incipit

incipit

Candide de Voltaire, l’incipit Introduction Le texte dont il est ici question est l’incipit de Candide de Voltaire. Voltaire est un des grands hommes du mouvement des Lumières, il dénoncera sans relâche et en utilisant différents genres, les injustices, les inégalités et l’intolérance. Il écrira des contes philosophiques, mais aussi des traités, des essais, des lettres ainsi que des articles de l’Encyclopédie. Candide est donc un conte philosophique, une des formes possibles de l’apologue, qui se doit d’être un récit divertissant comportant une moralité.

Ce conte est représentatif de l’esprit des Lumières et de s dénonce en particuli L’incipit nous donne oir Swip next page pour mieux les subve cachée derrière des il I. L’univers du conte que Voltaire y lenne. ionnels du conte réalité déceptive noncée. Avant toute chose, l’incipit met en avant un univers du conte traditionnel, qui est illustré dans le texte par les formules du conte, les éléments spatio-temporels et les poncifs ainsi que des personnages représentatifs de ce genre très codé, qui fait partie des références culturelles du lecteur.

A. Les formules traditionnelles du conte Formule traditionnelle du conte : « II y avait en Vestphalie ». (conte de fée) Utilisation des comparatifs et des superlatifs : «

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
les mœurs les plus douces ; « l’esprit le plus simple » ; « un des plus to next page plus puissants » ; « le plus beau des châteaux » ; « la meilleurs des baronnes possibles Caractérisation positive adjectifs mélioratifs : « beau », « bon h, « honnête « douce », etc.

LI Ces descriptions superlatives font de cet univers un monde clos, hors du commun associé au paradis : « dans ce meilleur des mondes possibles, le château de monseigneur le baron était le lus beau des châteaux » Présence de l’imparfait, le temps de la description des contes traditionnels : « avait », « annonçait «soupçonnaient». Il s’agit de présenter la situation initiale et tous ses éléments avant d’évoquer l’élément perturbateur, qui amènera l’utilisation du passé simple.

Présence de mots archaïque : « icelui » : montre l’ancienneté du récit. Oralité du récit (bouche à oreille) 0 langue simple + développement/description linéaire + « c’est, je crois, pour cette raison qu’on le nommait Candide » B. Les éléments traditionnels du conte Ensuite, si le lecteur retrouve d’emblée le langage du conte, il retrouve aussi tous ses éléments.

Lieux : OPays peu connu, « la Vestphalie » ÛLes actions se déroulent dans un « château », lieu emblématique du conte où l’on trouve, bien sûr un décors somptueux : « grande salle » avec sa « tapisserie Noblesse : caractéristique principale des personnages « baron « baronne » et leurs enfants. Mais de plus cette noblesse est mise en relief par le refus de la sœur du baron d’épouser un « bon et honnête gentilhomme du voisinage » car celui-ci « n’avait pu prouver que soixante et onze quartiers, et que 2