre legislatif et juridique adequat protegeant et suscitant la confiance des citoyens, administrations et entreprises. Le renforcement du cadre legislatif tel qu’il est preconise par Maroc Numeric 2010 s’inscrit dans 3 perspectives : • Proteger les personnes physiques a l’egard des traitements de donnees a caractere personnel ; • Favoriser la dematerialisation des transactions electroniques ; • Soutenir le developpement du commerce electronique. 22 INTERFACE Ainsi, cet effort a abouti a la consolidation de l’arsenal juridique national par l’adoption de plusieurs projets de lois et textes juridiques Loi n° 09-08 relative a la protection des personnes physiques a l’egard des traitements de donnees a aractere personnel Cette loi a ete publiee au Bulletin Officiel n° 5714 du 5 mars 2009 et est entree en vigueur, le 21 mai 2009 apres adoption de son decret d’application n° 2-09-165, en date du 21 mai 2009. La loi n° 09-08 vise a assurer une protection efficace des particuliers contre les abus d’utilisation des donnees de nature a porter atteinte a leur vie privee et d’harmoniser le systeme marocain de protection des donnees F electronique, ainsi que les regles a respecter par ces derniers et les titulaires des certificats electroniques delivres. En outre, la loi institue une autorite nationale d’agrement et de surveillance de la certification. Par ailleurs, le Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies a adopte les arretes n°151-10, 152-10, 15310 et 154-10, le 22 mars 2010 pour la mise en ? vre des dispositions de la loi 53-05 relatives a la certification electronique et a la cryptographie. Le soutien au developpement du commerce electronique Le projet de loi n°31-08 relatif a la protection du consommateur inclut la definition des dispositions legales sur la responsabilite des fournisseurs d’acces Internet. Ce projet de loi a ete adopte par la Chambre des representants, le 5 janvier 2011. Le Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies compte realiser une etude analytique globale sur l’arsenal juridique marocain encadrant les technologies de l’information au Maroc et proposer les solutions juridiques visant a combler OCUS Etude sur le cadre juridique de la confiance numerique es lacunes existantes pouvant constituer un obstacle a l’instauration d’un climat de confiance numerique dans notre pays. Cette etude consiste a realiser les prestations suivantes : – Identification et synthese des standards et des bonnes pratiques au niveau international ; – Etat des lieux et analyse des textes legislatifs et reglementaires au Maroc ; – Proposition de textes, identification d’acteurs a impliquer et des facteurs de succes ; – Synthese et recommandations. Cette etude sera menee par un groupement de cabinets d’experts juridiques, recrutes suite a un appel d’offres. F OCUS Ma-CERT Un centre d’alerte et de gestion des incidents informatiques Assurer la securite informatique au sein des organismes publics en vue de renforcer la confiance numerique.

Telle sera la mission du centre marocain d’alerte et de gestion des incidents informatiques « ma-CERT » (Computer Emergency Response Team). Les dernieres donnees communiquees par IMPACT (Partenariat multilateral international contre les cybermenaces) sont impressionnantes. Plus de 650 000 systemes d’information dans le monde sont aujourd’hui infectes par des variantes du logiciel malveillant. Les cyber-attaques sont un veritable fleau mondial qui coute plus de mille milliards de dollars chaque annee, qu’il s’agisse de sabotage, des fraudes en ligne ou d’usurpation d’identites, sans parler de la perte de propriete intellectuelle et des dommages causes a des personnes innocentes ou vulnerables. Le Maroc se doit donc de revenir les cyber-attaques contre ses infrastructures d’information critiques et de limiter l’impact de ces menaces si elles devaient survenir. D’autre par t, les reseaux de communication et les systemes d’information etant devenus des facteurs cles du developpement economique et social, le Royaume doit permettre aux entreprises marocaines de se developper dans le secteur de l’economie numerique et d’inspirer confiance, notamment a leurs par tenaires etrangers. Il est necessaire d’instaurer davantage un climat de confiance et de securite dans l’utilisation des technologies d’information afin de renforcer 24 INTERFACE Accord de partenariat entre le Maroc et la Coree du Sud pour la mise en place du centre « ma-CERT »

Un accord de partenariat, a ete signe le 28 septembre 2010, entre le gouvernement du Maroc et le gouvernement coreen portant sur la mise en place du centre marocain d’alerte et de gestion des incidents informatiques « ma-CERT ». En vertu de cet accord, le gouvernement coreen, a travers son agence de cooperation internationale KOICA, contribuera par une enveloppe de 3,4 millions $. F OCUS alertes et reaction aux attaques informatiques, analyse technique, et contribution a des etudes techniques specifiques ; • La mise en ? uvre d’un systeme de detection des evenements susceptibles d’affecter la securite des systemes d’information nationaux et coordination de la reaction a ces evenements ; • La detection precoce et la prevention contre les menaces a travers l’assistance aux organismes ublics et la diffusion reguliere d’informations sur les precautions a prendre pour minimiser les risques d’incident ou au pire leurs consequences ; la confiance dans l’avenir et de proteger nos partenaires, nos investisseurs, notre administration, nos entreprises et nos citoyens. de se proteger contre les eventuelles cyber attaques et de resoudre les incidents ou les agressions informatiques dont ils sont victimes. La creation d’une structure de type CERT est un element a meme de susciter la confiance dans l’economie numerique en constituant un point de contact et un acteur reconnu pour toute problematique de securite liee aux technologies de l’information au Maroc.

Le centre ma-CERT dont le lancement a eu lieu au cours du mois de janvier 2011 a pour mission : • Le traitement operationnel des incidents informatiques : traitement des • La sensibilisation contre l’ensemble des menaces liees a la securite des systemes d’information ; • La centralisation des demandes d’assistance suite aux incidents de securite sur les reseaux et les systemes d’informations : reception des demandes, analyse des symptomes et eventuelle correlation des incidents ; • La realisation des audits et des evaluations. Un centre modele en matiere de securite des systemes d’information La mise en place du centre ma-CERT entre dans le cadre de l’initiative 2 de la Confiance Numerique « Mettre en place les structures organisationnelles appropriees » du Plan Maroc Numeric 2013. Il a pour objectif de mettre en place un systeme de traitement des incidents de securite informatique au sein du reseau des organismes publics afin E TUDES ET STATISTIQUES Franchise et commerce en reseau, une croissance soutenue

Le secteur de la franchise connait un essor considerable au Maroc avec un taux de croissance annuel moyen de 18% sur les dix dernieres annees. La franchise connait un developpement considerable au Maroc. A ce sujet, l’evolution du nombre d’enseignes de franchise installees au Maroc suit, depuis les annees 90, un rythme de croissance exponentiel. En effet, le taux de croissance annuel moyen, sur les dix dernieres annees, est de 18%. A Juillet 2010, 454 reseaux de franchise ont ete identifies a travers le suivi mene par le Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies aupres des operateurs du secteur de la franchise. Ces reseaux de franchise sont repartis sur plus de 3761 points de vente.

La repartition des reseaux de franchise par branche d’activite fait ressortir la predominance du secteur d’equipement de la personne avec 40%, suivi du secteur alimentaire avec 15% et de l’ameublement avec 7% du nombre des reseaux. Les reseaux de franchise sont principalement concentres sur les grandes me- tropoles du Royaume. L’axe CasablancaRabat accueille 42% des points de vente sous franchise. Aussi, les villes d’Agadir, Marrakech, Meknes, Fes et Tanger connaissent un afflux notable des reseaux de franchise grace au developpement de l’immobilier commercial. Le secteur de la franchise au Maroc est marque par une forte presence d’enseignes internationales qui representent 85% des reseaux existants. Les enseignes francaises representent a elles seules 38% de l’ensemble des reseaux implantes au Maroc.

Les franchises marocaines occupent la premiere place en termes de points de vente Le succes remporte par les enseignes etrangeres n’a pas manque d’encou- rager des PME marocaines a developper leur propre concept et par consequent se lancer en commerce sous franchise. Ainsi, le nombre d’enseignes de franchise marocaines est de 70%, representant 15% de la totalite des reseaux de franchise implantes au Maroc. Leur reseau constitue 68% des points de vente avec plus de 2. 562 implantations. Par ailleurs, le nombre des reseaux de franchise marocains a connu un developpement soutenu ces dernieres annees avec un taux de croissance annuel moyen sur les dix dernieres annees de plus de 14%.

Elles sont actives notamment, dans les secteurs de l’ameublement, la telephonie, l’habillement et la restauration. Repartition des reseaux de franchise marocains cumules par date de developpement en franchise * 70 60 50 40 30 20 10 0 avant 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 juil-10 *3 reseaux n’ont pas communique la date 26 INTERFACE E Le Plan RAWAJ vision 2020 accompagne le developpement d’enseignes marocaines Ce mode de commerce constitue le meilleur moyen d’assurer l’expansion des enseignes marocaines a l’echelle nationale et internationale etant donne qu’il est considere comme un levier pour la creation d’entreprises a moindre risque. A cet ffet et conscient du role important que joue la franchise en particulier et le commerce en reseau en general comme vecteur de developpement et de modernisation du secteur commercial, le Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies accorde une importance particuliere a la promotion de ce mode de commerce. Aussi, Le plan « RAWAJ vision 2020 » prevoit des mesures incitatives pour encourager le developpement de concepts marocains et ce, eu egard aux opportunites de creation d’emploi, d’exportation de services, de generation de richesses et de modernisation du paysage commercial. En effet, le Maroc est riche de concepts nationaux a forte valeur ajoutee aptes a se developper et a s’exporter vers l’etranger.

A ce sujet, un accompagnement specifique est prevu dans le cadre du plan Rawaj pour soutenir les PMEs disposant d’un concept marocain et souhaitant developper leurs reseaux commerciaux au niveau local et/ ou international et ce, dans l’objectif de favoriser l’emergence d’operateurs champions nationaux. Ces mesures consistent en la mobilisation, a travers le fonds Rawaj, de l’expertise necessaire au developpement des reseaux d’enseignes marocaines et ce, a l’echelle nationale et internationale. A ce luminaires; 1% Transfert de fonds; 3% Publicite; 3% Lavage auto; 3% Habitat; 3% Art de la table; 3% Accessoires de mode; 3% Distribution a predominane alimentaire; 4% TUDES ET STATISTIQUES Repartition des reseaux de franchise marocains par type d’activite Ameublement; 14% Espace services; 1%

Chaussures; 1% Glace; 1% Reparation-Auto; 1% Confiserie; 4% Telephonie; 13% Accessoires maison, equipement et decoration; 4% Centre de mise en forme; 1% Articles de cadeaux; 1% Cosmetique; 1% Electromenager; 1% Cafe; 6% Restauration ; 10% Boucherie; 1% Agence immobiliere; 1% Habillement; 11% sujet, le Fonds Rawaj contribue a la mobilisation des expertises necessaires au developpement des reseaux de commerce a l’echelle nationale et/ou internationale, a hauteur de 4 Mdhs dans la limite de 70% du cout de ces expertises. Il y a lieu de signaler que l’objectif assigne a l’horizon 2012 est l’accompagnement du developpement de 25 enseignes marocaines.

A ce sujet, le Ministere appuie, dans le cadre de sa strategie d’accompagnement des entreprises championnes nationales, 12 enseignes marocaines operant dans les secteurs de l’habillement, l’equipement de la maison, le secteur alimentaire et l’equipement des menages pour le developpement de leurs reseaux aux niveaux national et international. En plus, deux autres dossiers de demande sont en cours d’etude. Aussi, cet accompagnement qui engendrera un investissement de plus de 630 millions de dhs, permettra auxdites entreprises championnes nationales de : • Creer pres de 145 nouveaux points de vente a l’horizon 2012 ; • Employer plus de 1. 451 personnes a l’horizon 2012 ; • S’exporter au niveau de plusieurs pays etrangers, notamment le Moyen-Orient, l’Espagne, la France, l’Italie, la Grece, la Tunisie, l’Algerie, la Lybie, le Soudan et le Senegal. R EGION L’Oriental La Region ambitionne de se positionner en tant que plate-forme de developpement regional

Depuis 2003, la region de l’oriental connait un reel decollage socio-economique grace au lancement d’un programme de developpement de grande envergure, permettant de realiser d’importants projets structurants visant l’amelioration de l’attractivite socioeconomique de la region. Le nouveau pole de developpement industriel, « Pole Mediterranee Est » qui represente la declinaison territoriale du plan Emergence dans la region de l’Oriental, est l’un des grands chantiers de ce vaste programme. Bordee par la mediterranee au nord et le presaharien au sud, limitee par le Rif central et la vallee de la Moulouya a l’Ouest et par la frontiere avec l’Algerie a l’Est, la Region de l’Oriental prend la forme d’un enorme polygone, allonge sur plus de 400 Km dans la direction meridienne et s’etendant sur 82. 820 Km? ce qui represente 11,6% du territoire national. Elle compte pres de 1. 8 millions d’habitants dont 55% sont urbains, 28 INTERFACE avec une densite de 21,36 habitants au Km?. L’Oriental regroupe sur le plan administratif la Wilaya d’Oujda avec une prefecture Oujda-Angad et les provinces de Berkane, Taourirt, Jerada, Figuig, Nador et Drouich. L’economie regionale repose sur les secteurs tertiaires (commerce et service) et sur l’agriculture qui est le moteur du developpement regional. Ce secteur occupe une place preponderante, conditionne les perfor- mances de l’economie regionale et fournit de l’emploi a 34% de la population occupee de la region.

Ce secteur est caracterise, essentiellement, par l’elevage des ovins et des caprins dans les hauts plateaux du sud, alors qu’au nord, on trouve des cultures variees profitant d’un climat favorable et d’une infrastructure hydro-agricole moderne. Il s’agit des cultures cerealiere, maraicheres, et des plantations fruitieres. R Depuis le 18 mars 2003, la region de l’oriental se metamorphose completement grace au discours fondateur du Roi Mohammed VI qui a permis a la region d’assoir de solides assises pour un reel decollage. Au fait, depuis cette date, la region de l’Oriental dispose d’un programme de developpement de grande envergure, dont le montant s’eleve a plus de 70 milliards de dirhams, permettant de realiser d’importants projets structurants visant l’amelioration de l’attractivite socioeconomique de la region.

Ce programme de developpement concerne le secteur touristique qui commence a prendre de l’ampleur dans la region, grace notamment, a la realisation de la nouvelle station balneaire Mediteranea Saidia consideree non seulement comme un important projet touristique d’envergure regionale mais aussi nationale. L’initiative Royale pour le developpement de la Region de l’Oriental se traduit, aussi, par la realisation d’un nouveau pole de developpement industriel, le « Pole Mediterranee Est », dit « MED EST », base sur des programmes de developpement structurants et sur la mobilisation des forces vives de la region, en complementarite avec le nouveau « Pole Tanger Med ». Le

Pole MED EST comprend la realisation d’un noyau constitue d’une zone franche industrielle d’exportation (200 ha), de la Technopole d’Oujda, du pole agroindustriel de Berkane et du parc industriel de Selouane. Ces quatre projets devront generer 28,7 milliards de Dh d’investissement et creer 71. 000 emplois stables. Panorama du secteur Industriel La region de l’Oriental comptait, en 2009, 366 unites industrielles dont 113 operont dans le secteur de l’IAA ,131 EGION dans l’ICP, 101 dans l’IMM , 16 dans l’ITC et 5 dans l’IEE. Le secteur industriel de la region, caracterise par une predominance des PME, a realise en 2009 une production de 8. 498. 130 dh, une valeur ajoutee de 2. 242. 109 dh et un investissement de 689. 115 dh .

A l’echelle nationale, cette region represente 5% du nombre total des etablissements industriels, participe a hauteur de 3% a la production industrielle, 3% au PIB industriel, 1% aux exportations industrielles et 3% aux investissements. Pour ce qui est de l’emploi, le secteur industriel represente un effectif de 8. 473 personnes (permanents et saisoniers). Les secteurs les plus utilisateurs de la main d’? uvre sont les secteurs des industries chimiques et para chimique et des industries agroalimentaires avec respectivement 35% et 30%. Grandeurs economiques par grand secteur Donnees 2008 Grand secteur IND. Agro-alimentaires IND. Textiles & du cuir IND.

Chimiques & parchimiques IND. Metalliques & mecaniques IND. Electriques & electroniques TOTAL Nom bre etalissem ents Total % Chiffre d’affaire Total % Exportation FOB Total % Production Total % (Valeurs en milliers de DH) Investissem ent Total % Valeur ajoutee Total % 113 16 131 101 5 366 31 4 36 28 1 100 1 675 088 214 439 3 164 207 5 052 574 77 788 10 184 096 16 2 31 50 1 100 259 027 4 905 23 706 488 897 13 776 548 33 1 3 63 1 689 301 240 238 2 369 155 4 122 306 77 130 20 3 28 49 1 100 76 648 1 598 509 289 100 748 832 689 115 11 324 742 22 075 14 1 47 37 1 100 74 15 1 058 133 824 252 12 907 100 8 498 130 100 2 242 109 Grand secteur % IND. Agro-alimentaires IND.

Textiles & du cuir IND. Chimiques & parchimiques IND. Metalliques & mecaniques IND. Electriques & electroniques TOTAL Effectif perm anent Total % Dont fem inin Total % Eff. saisonnier en perm Total % Dont fem inin Total % Total effectif Total % Frais de personnel Total % 1 941 617 2 898 2 162 141 7 759 25 8 37 28 2 100 538 270 251 126 50 1 235 44 22 20 10 4 100 615 86 415 100 2 556 617 30 7 35 26 2 100 111 031 17 330 196 179 167 913 5 858 498 311 22 3 39 34 1 100 42 57 6 8 2 940 2 219 141 714 100 415 100 8 473 Revue Trimestrielle du Ministere de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies 29 R EGION Grandeurs economiques par province Donnees 2008

Nom bre etalissem ents Total % Chiffre d’affaire Total % Exportation FOB Total % Production Total % (Valeurs en milliers de DH