Hockey canada

Hockey canada

I y avait quatre ans dans un match où la les deux rivaux se soi canard. L’édition 201 spire v s battu la réussie tait à l’enjeu quand du Centre Air le junior a remédié à cette déveine en signant une spectaculaire victoire de 5-4, lundi solo La finale en son et images En complétant un parcours parfait au cours duquel elle n’ été menacée qu’ la toute fin, CG a repris possession des honneurs qui lui échappaient depuis son triomphe à ôta en 2009. « Pour un entraîneur, c’était une équipe de rêve.

Vous êtes très chanceux si vous avez la chance de diriger deux équipes comme elle-là dans votre vie estimait l’entraîneur toi nixe page Benoît gourou après les premières célébration. Mais quelle menace! Le canard semblait en voie d’écraser sa proie de la même manière qu’il avait anéanti les autres prétendants précédemment rencontrés sur son chemin avant que le doute ne vienne s’installer dans l’esprit collectif en fin de deuxième période. En déroute complète face à un déficit de 5-1 au tableau indicateur, la réussie s’est déchaînée en marquant trois fois en l’espace de 3:16 avant le dernier entracte.

Le canard était indiscipline, désemparé et semblait plus

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
vulnérable que jamais. Mais il a résisté. Sollicité comme jamais il ne l’avait été depuis le début du tournoi, sachant focale a réalisé 11 de ses 26 arrêts en troisième période pour protéger le fort. « eu, simonie! S’est exclamé simule marin, en bon cubiques, lorsque la remontée des russes lui a été remise sous le nez après la rencontre. « Quand on menait 5-1 , je me disais qu’on allait l’avoir! Mais après ça, les Russes ont très bien joué. Sachez nous a tenus dans le coup, on a gardé le fort et là, on est vraiment contents! « Je n’en reviens pas encore comment il a réagi en troisième alors que pratiquement toute la pression était sur ses épaules, a vanté le défenseur jus marmoriser. Il était très calme, il nous parlait sans cesse sur la glace et il a réalisé quelques arrêts très importants. » À lire également Section spéciale Champions et sans reproche Galerie photos Mondial j 2 lire également Galerie photos Mondial Junior une médaille inespérée La réponse de tome renne Classement Mondial junior Jeu de prédictions Mondial junior En signant son cinquième gain du tournoi, focale a rejoint

stagnante fiées et gamme taie parmi les gardiens les plus victorieux de l’histoire de la sélection canadienne avec huit victoires en carrière chez les moins de 20 ans. « On s’était dit au début du tournoi qu’on allait rester ensemble si des choses comme ça arrivaient. C’est incroyable. Tout un match, tout un tournoi, toute une expérience », exprimait focale, incapable de réprimer son sourire, après la rencontre. Aucun désir de partager Ça aurait aussi bien pu être l’allemand ou le démènera. Quand la rondelle a été déposée au centre de la glace lundi soir, celle- ci n’appartenait qu’ une seule équipe.

Le canard a sauté sur sa proie comme un fauve affamé et n’ eu besoin que de 23 secondes pour mettre le feu à la place quand Antony adoucira a ouvert la marque avec son quatrième filet du tournoi. « C’est un des top, c’est certain a répondu adoucira quand on lui a demandé où se classait son but dans la liste de ses accomplissements depuis le début de sa carrière. « On voulait avoir un bon départ, on s’en était parlé avant le match. » L’hymne des vainqueurs On s’entendait à peine épée 3 -cc Paul a doublé cette On s’entendait à peine penser quand Nice Paul a doublé cette avance deux minutes plus tard.

Le gros attaquant convergeait toute allure vers le filet russe lorsqu’ a reçu une passe juste point de bradée Point. La déviation fut parfaite et déjà, avaler baratin a senti le besoin d’agir. L’entraîneur russe a ramené le gardien agir assisterions au banc et fa remplacé par allia sortons, qui avait arrêté 53 tirs en match préparatoire contre le canard. « On ne s’entendait même pas sur le banc, s’émerveillait encore marin après la partie. Je me disais ‘Voyons, j’ai mal à la tête! Est- ce qu’ils vont arrêter de crier! ‘ L’atmosphère était incroyable, e n’avais jamais vécu ça!

Des fois, le coucha me demandait d’embarquer sur la glace et je n’étais même pas sûr si était bien à moi qu’il parlait. » Les Russes ont allumé leur partie du tableau indicateur à mi- chemin en première. Timidité dune regardait à peine vers sa cible lorsqu’ a décoché un tir d’un angle restreint qui a déjoué focale du côté de la mitaine. focale a dû se signaler afin d’empêcher la parité avant la fin de la période. Van barbaries a goûté à sa mitaine. Une tentative de pavée bûcheron a flirter avec la ligne rouge, mais n’est jamais entrée.

Les douze premières minutes de la deuxième période ont appartenu au canard. Condor macadam s’est échappé devant sortons et a trouvé la faille entre ses jambières pour redonner l’unifie 4 macadam s’est échappé devant sortons et a trouvé la faille entre ses jambières pour redonner à l’unifie une priorité de deux buts. Max demi en a remis deux minutes plus tard, forçant baratin à demander son temps d’arrêt, mais son discours n’ rien changé. sortons a eu un rare moment de faiblesse quand un tir de demi dévié par samba réinséra a lentement glissé entre ses grosses jambières.

Des odeurs de cauchemar Le part a commencé à tourner au vinaigre après le but chanceux de réinséra. Presque parfaite depuis le début de tournoi, l’unité de désavantage numérique canadienne a failli deux fois à la tâche, emportée par un taisant russe qui produit trois buts en un peu plus de trois minutes. Joker vireraient était au cachot quand barbaries a poussé une rondelle sous focale à 14:21 de pénalement médian. Trente deux secondes plus tard, riant valiez décochait un lancer sur réception qui battait focale de justesse lors d’une descente à 2- contre-1. a commençait à sentir le chauffé… La remise des médailles et du trophée La pression s’est accentuée quand marin a été puni après avoir été battu de vitesse par un rival à l’entrée du territoire canadien. Les Russes en ont profité pour montrer qu’ils ne blaguaient pas : encollais golden a réduit l’écart à un but avec son deuxième du tournoi. « Je ne vous mentirai pas, l’atmosphère était plutôt tendue sur le banc à ce moment, a avoué marmoriser. C’était puni des matchs les S plutôt tendue sur le banc à ce moment, a avoué marmoriser.

C’était l’un des matchs les plus fous que j’ai joués. Mais heureusement, n a été capables de se calmer et de compléter le travail par la suite. » « Les gars étaient un peu découragés, mais je savais qu’il nous restait amplement de temps pour redresser la barque. On a su reprendre nos esprits, on s’est concentré à jouer notre style de jeu et en troisième période, tout était revenu à la normale », a ajouté le capitaine cursus lézard, qui n’aura perdu que la voix durant ce tournoi. « AI y avait beaucoup de choses qui se passaient en même temps, de dire focale. C’est allé très, très vite.

C’est sûr qu’on s’attendait à ce que les Russes travaillent jusqu’ bout et c’est ce qu’ils ont ait. » réinséra a écoper à son tour d’une pénalité en toute fin de période, assurant les Russes d’amorcer la troisième avec le moment. Ils n’allaient finalement jamais réussir à compléter leur remontée. « On voyait ça comme si c’était un match de 1 -O, a raconté focale pour expliquer l’état d’esprit qui régnait dans le vestiaire canadien après 40 minutes de jeu. Si on nous avait dit qu’on allait avoir une avance d’un but après une période, c’est exactement où on voulait être.

On avait très hâte de commencer la troisième et de jouer ce dernier vingt-là. » On a su garder notre sang-froid. Il ne fallait pas s’en faire avec ce qui venait d’arriver et se mettre à réfléchir. Dans un sang-froid. Il ne fallait pas s’en faire avec ce qui venait d’arriver et se mettre à réfléchir. Dans un match comme ça, il ne faut pas réfléchir, il faut jouer, laisser l’instinct prendre le dessus sur le timing Je crois que c’est ce qu’on a fait en troisième période a conclu gourou. Difficile de reprocher quoi que ce soit à une formation à la fois invaincue et championne du monde.

Même si plusieurs noteront avec raison qu’Équipe canard junior ‘a pas vraiment eu d’opposition avant le match de la médaille d’or face à la réussie, si ce n’est que du duel face aux Américains en ronde préliminaire, il serait malhonnête de critiquer cette conquête de la médaille d’or par la troupe de Benoît gourou. En l’emportant face aux États-Unis le 31 décembre au Centre belle, les Canadiens ont empoigné le volant à deux mains et emprunté la route la moins tortueuse les menant à un premier titre en six ans.

Le canard de retour au sommet Galerie photos Mondial junior Une médaille Inespérée Bien qu’ils ont écrasé l’allemand, la finlandaise, le démènera et la soliloque en deux occasions, le canard mérite amplement cette médaille d’or. Cette formation avait tout ce que ça prenait pour renouer avec le sommet. Avant le début du tournoi, j’avais noté que leur force était que renouer avec le sommet. Avant le début du tournoi, j’avais noté que leur force était qu’ils n’avaient pas de faiblesses.

Ils ont peut- être connu des moments de inquiétants en deuxième moitié de deuxième période face aux Russes, mais ils ont néanmoins su s’accrocher. Bref, cette édition 2015 se classe parmi les meilleures de l’histoire canadienne. Elle ne surpasse peut-être pas celle menée par les crosse, guettez, périr, bergerie et saborde. Qui aurait raflé rouer même avec un gardien mitigé HA devant le filet, mais elle s’en approche. demi dévoué et talentueux Ce tournoi nous aura certainement permis d’en apprendre davantage sur l’attaquant Max demi.

De la première à la dernière minute de jeu, le protégé des chinois de wallon ma impressionné par son dévouement inégalé. Il a bloqué des tirs, en plus a été dérangeant autour du filet. Aux côtés de ses compagnons de trio Antony adoucira et samba réinséra, il a dominé les défenses adverses. On a beaucoup parlé de Condor macadam, mais demi n’ retraitement pas donné sa place pas sa place. Le brio et l’acharnement de demi ont notamment profité au cubiques Antony adoucira, qui appartient visiblement à la LIN.

Dès ses premiers coups de patin avec CG, il était évident qu’il est une coche devant la plupart des autres joueurs de son groupe d’âge. Grâce à sa vitesse, il se crée des deuxièmes et troisièmes chances de marquer. Parlant de cubiques, l’attaquant fret 8 deuxièmes et troisièmes chances de marquer. Parlant de cubiques, l’attaquant friperie gâterie n’ peut-être pas été un joueur d’importance dans les matchs où le canard minait.

Pendant que le rouleau compresseur écrasait toute opposition, gâterie n’avait pas à défendre de mince avance, remporter des batailles à un contre un ou encore écouler d’importants désavantages numériques. Il n’ donc pas eu s’illustrer. Sauf lundi soir. Quand les Russes ont semé le doute dans le camp canadien en réduisant l’écart à un seul but en deuxième période, gâterie a soudainement obtenu sa part de temps de glace. Il a alors joué plus de minutes que bien d’autres de ses coéquipiers en troisième période pour faire ce qu’il fait de mieux.