Ibiza, espagne

Ibiza, espagne

En 654 av. J. -C. , les Pheniciens fonderent un port dans cette ile de l’archipel des Baleares, qu’ils nommerent Ibossim, pour les necessites du commerce de vin, de marbre et de plomb. Ce nom deviendra Ebusus pour les Romains[1]. Des Grecs s’installerent aussi a Ibiza, a la meme epoque que les Pheniciens ; ils nommerent Pityussai – litteralement : « couvertes de pins » – les iles du sud de l’archipel, Ibiza et Formentera. A la suite du declin de la metropole phenicienne, reduite par les Assyriens, Ibiza passa sous la dependance de Carthage, plus grande colonie phenicienne de la Mediterranee.

Apres une periode de domination par les vandales Justinien conquit les Baleares au milieu du VIe siecle. Les iles furent ensuite envahies par les musulmans a la fin du VIIIe siecle. Ils laisserent derriere quelques traces architecturales encore visibles aujourd’hui[2]. L’ile d’Ibiza designee par les Romains comme Ebusus etait designee par les arabes sous la forme derivee Yebisah, quand la ville connue aujourd’hui comme Ibiza/Eivissa etait designee par les arabophones comme Madina Iabisa[3] Apres trois iecles de domination musulmane qui virent les baleares dependre du califat de Cordoue puis de la Taifa de Denia avant de devenir un emirat independant,

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Ibiza, Formentera et Minorque furent envahies par le roi norvegien Sigurd Ier de Norvege dit le croise au printemps 1110 sur le chemin de sa croisade vers Jerusalem, apres qu’il eut libere Sintra, Lisbonne et Alcacer do Sal et les eut remises sous domination chretienne. La reconquete chretienne fut ensuite menee par Jacques Ier le Conquerant, roi d’Aragon, qui s’empara de Palma de Majorque en 1229 et organisa la prise d’Ibiza en 1235.

En 1343, les iles furent unies a la couronne d’Aragon. Au siecle suivant, alors que Palma de Majorque fut quasiment aneantie par les Turcs, la ville d’Ibiza se dota d’une enceinte fortifiee. De nombreuses tours de guet furent construites pour la defense de l’archipel (par exemple La Torre des Carregador du XVIe siecle). Elles ne furent jamais dotees d’artillerie. Militairement, ces tours furent abandonnees vers le XIXe siecle. Elles sont appelees « atalaies » (du catalan atalaia, derivant de l’arabe atalayi qui ignifie sentinelle). Elle est constituee d’un rez-de-chaussee et d’un etage auquel on accede par un escalier en colimacon. La surveillance des tours etait assuree par un ou deux gardiens. Un feu visible la nuit ou la fumee le jour annoncaient aux villages alentours l’arrivee des pirates. Les eglises furent edifiees sur un type defensif afin de proteger les villageois (bel exemple de l’eglise de Santa Eulalia ou celle de Sant Carles). L’habitat est disperse et eloigne tres souvent des cotes.

En 1715, victorieuse a l’issue de la guerre de Succession d’Espagne, la dynastie des Bourbons s’empara de Majorque et d’Ibiza, qui s’etaient alliees aux Habsbourg. La domination britannique durera jusqu’en 1802. Une immigration notable vers l’Algerie francaise est a relever aux XIXe et XXe siecles, certains mots du catalan d’ibiza sont meme passes dans la langue des pieds-noirs d’Algerie. [ref. necessaire] Les Baleares n’emergerent d’un marasme chronique qu’avec l’arrivee du tourisme, dans les annees 1950. Elles constituent l’une des dix-sept communautes autonomes (regions) espagnoles instituees en 1978.