Infectiologie Hygiene

Infectiologie Hygiene

2. 10 Infectiologie Hygiène « Analyse d’une situation d’hygiène » Service : Rééducation et réadaptation neurolocomoteur des personnes agees. Patient : Madame X, 84 ans patiente polychuteuse qui a chuté récemment à son domicile et qul c’est cassé le col du Fémur . On lui à donc posé une prothèse de hanche Gauche. On entend par prothèse de hanche le fait de changer l’articulation endommagée par une articulation artificielle composée d’une pièce fémorale, d’une pièce cotyloïdienne (inscrite dans le bassin) et d’une pièce intermédiaire entre les deux.

Cette patiente a donc une plaie au niveau de la hanche gauche avec des agrafes. So Lors de cette présen Ion I or 5 agrafes. L’ablation d’agrafes c cutané sur une plaie Sni* to View us les deux jours . nter l’ablation des me de réparation icatrisée. Dans ce sewice on enlève une agrafe sur deux 21 jours après l’opération puis la totalité 2jours après. Déroulement du soin : L’infirmière me demande d’aller effectuer l’ablation d’une agrafe sur deux à cette patiente sous sa surveillance comme elle me l’avait montré plusieurs fois précédemment.

Soin infirmier sur prescription médicale : art. R. 4311-7 décret 2004-802 du 29/07/2004. Dans un premier temps, Avant le soin et l’entrée dans

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
la chambre je commence par me laver les mains au savon doux avec la technique du lavage des mains Swlpe to vlew next page en 7 étapes et je prépare mon chariot préalablement désinfecté avec le (détergent désinfectant) Aniosurf utilisé au CHU. Je vérifie également le contenue de mon chariot, pour éviter les allé-retours inutile et préserver le champ stérile Matériel : Pince de Michel stérile.

Gants non stériles à usage unique. Compresses stériles. Pansement. Set pansement stérile (champ stérile, boules de coton, compresses stériles, pince plateau et ciseau patient) Produits pour l’antisepsie : Savon antiseptique. Sérum physiologique. Antiseptique dermique : Amukine Sac plastique Conteneur à déchets contaminés piquants et tranchants. Après avor tout bien vérifié, nous pouvons nous dirger vers la chambre de Madame X pour effectuer le soin. En commence par toquer à la porte et ainsi prévenir la patiente de notre venu.

Dans un premier temps, nous mettons la présence dans la chambre pour éviter tout dérangement, et vérifions que es fenêtres soit bien fermées pour prévenir les risque de surinfections. On vérifie également l’identité de la personne. Je me présente en tant qu’étudiante infirmière et je lui explique que je vais lui ôter une agrafe sur deux sous la surveillance de l’infirmière et que le reste se fera dans deux jours. Tout d’abord, j’aide la patiente à s’installer sur le it réglé a une bonne hauteur pour que tout le monde soit à l’aise pour réaliser le soin.

Je n’oublie pas de lui mettre son coussin d’abduction entre les jambes, outil très important a rès la ose de PTH ( prothèse de hanche) pour éviter tout cr iambes. Je vérifi important après la pose de PTH ( prothèse de hanche) pour éviter tout croisement des jambes. Je vérifie que ma patiente soit bien installé sans gène avant d’effectuer mon soin. Ensuite j’installe mon chariot du côté gauche sans tourner le dos à ma patiente. J’installe le matériel dont j’ai besoin tout en respectant le circuit triangulaire propre-patient-sale.

Je sort les produits en prenant soin de les ouvrir préalablement, je sors mon set à pansement, j’ouvre le champ stérile en rabattant un tiers de ce champ afin de définir le coté non stérile de mon champ, e sors mon champ stérile en essayant de le toucher le moins possible pour qu’il reste stérile au maximum. Je prends mon ciseau patient par l’extrémité qui ne sera plus stérile attrape ma pince plateau et la pose sur mon champ stérile en respectant le protocole je sors également les compresses pour les mettre sur le champ sur le cote stérile et pose ma pince plateau.

J’enfile une paire de gant non stérile pour enlever le pansement, je tiens bien la peau du patient car arrivé à un certain âge la peau devient plus fragile. Je vérifie l’aspect de la cicatrice, qu’il n’y ai as d’écoulement, de sang ou d’hématome. La plaie est propre aucune rougeur je peux donc continuer mon soins. Je retire mes gants, et procède à un lavage des mains en 7 étapes par friction avec une solution hydro-alcoolique. je vais commencer le nettoyage en 4 temps : nettoyage, rinçage, séchage, désinfection.

Je commence donc par le nettoyage, je prends la pince plateau avec ma main gauche attrape une boule d commence donc par le nettoyage, je prends la pince plateau avec ma main gauche attrape une boule de coton (ou compresse) puis dans mon autres mains j’ai mon ciseau patient je récupère a boule de coton (ou compresse) sans toucher les deux plnces, je repose la pince p ateau en respectant le coté stérile et non stérile puis j’imbibe la boule de coton de savon, je nettoie le haut de la cicatrice de gauche a droite en ne repassant jamais avec le même coton, avec l’autre extrémité du coton je fais de même mais en bas en passant de droite à gauche puis je jette le coton dans le sac en respectant le triangle J’effectue un deuxième nettoyage avec un autre coton cette fois si en nettoyant la plaie. Il faut Procéder toujours de façon à aller d’une zone nettoyée onc propre vers une zone moins propre : aller de l’extérieur vers l’intérieur = faire un côté, l’autre côté et terminer par la plaie. J’effectue ensuite le rinçage, en respectant les mêmes étapes que le nettoyage, la différence sera que le coton sera imbibé de la solution NaCl J’effectue le séchage en respectant encore une fois les mêmes étapes, la différence sera que le coton sera sec. Et pour finir J’applique l’antiseptique dermique sur la plaie respectant les mêmes étapes que précédemment.

La Plaie étant propre est désinfecter je peut maintenant procéder ? l’ablation d’une agrafe sur deux Je préviens ma patiente que c’est un acte non douloureux mais qu’il peut ressentir un léger tiraillement au picotement du fais qu’on retire les agrafes. J’ouvre ensuite ma pince de Mi PAGF tiraillement ou picotement du fais qu’on retire les agrafes. J’ouvre ensuite ma pince de Michel en respectant le coté stérile et garde l’emballage pour y déposer mes agrafes à Pintérieure pour éviter le risque de contamination du fais que c’est tranchant. Je glisse l’ôte agrafe parallèlement à la cicatrice sous l’agrafe puis eferme la doucement ce qui fais plier l’agrafes en son milieu et relever les griffes hors de la peau. J’enlève donc une agrafe sur deux et les dépose dans un premier temps dans remballage de la pince.

Apres l’ablation je déverse mes agrafes dans le dans le conteneur de déchets piquants et tranchants ainsi que le ôte agrafe Par la suite j’effectue une dernière désinfection de la cicatrice avec l’antiseptique dermique et je mets un pansement sur la cicatrice pour éviter une infection, l’écoulement de la plaie et l’irritation avec les vêtements. Le soin étant fini je réinstalle ma patiente confortablement, et je jette le matériel utilisé dans la poubelle que je referme dans la chambre. Je sort de la chambre en enlevant la présence et en m’assurant que ma patiente est bien installé et je ramène le chariot , je désinfecte celui-ci avec du détergents désinfectant Aniosurf. avant de le ranger à sa place. Je jette la poubelle dans un sac DASRI ( déchets d’activités de soins à risques infectieux). pour finir j’effectue un lavage simple des mains et procède a mes transmissions sur Clinicom : aspect de la cicatrice, nombre d’agrafes .