Histoir de la stenographie

Histoir de la stenographie

Dans son Enquete, l’historien grec Herodote (484-445 av. J. -C. ) rapporte ainsi une anecdote qui eut lieu au moment de la seconde guerre medique. En 484 avant l’ere chretienne, Xerxes, fils de Darius, roi des Perses, decide de preparer une armee gigantesque pour envahir la Grece (Livre VII, 5-19). Quatre ans plus tard, lorsqu’il lance l’offensive, les Grecs sont depuis longtemps au courant de ses intentions.

C’est que Demarate, ancien roi de Sparte refugie aupres de Xerxes, a appris l’existence de ce projet et decide de transmettre l’information a Sparte (Livre VII, 239) : « il prit une tablette double, en gratta la cire, puis ecrivit sur le bois meme les projets de Xerxes ; ensuite il recouvrit de cire son message : ainsi le porteur d’une tablette vierge ne risquait pas d’ennuis ». Un autre passage de la meme ? vre fait egalement reference a la steganographie : au paragraphe 35 du livre V, Histiee incite son gendre Aristagoras, gouverneur de Milet, a se revolter contre son roi, Darius, et pour ce faire, « il fit raser la tete de son esclave le plus fidele, lui tatoua son message sur le crane et attendit que les cheveux eussent repousse ;

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
quand la chevelure fut redevenue normale, il fit partir l’esclave pour Milet ». En Chine, on ecrivait le message sur de la soie, qui ensuite etait placee dans une petite boule recouverte de cire. Le messager avalait ensuite cette boule. Des le Ier siecle av.

J. -C. , Pline l’Ancien decrit comment realiser de l’encre invisible (ou « encre sympathique »). Les enfants de tous les pays s’amusent a le faire en ecrivant avec du lait ou du jus de citron : le passage de la feuille ecrite sous un fer a repasser chaud revele le message. Durant la Seconde Guerre mondiale, les agents allemands utilisaient la technique du micropoint de Zapp, qui consiste a reduire la photo d’une page en un point d’un millimetre ou meme moins. Ce point est ensuite place dans un texte normal. Le procede est evoque dans une aventure de Blake et Mortimer, S. O. S. Meteores.

Un couple celebre est cense avoir utilise l’art de dissimuler un texte dans un texte. George Sand, maitrisant parfaitement l’ecriture, ecrivait des poemes a Alfred de Musset (cependant ce texte n’etant pas publie dans la correspondance entre le couple, on peut supposer que ces exemples leur sont faussement attribues, meme s’ils restent tres bons en eux-memes) : « Je suis tres emue de vous dire que j’ai bien compris, l’autre jour, que vous avez toujours une envie folle de me faire danser. Je garde un souvenir de votre baiser et je voudrais que ce soit la une preuve que je puisse etre aimee par vous. Je suis prete a vous montrer mon ffection toute desinteressee et sans cal- cul. Si vous voulez me voir ainsi devoilee, sans aucun artifice mon ame toute nue, daignez donc me faire une visite. Et nous causerons en amis et en chemin. Je vous prouverai que je suis la femme sincere capable de vous offrir l’affection la plus profonde et la plus etroite amitie, en un mot, la meilleure amie que vous puissiez rever. Puisque votre ame est libre, alors que l’abandon ou j’ha- bite est bien longue, bien dur et bien souvent penible, ami tres cher, j’ai le c? ur gros, accourez vite et venez me le faire oublier. A l’amour, je veux me sou- mettre entierement.

Votre poupee. » A priori, si vous n’avez pas compris que cette lettre en cache une autre, c’est beau, plein de poesie… Maintenant, lisez la premiere ligne et ensuite une ligne sur deux… Alfred de Musset a repondu ceci : « Quand je jure a vos pieds un eternel hommage Voulez-vous qu’inconscient je change de langage Vous avez su captiver les sentiments d’un c? ur Que pour adorer forma le Createur. Je vous aime et ma plume en delire. Couche sur le papier ce que je n’ose dire. Avec soin, de mes lignes, lisez les premiers mots Vous saurez quel remede apporter a mes maux. » George Sand rencherit par ces vers : Cette indigne faveur que votre esprit reclame Nuit a mes sentiments et repugne a mon ame » Un autre couple celebre d’artistes de music-hall des annees 1950, Myr et Myroska, communiquait les yeux bandes, en apparence par transmission de pensee, et en realite par un astucieux procede steganographique a base de phrases codees (dont en particulier des variantes de la phrase : « Myroska, etes-vous avec moi ? »). Le principe alors utilise est toujours largement repris aujourd’hui, entre autres par Edouard et Sarah realisant un show televise de transmission de pensee. « Edouard et Sarah » presentent un show qu’ils ont intitule « Le Sixieme Sens ».