Hugo les chatiments

Hugo les chatiments

J’ai déjà trouvé le gd 1 : valorisation de napoléon Ier comme petit a): registre épique le gd 2: dévalorisation de Napoléon Ill je pourais peut être parlé ds le gd 1 b) des victoire de Napoléon en c) parler qu’il est considéré comme un héros ds le gd 2 en a) monter ke Napoléon Ill est dévaloriser par l’utilisation des animaux en b) et qu’il est violent face au peuple en c) ? ais ne t’axes pas au la manière dont il le épique, car Hugo se s Swipeloviewn hl p g épique de l’épopée n pas pour rien qu’à la eut être plus sur oit réellement alage entre le côté sse de NIII ce n’est n fiacre, qui n’est pas franchement un véhicule digne d’un grand empereur ! Il faudrait une vraie étude stylistique, même si souvent au lycée on n’est pas armé pour ça…

Par exemple (je dis ça après une premiere lecture rapide) souligner l’utilisation rhétorique des anaphores (Tu prends Tu mets Tu fais ; C’est pour toi qu’on a fait C’est pour toi qu’on livra Cest pour toi que Murat) qui par leur lourdeur veulent démontrer le narcissisme et l’égocentrisme de NIII, qui se prend

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
pour NI. II faudrait voir la ponctuation, les champs lexicaux, interroger les différentes expressions, les figures de style…

Enfin, bon courage ! en premier lieu, nous allons nous pencher sur la façon dont le Sv. ‘ipe to narrateur dénonce directement Napoléon, notamment àtravers l’utilisation de la deuxième personne du singulier « te voilà » (v. 2), « toi » (1. 20), procédé qui a pour conséquence d’apostropher directement le personnage dont on fait le blâme, le rendantainsi plus efficace.

Cette dénonciation est également perceptible par ‘utilisation d’une figure de style bien particulière, l’anaphore, « Cest pour toi » ( en début des vers 12, 13, 14, 16, 18, 20,23, 34) qui crée un effet d’insistance, et permettant de charger à maintes reprises l’accusé. En deuxième lieu, nous allons étudier les procédés qui permettent une critique de la stature et de lalaideur de Napoléon. Ce poème possède en effet une profusion de comparaisons péjoratives, comme « nain immonde » (v. 2), et « petit Poucet » (v. ) qui a pour but de se moquer de la petitesse dellempereur, u encore la comparaison avec Thersite, le personnage mythologique de la guerre de Troie, ce neveu du héros grec Achille Péliade, qui, contrairement à lui était un homme lâche et dune laideur sanspareille_ Enfin, Victor Hugo construit également son blâme en critiquant le comportement et les actions de Napoléon, grâce à l’utilisation du registre polémique. L’empereur est considéré comme unusurpateur, qui profite du pouvoir impérial alors qu’il ne semble pas être à sa place « Toi qui n’a jamais pris la fortune qu’à l’heure » (v. ). Il est également considéré comme un lâche, et comme unhomme dépravé « Pour que tu puisse boire avec de belles filles » (v. 24), ou comme un homme prétentieux « nous entendons claquer dans 2 puisse boire avec de belles filles » (v. 24), ou comme un homme prétentieux « nous entendons claquer dans tes mains fanfaronnes » (v. 40). Ses piètres qualités de chefmilitaire sont également critiquées « Le vent fait aujourd’hui, sous ses âpres haleines, / Blanchir tant d’ossements,hélas! Dans tant de plaines! le rythme ascendant des vers est également au service de

Né à Besançon le 26 février 1802, Victor Hugo s’impose au XIXème siècle comme le maitre des écrivains romantiques. Cependant, il prend une part active à la vie politique de son époque. Après le coup d’État par lequel Louis Napoléon rétablit l’Empire, le poète s’exile volontairement avec sa famille et sa maitresseJuliette Drouet. Dans son recueil politique « Les châtiments », Victor Hugo dénonce vivement le règne de Napoléon Ill. Ces vers sont pour le poète une arme destinée discréditer et à abattre le régime.

Lepoème Napoléon III dans e livre 6 « La stabilité est assurée » du recueil « Les châtiments » a été publié en novembre 1853 à Bruxelles. Il parut pour la première fois en France en Octobre 1870. Napoléon Ill est un poème composé en Alexandrins. Nous en étudions qu’une seule partie, du début jusqu’au vers 31 . Il dresse les portraits de Napoléon et de son neveu et les compare, l’un dans sa grandeur,le second dans samédiocrité. Dans un premiertemps, nous mettrons en évidence l’admiration vouée à Napoléon l. Ensuite, nous nous intéresserons au mépris que l’auteur porte Napoléon Ill.